SUPERMAN #41-50 (Gene Luen Yang / John Romita Jr.)

Comme annoncé en janvier dernier, c’est à la demande des responsables de DC Comics que le scénariste Geoff Johns, pour réduire sa production, laissera sa place à Gene Luen Yang (The Shadow Hero) sur la série Superman dès le 41ème numéro de juin prochain. Quant au dessinateur John Romita Jr. dont l’arrivée avait été annoncée en fanfare l’année dernière, il reste aux manettes de la partie graphique.

Dès leur premier arc, les deux auteurs révéleront le “Grand Secret” de l’homme d’acier en se focalisant plus en détail sur son statut d’immigré venu des étoiles.

[quote]Superman # 41
Written by Gene Luen Yang
Art and cover by John Romita Jr. and Klaus Janson
The Joker variant cover by Karl Kerschl
On sale June 24 • 32 pages, FC, $3.99 U.S. • Rated T
The epic new story line “TRUTH” continues with the debut of the amazing new creative team of new writer Gene Luen Yang (“American Born Chinese”) and continuing artists John Romita Jr. and Klaus Janson! What will happen when the big secret is revealed?[/quote]

[size=200]INTERVIEW DE L’ÉQUIPE CRÉATIVE[/size]

Lien
Le site de l’éditeur: dccomics.com

Pas fan du précédent arc, avec ce twist ultra utilisé. J’espère que Yang va enfin créer un truc original.

Au moins, c’est un vrai nouveau nom, un peu de sang neuf pour un éditeur qui tourne avec quasiment les mêmes noms depuis au moins cinq ans. Ça ne peut que faire du bien.

Euhhh quand Geoff Johns est partit de la frnachise GL, ce n’était que des nouveaux noms aussi :wink:

J’ai dit “quasiment” :slight_smile:. Mais oui, ce n’était que des nouveaux noms sur la refonte des titres Lanterns, ce qui est tout à l’honneur de DC qui a tendance à plutôt jouer au jeu des chaises musicales avec ces artistes.

Il est daltonien ? Il confond le jaune et le noir ?

Il ne lave pas ses slips ?
(c’est pour ça qu’il ne les porte plus…)

Jim

Vous n’y êtes pas du tout… Son grand secret, c’est qu’il ne fait qu’un avec Clark Kent !

Tori.

Imagine que c’est vrai. Ca peut remplacer une “Crisis”.

[quote] Yeah, the idea of changing the character made sense. Honestly, in my own humility, I thought, well, they told me I didn’t do the forelock right, and I didn’t do his nose right when I did my first image of Superman, so wink wink… nudge nudge… I managed to break his nose and I got his haircut. So maybe that was selfish of me.

But it was part of the line we were thinking about the character.

Aaron Kuder did some sketches of the short hair. I did some sketches of the short hair. You know it’s Clark Kent.

And somebody has to cut Clark Kent’s hair. It has to be done. We have to figure out who actually does that. He’s got a super barber somewhere. We’ll figure it out.[/quote]

[size=150]INTERVIEW DU DESSINATEUR JOHN ROMITA JR.[/size]

[size=200]INTERVIEW DE L’ÉQUIPE CRÉATIVE[/size]

http://imageshack.com/a/img673/1836/LdxYbd.jpg

[quote]DC Sneak Peek: Superman (Digital)
Story by Gene Luen Yang
Art by John Romita Kr., Klaus Janson, Scott Hanna
Colors by Hi-Fi
Letters by Travis Lanham
Cover by John Romita Jr., Klaus Janson
Publisher DC Comics
Cover Price: $0.00
Release Date May 27th, 2015
Clark Kent just wants to keep a low profile. But that’s easier said than done when enemies from Superman’s past won’t leave the most powerful being on the planet alone. Will Clark Kent/Superman ever get the peace and quiet he’s looking for? And will the cost at which it comes be worth it?[/quote]

http://imageshack.com/a/img661/4097/0fILqV.jpg

http://imageshack.com/a/img910/6772/svTmdD.jpg

http://imageshack.com/a/img537/466/rzjZMc.jpg

http://imageshack.com/a/img538/7755/XJeTiL.jpg

http://imageshack.com/a/img537/6459/UmCdPp.jpg

http://imageshack.com/a/img538/1281/d6XLqv.jpg

http://imageshack.com/a/img540/2118/VUbJfm.jpg

Je suis vraiment pas fan de la tournure du dessin de Romita Jr.

Je relisais ce qu’il a fait au début des années 2000 sur Spider-man et c’était quand même beaucoup mieux.

Là, un tel “cubisme” (pour reprendre l’expression de Blacki, je crois), je trouve que cela ne colle vraiment pas à superman.

sur le principe je vois bien que Romita Jr veut aller vers du Kirby, mais je suis pas sur qu’il y arrive si bien.

Alors, je ne suis pas le type le plus doué pour parler dessin, mais franchement, quand je vois ce que fait Kirby dans ce qu’a pu sortir Urban, j’ai vraiment pas l’impression que les deux styles se ressemblent.

J’ai plus l’impression, notamment au niveau du visage, que ça ressemble à Frank Miller dans sa période Sin City, mais en plus carré encore (ce qui est peu dire, car Miller dans Sin City, si on prend Marv par exemple, c’est déjà pas mal carré).

C’est marrant de trouver Miller carré dans son style de dessin. c’est l’effet voulu qu’il donne. J’ai le artbook sur sin city que Rackham avait sortit il y a quelques années et on voit bien le style rond de Miller devenir plus “carré” à cause ou grâce aux effets de style qu’il a voulu donné dans la série.

Un exemple pas super flagrant, mais un peu tout de même notamment sur la galerie de portrait.

Après des spécialistes comme Niko en parleront mieux que moi.

