SUPERGIRL (Saisons 1-4)


(Le Doc) #201

(sylvain cordurié) #202

C’est moi où ils changent de ton et ils mettent un poil plus de moyens ?


(Oncle Hermes) #203

Je pense que c’est toi… d’autant qu’à part les deux figures en “armure” – le gars qui avance dans un couloir avec un masque à la Anarky et la simili-Supergirl dans un hangar vide de la fin – toutes les images sont tirées de la saison précédente. :wink:


(sylvain cordurié) #204

Autant pour moi.
Je ne suis pas ce truc.


(Le Doc) #205

C’est souvent le cas avec les bandes-annonces de la Comic-Con qui consistent surtout en un récap’ de la saison précédente avec quelques scènes inédites si le tournage des nouvelles saisons le permet (donc là pour Supergirl, il n’y a pas grand chose de nouveau).
La seule vidéo que je n’ai pas mise est celle de Black Lightning qui, d’après les commentaires que j’ai lus (car je n’ai pas encore regardé la série), n’est qu’un résumé de 5 mn de la première saison.


(Le Doc) #206

(Le Doc) #207

Rhona Mitra (Doomsday) a rejoint la saison 4 dans le rôle de Mercy Graves (l’assistante personnelle et garde du corps de Lex Luthor).


(Le Doc) #208


(Adanedhel54) #209


(Oncle Hermes) #210

Bien vu.


(sylvain cordurié) #211

Si seulement ça pouvait annoncer une nouvelle tonalité du show…


(Oncle Hermes) #212

Pourquoi ? Tu ne le regardes pas de toute façon. icon_mrgreen


(sylvain cordurié) #213

Je ne regarde pas pour l’instant.
Maintenant, si le show évolue dans un sens qui m’intéresse, why not ?


(Le Doc) #214

David Ajala est Manchester Black.

supergirl-season-4-episode-6-p

supergirl-season-4-episode-6-m


(Oncle Hermes) #215

(Introduit dans l’épisode 4 la semaine dernière.)


(Le Doc) #216

C’est sa première photo officielle. :wink:
Perso, j’ai commencé la saison 3 sur Série Club et après 5 épisodes, je trouve que c’est une très chouette entame, rythmée, intrigante, émouvante. Comme toi plus haut, je trouve que la série s’améliore avec les saisons…


(Oncle Hermes) #217

Heureux de l’entendre :slightly_smiling_face:

La 4 peine encore un peu à décoller pour le moment, mais elle s’attaque frontalement au gros point chaud de la politique américaine actuelle : le discours de haine anti “aliens” / immigrants. Ce n’est pas un thème nouveau dans la série mais visiblement ils ont décidé d’en faire le point focal de ce début de saison au moins — et ce que je trouve intéressant est qu’ils ont, assez tôt, dévoué un épisode entier à faire le portrait de l’opposant, de son parcours et de ses motivations. Et que ce n’est pas juste la caricature attendue / ordinaire du méchant raciste qui est méchant parce qu’il est méchant et raciste parce qu’il est raciste, mais un perso dont on nous montre comment au fil des années il “dérive” à partir d’une position beaucoup plus “sympathique”, comment il en vient à accepter certains discours, s’enferme dans le ressentiment, crée son propre malheur dont il va d’autant plus blâmer “l’autre”, se radicalise, etc.

Et toutes proportions gardées ça n’a pas été sans me rappeler des choses que j’ai pu observer chez certaines personnes de mon entourage au cours des dernières années.

Alors ça reste une épisode de Supergirl et pas une saison de The Wire, hein, le résultat peut paraître encore assez superficiel, rapidement brossé et pas exempt de grosses ficelles (faire un épisode entier sans vraiment aucune apparition du cast principal étant sans doute un peu chaud, le parcours du mec le place systématiquement au mauvais endroit au mauvais moment…), mais à l’échelle d’une série de ce genre, ça reste énorme.


(sylvain cordurié) #218

Berlanti l’a fait sur The Flash avec Devoe, non ?
Un épisode centré sur les origines du bad guy, je veux dire.


(Oncle Hermes) #219

Maintenant que tu le pointes, oui, il y avait un peu de ça, mais avec deux différences majeures, je dirais.

D’une part, entre le savant fou à super-pouvoirs, son parcours fût-il par ailleurs lié à une histoire de handicap physique, et le gars bien éduqué n’ayant pas trop mal réussi dans la vie, mais qui se sent “déclassé” face à une immigration massive perçue comme dangereuse / inassimilable / massive et venant prendre le travail des honnêtes vrais Américains… les implications par rapport “au monde réel” ne sont pas vraiment les mêmes. Il y a une des deux propositions qui tape un peu plus fort.

D’autre part, je ne saurais plus dire les proportions dans le cours de l’épisode de Flash, les flashbacks sur le passé de DeVoe étaient intégrés dans l’enquête que les héros de la série faisaient sur lui. Du coup, ceux-ci restaient assez présents à l’écran. Alors que là c’est tout l’épisode qui est dévolu à un long et unique flashback sur le personnage, le cast habituel étant mis de côté.

Encore une fois je ne veux pas survendre le truc, on est loin du chef-d’œuvre, mais je trouve la démarche intéressante.


(Le Doc) #220

La série Supergirl a trouvé son Lex Luthor…en la personne de Jon Cryer (Mon oncle Charlie), qui fut dans les années 80 le neveu neneu du grand chauve dans le nanar Superman IV !

DsJkr3RWkAEbwn2