SUPER LEAGUE #1-8 (Peter Tomasi / Collectif)

Avant le début de la manœuvre Rebirth prévu pour juin, Peter Tomasi (auteur de Batman & Robin, Detective Comics et scénariste potentiel de la nouvelle série bimensuelle Superman) conçoit le crossover en huit chapitres Super League.

De retour à plein régime après avoir passé quelques mois sans ses pouvoirs, Superman décide de former plusieurs héros au sein d’une Super Ligue pour protéger le monde. Premier membre sur sa liste, son meilleur ami Batman.

Le crossover Super League sera publié entre les mois d’avril et de mai au sein des titres Superman ; Batman / Superman ; Action Comics ; et Superman / Wonder Woman.

Le premier dessinateur à lancer les hostilités en avril est Mikel Janin (Grayson) avec Superman #51 :

A noter que l’évènement verra se rencontrer le Superman de l’ère Renaissance (New 52) et le Superman “original” de la près-Renaissance (Superman : Loïs & Clark).

Lien
Le site de l’éditeur : dccomics.com

Les sollicitations des huit chapitres du crossover :

[quote]SUPERMAN #51, written by Peter J. Tomasi, art by Mikel Janin, cover by John Romita, Jr. and Klaus Janson, is on sale APRIL 6.

*It’s the start of a new chapter in the Man of Steel’s life that will change everything you know as the epic eight-part “Super League,” all written by Peter J. Tomasi, spans SUPERMAN, BATMAN/SUPERMAN, SUPERMAN/WONDER WOMAN and ACTION COMICS in April and May!*[/quote]

[quote]BATMAN/SUPERMAN #31, written by Peter J. Tomasi, art by Doug Mahnke and Jaime Mendoza, cover by Yanick Paquette, is on sale APRIL 13.

*In part two of “Super League,” Superman enlists Batman’s aid in seeking out people that can help form his new super-league…*[/quote]

[quote]ACTION COMICS #51, written by Peter J. Tomasi, art by Fernando Pasarin, cover by Karl Kerschl, is on sale APRIL 20.

*Superman is shocked to learn that Kara has been missing for some time as part three of “Super League” begins!*[/quote]

[quote]SUPERMAN/WONDER WOMAN #28, written by Peter J. TomasI, art by Ed Benes, cover by Paul Renaud, is on sale APRIL 27.

*In part four of “Super League,” Wonder Woman and Superman encounter the being that was discovered in BATMAN/SUPERMAN #31.*[/quote]

[quote]BATMAN/SUPERMAN #32, written by Peter J. Tomasi, art by Tyler Kirkham, cover by Yanick Paquette, is on sale MAY 4.

*“Super League” continues this month as Kal-El’s bid to strengthen his forces brings him, Batman and Wonder Woman into China and into conflict with the might of that nation’s greatest heroes: the Great 10!*[/quote]

[quote]ACTION COMICS #52, written by Peter J. Tomasi, art by Fernando Pasarin, cover by John Romita Jr. and Klaus Janson, is on sale MAY 11.

*“Super League” continues—as two Supermen meet at last: pre-New 52 Superman meets the current Clark.*[/quote]

[quote]SUPERMAN/WONDER WOMAN #29, written by Peter J. Tomasi, art by Doug Mahnke and Jaime Mendoza, cover by Karl Kerschl, is on sale MAY 18

*It’s the penultimate chapter of “Super League”! When all the Supermen have fallen, it’s Supergirl to the rescue!*[/quote]

http://imageshack.com/a/img921/3856/dE0J14.jpg

http://imageshack.com/a/img921/4451/QxvqJY.jpg

[quote]SUPERMAN #52, written by Peter J. Tomasi, art and cover by Mikel Janin, is on sale MAY 25.

The “Super League” epic concludes in one explosive fight as the new master villain uses Superman’s own solar super flare power against everyone.[/quote]

Et ben franchement ça m’intéresse bien.

[quote=“Jack!”]…]

Avant le début de la manœuvre Rebirth prévu pour juin, Peter Tomasi (auteur de Batman & Robin, Detective Comics et scénariste potentiel de la nouvelle série bimensuelle Superman) conçoit le crossover en huit chapitres Super League.

…][/quote]

Encore un *crossover *!

Une Super League ?
La JLA n’existe plus ?

Série bimensuelle ?

J’ai l’impression que certaines séries (pour ne pas dire la majorité de ce que je lis) n’ont pas l’ombre d’une idée pour une parution mensuelle et là, on parle de faire un bimensuel.

