SUBARU - DANSE VERS LES ÉTOILES ! t.1-11 (Masahito Soda)

J’ai lu les six premiers tomes de Subaru et acheté le septième cette après midi.

Et ben il faut dire que je suis sous le charme de la fougueuse Subaru.
Subaru Danse vers les Etoiles est un manga complètement addictif, et ce n’est pas dû à des artifices scénaristiques mais vraiment aux qualités intrinsèques de la mise en scène et du scénario, qui nous prend aux tripes pages après pages.
Le triste sort de Subaru ne peut que nous émouvoir, et même si la protagoniste peut agacer parfois, on ne peut que rester admiratif devant la pugnacité et le talent de l’adolescente.
Graphiquement, c’est tout bonnement excellent si tant est que l’on passe le cap de la première impression. Un trit à la limite de l’esquisse, qui fait parfaitement ressortir la personnalité des personnages … On a l’impression de pouvoir lire dans leurs pensées rien qu’en regardant leurs yeux.
Au niveau du chara design, on pourrait presque le confondre avec du Naoki Urasawa. Je pense notamment à « Tatie », qui semble sortir tout droit de la plume d’Urasawa.
Et ce n’est pas une reproche du tout, puisque ce mangaka n’excelle pas seulement dans son scénario, mais aussi dans son chara-design à chaque fois renouvelé.
En effet dans Subaru, on reconnait un personnage au premier coup d’oeil, une réussite dont peu de mangaka peuvent se vanter …
Le sixième tome m’a fait un peu peur, étant donné qu’il marque un tournant radical par rapport à la « première saison », qui se termine dans le 5ème opus.
La fin du volume était quand même assez génialissime, j’espère de tout coeur que cela va se confirmer dans le septième tome que j’attaque ce week-end.

Pour l’instant, je mets un bon 18/20.

En effet, cette série est ce que l’on peut dire un pure chef d’oeuvre! tant au niveau du graphisme dynamique et hors norme, que de l’histoire et du scénario géniallissime qui nous laisse sans voix à la fin de chaque volume!

seul bémol pour moi, la fin, j’espère qu’elle ne te décevra pas trop, mais moi elle m’a laissé un petit goût amer en comparaison de toute la série dans son ensemble. Enfin, il paraît que la série a repris au japon, donc tout n’est pas perdu. :wink:

Oui, Moon : Subaru - Solitude Standing, dont le premier tome en disponible depuis le 28 février au Japon, constitue une suite directe à Subaru - Danse vers les Etoiles.
Cependant, vu les ventes de Subaru dans nos contrées, c’est pas sûr que l’on voit cette suite débarquer en France un jour :confused:

Subaru tome 1&2:

Résumé:
Subaru est une petite fille. Mais contrairement aux autres enfants de son âge, elle prend rarement le temps de jouer. A la fin de ses cours, elle se rend à l’hôpital où elle retrouve son frère, atteint d’une tumeur au cerveau. Chaque jour, la petite Subaru danse pour redonner le sourire à son frère jumeau. Mais très vite, la danse va prendre une importance primordiale dans la vie de la petite fille. Elle lui permet d’extérioriser tout son mal-être. Les bases de l’histoire posée, on retrouve une Subaru qui a bien grandi. Désormais adolescente, elle ne jure plus que par la danse et espère un jour devenir professionnelle. Mais la route est encore longue…

Avis:
Je n’ai entendu que du bien sur cette série (autant sur ce site que sur d’autres…), je me suis donc décidé à la lire. Et j’ai bien fait!!
C’est un petit bijou de josei, avec une histoire originale et traité avec des dessins somptueux. Les personnages sont tous intéressants, leur caractère sont vraiment complexes et profond. Subaru tiraillée par ses émotions devient vraiment enragée lors de la danse, elle inspire la crainte et aussi la beauté dans sa tenacité.
Les dessins servent parfaitement l’histoire, le chara-design est très joli et la manière de l’auteur à représenter les émotions est incroyable…cette énergie dans le trait et les trames…une noirceur lumineuse. Les scènes de danse sont aussi superbement réalisées…une intensité dans le trait…qui fait la splendeur de ce manga.
C’est décidé, j’achète!! :slight_smile:

Discutez de Subaru, Danse vers les Etoiles !

image

Subaru nous transporte dans ce volume dans un univers hostile à la danse et à l’art qu’est l’univers carcérale. Pourtant, notre jeune héroine loin de perdre espoir d’intéresser son public au ballet, va donner le meilleur d’elle-même…

Dans ce volume on peut voir une Subaru inspirée et dynamique qui ne cesse de nous étonner et de se dépasser, de plus la solidarité des danseurs est vraiment touchante et on se prend à vouloir les encourager.

Le graphisme de ce manga est assez particulier, mais renforce son sujet qui se trouve être la danse, on a une impression de mouvement et dynamisme, si bien qu’on a vraiment l’impression de voir les danseurs bouger! De plus, le jeu des regards et des expressions est vraiment bien rendus, et toutes les émotions transpirent des personnages!

Pour finir, je dirais que tant au niveau du côté psychologique et graphique, ce volume répond à nos attentes et nous transporte dans l’univers impitoyable de la danse classique!

A contrario, je dirai que ce tome est l’aboutissement direct d’une surenchère excessive, irréaliste, entreprise depuis le tournoi de Lausanne (entamée donc vers le tome 5 si je ne m’abuse).
L’auteur pousse ses excès à un niveau rarement atteint dans un manga, qui du coup, perd absolument tout réalisme.
Non mais sans rire, la scène de la prison restera dans les annales…Et fera s’esclaffer plus d’une personne connaissant au minimum l’univers des spectacles et de la danse.
Le graphisme reste certes expressif et agréable, mais le tout devient on ne peut plus répétitif, redondant. Toujours plus loin dans la surenchère, dans l’exagération…A chaque spectacle, Subaru présente à présent le même faciès hideux (une sorte de sourire fort mal dessiné) proche de la béatitude et complètement dépourvu de sens. Une belle répétitivité des expressions, donc, en bonus de ces derniers tomes qui tournent en rond!
Las!
La série avait pourtant un excellent potentiel, les 4 premiers tomes étant rééllement excellents. Mais l’auteur n’arrive plus à se renouveller et présente des scénarii désormais dépourvus d’enjeux dignes d’intêrets…Tout en renouvellant à l’envie les MEMES scènes, avec les MEMES ficelles scénaristiques.
Est on vers la pente descendante d’une série qui se conclue au tome 11?
Espérons le car notre auteur a récemment pris la décision de proposer une seconde saison à cette oeuvre.
Attendons de voir, mais par pitité, gardons un esprit critique sur une oeuvre en passe d’être gachée après un si bon début.

Pour ma part, je pense qu’il faut aller bien au delà dans ce manga, et prendre plutôt le côté psychologique du personnage, car subaru il faut bien le dire à une mentalité bien à part.
Il ne faut pa être trop terre à terre pour lire et apprécié ce manga!

Quant au graphisme il ne change en rien du départ, maintenant il ne faut pas le prendre comme une adaptation fidèle de l’univers de la danse, car comme on le voit ici, même si pour l’héroïne cela reste sa vie, c’est avant tout sa quête initiatiqu de la vie qui fait le fond et l’âme de ce manga.

Subaru est ce que l’on peut appeler un manga ovni, car, les sujets traités y sont particulièrement difficiles! Chaque personnage a ses propres démons intérieurs et doit faire preuve de détermination et de courage pour pouvoir atteindre ses objectifs!

Subaru n’est pas une jeune fille fragile bien au contraire! On a affaire à une personnalité forte qui a traversé des évènements très perturbants et traumatisants mais qui a su malgré tout, reprendre pied et continuer vers sa destiné.

Le graphisme quant à lui est dynamique, les expressions des personnages sont poignantes, on ressent la rage, la tristesse, et les joies exacerbées de Subaru sont vraiment bien représentées!

Pour finir, je dirais que ceux ou celles qui pensent tomber sur un shôjo larmoyant romantique à souhait seront déçus, car ici pas d’histoire d’amour, pas de niaiseries ni de fleurs bleues!
Mais tout simplement la rage de vivre et de pouvoir réaliser ses rêves pour le personnage éponyme du manga:Subaru.

Pour les passionnés de danse, il y’aura le bonheur de retrouver la sensation du mouvement et des émotions vibrantes que peuvent apporter la danse!

En bref, une très bonne surprise et un réel plaisir à la lecture de ce manga particulièrement bien réussit!

Je me balade et clic sur => CRITIQUE Subaru mais il n’y a même pas une petite présentation sur le topic.

Il n’y a rien dans quoi O_o. Opaline une explication ?

comment ça une explication? j’ai simplement fait une critique de la série, et oui je fais parti du staff :stuck_out_tongue:

Oui mais un petit avis c’est toujours mieux pour la présentation. :smiley:

Non mais en fait y’a eu un bug, faut juste qu’on le règle. Elle a très bien fait sa critique opaline, c’est juste qu’elle est visible sur le site et pas sur le forum à cause d’un bug mais je vais régler ça

EDIT: Voilà c’est réparé :wink:

Et Opaline arrive à nous fait croire qu’elle bosse vraiment pour ce site :stuck_out_tongue:

et voilà ça bug et ça créer des quiproquos lol
et toi Gavin tu vas goûter à mon fouet :stuck_out_tongue:

Des promesses toujours des promesses :laughing:

Un message a été scindé en un nouveau sujet : princess princess blabla

image

Dans ce volume on découvre une Subaru qui a l’air de s’ennuyer, de s’installer dans une routine, à peine a t’elle atteint un niveau d’exception que le soufflet semble retomber…
Mais c’est sans compter sur l’arrivée du personnage de la talentueuse Priscilla qui va lui montrer ce qu’est le vrai génie et le véritable sens de la danse…

Dans ce tome on va vers une maturité grandissante de l’héroïne qui va découvrir qu’il ne suffit pas de penser qu’on est la meilleure, mais de l’être vraiment! Un nouveau challenge s’impose à Subaru et le chemin sera encore difficile pour atteindre la perfection!

Le graphisme est toujours aussi nerveux et percutant, on a vraiment une impression de vitesse et de mouvement à chaque page, les personnages sont expressifs à l’extrême, si bien qu’on a l’impression de vivre leurs tourments!

En bref, un manga qui sort vraiment des sentiers battus!

A tout hasard, personne n’aurait entendu parlé d’une réédition future de Subaru, danse vers les étoiles ?

image