STRANGER THINGS ET DUNGEONS & DRAGONS (Houser, Zub / Galindo, Msassyk)

71ROnVpVdmL

Stranger things et Dungeons & dragons

Véritable lettre d’amour au père du jeu de rôle papier, ce récit inédit et empli de nostalgie se situe avant les événements de la saison 1 de la série phénomène de Netflix.

Asseyez-vous à la table des quatre garçons de Hawkins tandis qu’ils découvrent ensemble les monstres légendaires et les aventures épiques du jeu de rôle Dungeons & Dragons. Bien avant que le terrifiant Démogorgon n’emmène l’un d’entre eux dans le Monde à l’Envers, Mike, Lucas et Will se lient avec Dustin pour la première fois, au cours du jeu qui définira leur enfance. Le groupe va se souder à travers une histoire commune et des quêtes périlleuses, qui leur apprendront des leçons importantes sur l’amitié et les aideront à trouver le courage de résister aux petites frappes qui empoisonnent leur quotidien.
Véritable lettre d’amour au père du jeu de rôle papier, ce récit inédit et empli de nostalgie commence avant la première saison de la série phénomène de Netflix.

  • Éditeur ‏ : ‎ Mana Books (7 octobre 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 979-1035502676

Comme je n’ai pas vu de sujet dédié, je poste l’info ici : Hachette a lancé récemment une collection intitulée Dungeons & Dragons reprenant les meilleurs/plus célèbres romans consacrés aux univers des Royaumes oubliés/Forgotten Realms et Dragonlance (autrefois traduit par Lancedragon avant que Bragelonne ne reprenne la licence).
57 numéros sont prévus, mais l’éditeur précise qu’en cas de succès ou de mévente l’aventure pourrait se prolonger ou s’écourter. Sans surprise pour ces premiers tomes, du côté des Royaumes oubliés ce sont la trilogie fondatrice des aventures de l’Elfe noir Drizzt Do’Urden imaginée par R.A. Salvatore ou le cycle du mage Elminster d’Ed Greenwood qui ouvriront le bal, tandis que les romans de Margaret Weis et Tracy Hickman sont au programme pour Dragonlance. Etonnement, ce n’est pas la trilogie initiale consacrée à la Guerre de la Lance qui ouvre le bal des rééditions de Dragonlance mais l’excellent dytique consacré à la jeunesse des jumeaux Raistlin et Caramon Majere ; ce choix est en fait assez judicieux, puisque les deux tiennent bien mieux leurs personnages et univers tout en ayant affiné leur style que sur les premiers romans, tout en ayant imaginé récit qui fonctionne aussi bien en tant que préquelle pour le lecteur aguerri qu’une bonne introduction pour les nouveaux (ce fut mon cas d’ailleurs !). J’ai pu apercevoir le dernier numéro en date et l’édition paraît plutôt luxueuse, pour un prix à l’unité de 10,99 €.