:laughing:

Bah, c’est un crossover entre titres existants (ce qui est déjà une bonne chose), avec une idée de départ qui offre un Superman Team-Up géant.
Ca ne révolutionne pas le genre, mais ça a le goût de vieux crossovers ou de vieilles histoires, du genre Acts of Vengeance, et j’aime bien ça. Le principe initial, Superman qui a retrouvé ses pouvoirs se rend compte que sa récente baisse de capacités a causé des soucis au monde et veut avoir une équipe pour prendre le relais en cas de besoin, me plaît bien et fait sens.

Oui, j’aime bien et j’ai envie de lire. :slight_smile:

[quote=“BenWawe”]…]

Oui, j’aime bien et j’ai envie de lire. :slight_smile:[/quote]

Tant mieux, loin de moi l’idée de stigmatiser les lecteurs.

Et encore avec Superman en plus.

Je me demande si les responsables chez DC Comics s’aperçoivent que c’est devenu symptomatique ce genre de manœuvre pour l’**homme d’acier **depuis les années 2000 et la période Loeb/Kelly/Casey/Johns (où chaque série est très difficile à lire dans son intégralité aujourd’hui, d’où l’absence de réédition il me semble - sans compter qu’il est très dur de tout remettre dans l’ordre).

Même le projet avorté Superman 2000 de Morrison/Waid/Peyer/Millar devait être bâtit sur ce système d’inter-connexion entre les titres.

On a eu ensuite Superman: New Krypton chapeauté par Geoff Johns, James Robinson, et Sterling Gates.

Et puis Superman : Doomed il n’y a pas si longtemps.

Je me demande si ce n’est pas révélateur quant à l’incapacité pour Superman de survivre dans le marasme éditorial aujourd’hui.

[quote=“Jack!”]…]
Je me demande si ce n’est pas révélateur quant à l’incapacité pour Superman de survivre dans le marasme éditorial aujourd’hui.[/quote]

Je me demande moi si le marasme n’est pas plus général et si **Superman ** n’est pas le symptôme le plus apparent, mais certainement pas le seul.

[quote=“Jack!”]

!
Et encore avec Superman en plus. [/quote]

Là, on a un gars qui écrit pas mal, qui a le sens de l’action et qui semble aimer et comprendre le personnage (même dans ses itérations récentes). Donc ça rassure un poil.

Je ne dirais jamais assez combien je regrette l’ère Mike Carlin.

Ça, quand même, ça avait plusieurs mérites : lancer l’univers Superman dans une direction un peu différente, travailler sur le long terme…
Après, c’est un bordel éditorial sans nom, avec le personnage absent et des alliés qui occupent les titres principaux, des intrigues dans des mini secondaires… Si ça avait été édité à la Carlin (tout dans les séries régulières, en vaste feuilleton hebdomadaire), ça aurait été géant.

Jim

Hm je trouve ce projet assez sympathique tout de même

[quote=“Jack!”]…]

Et puis Superman : Doomed il n’y a pas si longtemps.

…][/quote]

Doomed qui n’a pas été une franche réussite, je dirais même que ce que j’en ai lu était franchement mauvais.

Je disais, sur le ton de celui qui se plaint : “encore un crossover” mais de ce côté-ci de l’Atlantique Urban va sûrement publier ça dans une seule revue pas besoin de regrouper les trois séries soi-même (et là ça semble circonscrit) comme aux U.S.A.
Mais qu’en sera-t-il de “l’impact” sur les trois séries justement, pour autant qu’il y ait quelque chose à lire dedans ?

Et après ce crossover il y a Rebirth, peut-être une nouvelle relance (de quoi d’ailleurs ?).

Je trouve que la gestion de la continuité et de l’univers partagé, du moins de ce que j’en vois, ne donne pas du tout envie de tenter le coup de lire du DC ou du Marvel.
C’est même l’inverse en ce qui me concerne.

Je suis dans la veine d’Arty Daddy. Le personnage vit de cross ouvert en crossover…

A la fin, il sera rincé notre pauvre Clark… Et ce n’est pas les travaux récents de Tomasi qui me rassuront. Sur Détective Comics, il est juste en mode alimentaire. Sur Batman & Robin, il y a eu une grosse période de creux…
Tomasi c’est tout sauf l’agence tout risque.

Je m’en doute.