[quote=“Sephyroth”]Je suis vraiment pas fan de la tournure du dessin de Romita Jr.

Je relisais ce qu’il a fait au début des années 2000 sur Spider-man et c’était quand même beaucoup mieux.[/quote]

C’est marrant, parce que moi, ça fait environ vingt ans que je ne suis pas vraiment fan de la tournure du dessin de Romita Jr. Et je trouve que ses Spider-Man du début des années 2000 sont déjà moches. Y avait peut-être plus d’atmosphère, mais c’était pas génial. Personnages statiques, anatomies lourdes, on était loin de sa première prestation sur X-Men, par exemple.

[quote=“Sephyroth”]
Là, un tel “cubisme” (pour reprendre l’expression de Blacki, je crois), je trouve que cela ne colle vraiment pas à superman.[/quote]

C’est massif, raide et lourd. Mais en soi, tout cet arsenal de trucs était déjà présent sur ses Daredevil. C’est la période où il commence à intégrer la forme géométrique pure dans la construction de ses personnages (d’où les épaules proéminentes, par exemple), ce qui donne des personnages massifs et épais.

Les gens qui imitent Kirby n’y arrivent, c’est une loi universelle.
Mais je crois que Kab a raison, derrière l’évolution du style, il y a Kirby.

En fait, l’évolution de Romita Jr s’est passée en deux temps. D’abord il va vers l’épure, vers la stylisation. Il tente des choses à la fin de ses X-Men mais visiblement il est débordé, il sait pas gérer. Mais ça marche mieux sur Starbrand et sur Daredevil, deux séries où il est encré par Williamson, qui soutient ses efforts en matiérant ses arrières-plans. Et là, d’un coup, Romita Jr commence à s’émanciper de la représentation réaliste et à simplifier son trait. Vachement intéressant, malgré quelques visages ratés et des anatomies bizarres.

La deuxième étape, c’est l’assimilation de Kirby. C’est frappant dans la mini-série Cable, où, pour le coup, il intègre les grosses phalanges carrées, les machineries complexes et des équivalents de “Kirby Dots” et autres astuces visuelles. Ses années 1990 sont marquées par cette influence, elle se fait sentir dans son retour sur Uncanny X-Men, mais également dans ses Thor, bien entendu, où son trait sur un personnage éminemment kirbyen fonctionne à merveille.

Moi, personnellement, je ne suis pas fan, dans le sens où je trouve que Romita Jr s’est figé dans une approche, a cessé de progresser et commence désormais à aligner des dessins vraiment moches, mais ce que j’apprécie dans ses années 1990, c’est qu’il avance, qu’il change, qu’il évolue. Même si je ne suis pas fan, j’apprécie le fait qu’il s’émancipe des règles académiques pour créer son truc (j’adore ça chez Kirby et Miller, j’aurais mauvaise grâce à chicaner chez lui).

Miller, c’est pas carré. Miller, c’est anguleux.
OK, Marv est une masse, mais à bien y regarder, il est anguleux, ses pommettes sont saillantes, ses phalanges sont cassées et crispées.
Pour bien comprendre Miller, je crois qu’il faut regarder les bonus de la collection de TPB Daredevil Visionaries. On voit notamment des planches datant de la fin de la période (résurrection d’Elektra, tout ça…), et l’on peut comparer les crayonnés secs de Miller et l’encrage de Janson, où ce dernier arrondit les traits des visages, assouplit les drapés des vêtements, tout ça. C’est d’ailleurs une source de fâcherie entre Miller et Janson, parce que le premier trouve que le second ne respecte pas son travail. Pour Dark Knight Returns, DC insistera pour réunir le tandem, et Janson fournira un encrage super nerveux, tout en traits cassés. Je crois qu’ils n’ont jamais été aussi bons, tous les deux, que sur ce projet-là.
Pour ceux qui n’auraient pas ces TPB, regardez Daredevil #191, l’épisode encré par Terry Austin. Ce dernier respecte les angles, la sécheresse du trait, le côté émacié des visages. Il respecte aussi les hachures. Quelque part, cet épisode, c’est le chaînon manquant entre Daredevil et Ronin, où l’on voit un Miller plus asséché que jamais.

Pour revenir à Romita Jr, la comparaison avec Miller, je la comprends, d’autant que là, ils partagent un même encreur. Mais le trait de Romita Jr est trop gras, ses formes sont trop rondes, ses personnages (mais aussi ses objets, ses machineries) sont trop bien nourris. Tout le contraire de Miller, où tout va vers la sécheresse.
Cependant, regardez les machineries du Great World, autour d’Ulysses, regardez les effets d’énergie, les perspectives faussées, tout cela sent le Kirby. L’influence de Kirby sur Romita Jr me semble évidente, mais très diffuse.

Jim

Oui j’avais utilisé l’expression cubique pour définir le style de Romita d’aujourd’hui et perso je suis bien content de le voir sur une franchise qui ne m’intéresse guère, ça fait du bien à mes yeux…

Moi, je suis content de le voir sur Superman, ça peut attirer des lecteurs, mais ça fait plus de vingt ans que ses planches ne me procurent plus tellement de plaisir.
Et “cubique” ne me semble pas faux, car son dessin repose sur des formes constituées de collages de figures géométriques. C’est la comparaison avec Miller qui me semblait bancale.

Jim

Mais il faut avouer que certains artistes lui rendent hommage avec un certain talent. Je pense par exemple à Eric Larsen (pendant une certaine période sur Savage Dragon et encore aujourd’hui même si c’est moins prononcé) ou encore Keith Giffen. Ce dernier y parvient de plus en plus dans ses derniers travaux, presque en exagérant le trait d’ailleurs, à outrance (c’est frappant dans OMAC et Infinity Man & The Forever People).