Street Fighters 2 (Glénat)


(boune) #1

Ayant été fan de Street fighters plus jeune (moins maintenant) c’ est avec grand plaisir que j’ ai entamer la lecture du premier volume.
Masaomi Kanzaki nous livre ici une histoire banale.
L’ île artificielle de Shad, repère de délinquant, mafieux, drogué, hors la loi etc voit en son sein naitre un tournois réunissant les guerriers du monde entier.
Alors brève, très brève présentation des persos, à commencer par ryu. On sait pas d’ où il vient ni où il va, mais il est là. Il veut gagner le tournois. Blanka est un idiot fini dont on entend très brièvement parler de ses origine, par des rumeur.
Bref je vais pas m’ étaler sur tous les persos tellement c’ est médiocre. Seul Guile et Chun-Li garde un petit intérêt, nous laissant entrevoir un fil conducteur : l’ île abrite le repère de M.Bison-le-grand-méchant-invaincu-vendeur-de-drogue-très-mystérieux.
Ce manga est nullissime au possible, je dois l’ admettre malgré les attentes que j’en avais.
Vraiment, les couleurs sont ternes, les dessins très inégaux, l’ histoire ben… très basique, l’ auteur n’ aura même pas prit la peine de présenter ses persos comme il faut.
Tout est bidon, des discussion aux combats (très vite expédié) bref une totale deception que m’ a donné cette infâme bouse.
L’ édition, elle reste néanmoins sympa. Un format BD un peu plus petit, des couverture attirantes et j’ ai noté aussi qu’ à chaque bas de pages on a une description d’ un perso : taille, poids, aime, n’ aime pas etc et quelques lignes concernant ses motivations pour le tournois. Ce qui n’ auras tout de même pas pour effet de relever le niveau en compensant le manque d’ infos sur chaque perso au sein de l’ histoire.
D’ autant plus que la série dure 4 tomes que ces persos en bas de pages font un roulement. Au final si vous les lisez tous à chaque fois, vous lirez la bio de ryu pas loin d’ une dizaine de fois par exemple…
En somme je ne recommande même pas aux fan de Street Fighters cette ignoble chiasse que nous a pondu Kanzaki, la (très grande) déception passée, vous pourrez peut être contempler les couvertures qui, elles, sont agréable à l’ œil.
Très mauvais, je donne pas de note, il y a pas en dessous de 0.