Mais ce que je me demande, moi, c’est si les exécutifs se rendent compte que Superman est abonné à ce traitement. Rien que la dernière “saga” Trust - celle présentant un homme d’acier diminué - joue encore sur cette inter-connexion entre les différents titres.
Si je ne me trompe pas, Superman, Action Comics et Superman / Wonder Woman s’attaquent au même homme, Vandal Savage, et n’arrêtent pas de se renvoyer la balle.

Je ne dis pas que c’est mal fait (je n’ai pas encore lu tout ça), mais je trouve surprenant que ce soit le seul personnage du catalogue DC à répéter ce mécanisme sur près de 20 ans.

J’imagine le rédac’ : “Hey les gars, cette année, j’ai une idée de fou-fou pour Sup’. 'Coutez-'coutez, un… Crossover !”

  • “Youpi”.

[size=85]Puis ils dansent en ronde.[/size]

[quote=“artemus dada”]
Je trouve que la gestion de la continuité et de l’univers partagé, du moins de ce que j’en vois, ne donne pas du tout envie de tenter le coup de lire du DC ou du Marvel.
C’est même l’inverse en ce qui me concerne.[/quote]

Chez Marvel, la nouvelle structure dont j’ai déjà parlé (à savoir des séries, auteurs et intrigues séparées, permettant de suivre des directions différentes) m’intéresse pas mal, justement parce que j’ai la sensation d’avoir des parutions à la tonalité plus diverse. Combien de temps ça va tenir, je ne sais pas.

C’est pas non plus ce qu’on lui demande.
Moi, je n’ai pas tout lu de ce qu’il a écrit, mais dans ce que j’ai lu, je n’ai rien lu de mauvais. Sur Batman & Robin, il a balancé beaucoup d’émotion. Sur Superman / Wonder Woman, il touche juste dès les premières pages.
Son écriture est certes décompressée, mais il balance la bonne dose d’action et on ne s’ennuie jamais, même quand il a un épisode ou deux de trop (la saga de Nobody, celle avec Two-Face…). Pour moi, c’est plutôt un bon.
Qu’il joue les sauveteurs sur des séries en manque de dynamique ne diminue en rien ses qualités.

Je n’en suis pas encore là, mais pour l’heure, de ce que je lis, les séries sont séparées. Celle de Gene Yang raconte comment tout a été déclenché, les autres suivent un fil rouge différent. Tout va se rejoindre, mais pour les débuts, c’est quatre histoires séparées avec une étiquette en commun.

Moi, ce qui m’étonne, c’est que la méthode Carlin, à une époque où l’on tournait au fax et au téléphone, semblait mieux fonctionner. Tout le monde était au courant de l’avancée de tout le monde (Carlin refaxait toutes les pages à toutes les équipes dès qu’elles arrivaient), il y avait des réunions régulières, tout ça. Et quand on voit le résultat final, avec peu de problèmes de raccords d’une série à l’autre, on se dit qu’on a perdu quelque chose en route.
C’est étonnant, d’ailleurs. Aujourd’hui, tout est informatisé, on a l’info en temps réel. Et pourtant, on a des bourdes, des incohérences, des références à des trucs pas encore publiés, des raccords pourris, des dessinateurs et des coloristes en retard, tout ça. J’ai parfois l’impression que ça marchait mieux quand les moyens étaient moins sophistiqués.
J’aurais tendance à pointer du doigt le manque de personnel éditorial et le constant turnover des équipes en charge (quand l’assistant éditorial change tous les trois mois, ça n’aide pas à faire suivre les e-mails), mais j’ai la vague impression que ça ne tient pas qu’à ça.

Jim

[quote=“Hush”]{…] Le personnage vit de cross ouvert en crossover…

…][/quote]

Et je ne comprends pas pourquoi cette histoire de Super League n’est pas proposée soit dans Superman ou Action Comics ou dans une mini-série à part.
Pourquoi sous la forme d’un crossover ?

C’est à se demander (question rhétorique cela dit) si “on” (c’est-à-dire les "têtes pensantes de DC) portent le moindre respect au travail des scénaristes des séries où sera publié ce crossover.
Et accessoirement portent le moindre respect (bis) aux lecteurs qui n’en demandent peut-être pas tant, mais aimeraient lire des séries intéressantes (je peux rêver) qui se suffisent à elles-mêmes.

Incidemment réécrire encore une fois la formation d’une équipe de type JLA, indique un essoufflement certain du côté des idées (et ce n’est pas le seul signe) ; il semblerait qu’a contrario du slogan français des années 70 aux U.S.A. on a du des super-héros mais on n’a pas d’idées (En **France **à l’époque on n’avait pas de pétrole mais on avait des idées, nous disait-on).

Entre relaunch, reboot, **Rebirth **, je trouve douloureux de voir où on en est arrivée.

Non seulement le fond (les histoires) est souvent insipide, mais la forme est inexistante.
J’ai lu ce weekend Providence eh bien quelque claque !
J’y ai vu un scénariste qui non seulement a réfléchi à une histoire (c’est le moins qu’il puisse faire me direz-vous) mais qui y met la forme, et pourtant l’éditeur Avatar et son écurie de dessinateurs n’ont pas la réputation de la soigner.

Chez DC ou Marvel, entre mini-séries inachevées (Weirdworld, Squadron Sinister) insipide (Thors, Batman/Superman), ou le vraiment mauvais (Doomed, Black Knight) côtoie les réécritures somme toute lisible (Action Comics) mais rapidement gâché par un crossover le sentiment qui surnage, ou du moins mon sentiment c’est qu’on est arrivé au bout du bout.
Les super-héros tels qu’envisagés par les Big Two ressemblent de plus en plus à de l’acharnement thérapeutique.

Même la série régulière Thor écrite par Aaron que j’ai lu et plutôt appréciée, résiste assez mal à un coup d’œil rétrospectif.
Tout ça pour ça.
Certes Jason Aaron a eu au moins le souci de réfléchir à la forme de son histoire, et c’est pour moi ce qui restera, mais le dénouement est tellement prévisible que c’en est gênant.
Tout ça pour ça (bis).

Idem pour Slott et son histoire avec tous ces Spiderman, passée la surprise de voir toutes ces incarnations du **Tisseur ** qu’en fait le scénariste ?
Un pétard mouillé. Rien de plus.

Et la liste est longue. :wink:

[quote=“Jim Lainé”]

Chez Marvel, la nouvelle structure dont j’ai déjà parlé (à savoir des séries, auteurs et intrigues séparées, permettant de suivre des directions différentes) m’intéresse pas mal, justement parce que j’ai la sensation d’avoir des parutions à la tonalité plus diverse. …][/quote]

Je suis curieux de connaitre les titres dont tu parles, car j’aimerais à l’occasion les lire.

Après, pour répondre à la question du pourquoi du crossover à la place d’une mini-série, la réponse me semble simple : DC est en train d’improviser son Rebirth, et les titres vont être relancés d’ici deux à trois mois environ. Du coup, si certaines équipes peuvent rester jusque-là, s’il y a quelques épisodes en stock pour finir d’autres, la franchise Superman doit être à bout de souffle et ne doit avoir ni épisode en stock, ni équipe prête à tenir jusque-là.
Du coup, Tomasi est envoyé là-dessus pour combler les trous, et il propose ce gros crossover. Personnellement, j’ai bien conscience de l’improvisation du procédé, MAIS l’auteur me plaît, le principe du gros crossover me plaît, et l’idée de départ également ; j’en suis, mais en étant conscient de l’amateurisme ambiant !

Si tes déductions sont bonnes cela n’a rien de rassurant. :slight_smile: :wink:

Ni la gestion de Marvel, ni celle de DC ne sont rassurantes depuis plus de dix ans maintenant.

C’est possible, mais c’était assez secondaire à mes yeux du moment où j’y trouvais mon compte en matière d’histoires.

Mais là ce n’est plus le cas et je dirais d’une manière inquiétante, mises à part les “petites” séries qui semblent passer sous les radars comme Martian Manhunter en ce moment, Dial H ou Frankenstein il y a peu, et où il est (parfois) possible de lire quelque chose de divertissant (mais la durée de vie de ces séries est souvent brève pour ne pas dire abrégée) je ne vois pas beaucoup de titres qui proposent de “bonnes” histoires.

Tout tend a être hyperconnecté, sur des stratégies au long cours (nous dit-on), ponctué de relaunch et autres reboot quand ce ne sont pas des rebaunch, et cerise sur le gâteau, on parle de faire des bimensuels.

Mais pas moyen de lire une histoire sympa et originale.

Et d’un autre côté on demande à un auteur comme **Gaiman ** si j’ai bien compris, de proposer des idées pour le label Vertigo parce qu’il en manque.

Mais que Vertigo se rassure, l’univers *mainstream * de DC en manque aussi. :wink: