SUPERMAN: LOIS LANE #1 (Bennet / Lupacchino, Guara, Neves)

[quote]SUPERMAN: LOIS LANE #1
STORY BY Marguerite Bennet
ART BY Emanuela Lupacchino, Meghan Hetrick, Ig Guara, Diogenes Neves , Guillermo Ortego , Ruy Jose , Marc Deering
COLORS BY Hi-Fi
LETTERS BY John J. Hill
COVER BY Kenneth Rocafort
PUBLISHER DC Comics
COVER PRICE: $4.99
RELEASE DATE Wed, February 26th, 2014
Lois Lane is known for chasing down stories — but what happens when the story is her family? As her father gains more power in the government, Lois’s sister Lucy has become involved with a deadly drug scene! Meanwhile, Lois thought she was rid of the influence of Brainiac, but now she finds that the the computertyrant of Colu is calling out to her again!
[/quote]

Source: www.comicbookresources.com

Mais mais pourquoi ?

Concernant?

cette nouvelle série.

C’est un one-shot (c’est marqué sur la couverture)…

ah ouais en petit sous le #1 j’avais point vu. Là encore je continue de me de poser la question de l’intérêt.

Encore à l’époque du mariage une série sur l’envers du décors la vie de la femme de superman ça pouvait être intéressant, mais maintenant mouais non je vois pas l’intérêt du coup.

C’est les 75 ans de Superman. :wink:

[quote=“KabFC”]
Encore à l’époque du mariage une série sur l’envers du décors la vie de la femme de superman ça pouvait être intéressant, mais maintenant mouais non je vois pas l’intérêt du coup.[/quote]

Donc en fait, si c’est l’épouse d’une célébrité, si c’est “Madame Superman”, c’est intéressant. Mais si c’est le récit d’une journaliste d’investigation qui a un passé et des souvenirs, une vie de famille et une enfance qui ont défini ses choix de vie, c’est pas intéressant.
Hmm.
Faudrait appeler Gloria Steinem pour savoir ce qu’elle en pense.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

[quote=“KabFC”]
Encore à l’époque du mariage une série sur l’envers du décors la vie de la femme de superman ça pouvait être intéressant, mais maintenant mouais non je vois pas l’intérêt du coup.[/quote]

Donc en fait, si c’est l’épouse d’une célébrité, si c’est “Madame Superman”, c’est intéressant. Mais si c’est le récit d’une journaliste d’investigation qui a un passé et des souvenirs, une vie de famille et une enfance qui ont défini ses choix de vie, c’est pas intéressant.
Hmm.
Faudrait appeler Gloria Steinem pour savoir ce qu’elle en pense.

Jim[/quote]

Présenté comme ça c’est sur. Non je pense que Loïs est un personnage qui a été bien développé par le passé et son personnage est bien connu, mais quitte à lui lancé une série j’aurais commencé à l’époque ou elle était la femme de superman et reporter, je pense que ça peut amener des histoires intéressantes.

Par contre maintenant dans ce new 52 ou elle est assez effacé, voir transparente je trouve ça peu intéréssant.

lois c’est superman si superman n’avait pas d’identité secrète et pas de pouvoir.

si on sépare la vie en public et privé façon modèle bourgeois avec le privé de l’ordre du caché, alors le super heros est proprement subversif vu qu’il montre son privé (son identité de super heros) et fait de son public un privé (son identité civil). Si on dit que l’intime est le caché alors l’intime contamine totalement la sphère public et privé du super héros qui cache en se montrant et montre en se cachant.

Marvels de ross et busiek avait d’ailleurs frappé les esprits parce que cette séries rompait avec l’intimité du super heros

Lois lane (femme émancipée dès sa création) apparait comme une pure adéquation des deux : public et privé. A la façon des grecs anciens, l’homme privé n’est homme que de son statu de citoyen.

Que lois lane est tant voulu faire correspondre les identités de superman, tient non pas à une curiosité toute féminine, mais à son refus du caché, sous la forme non pas comme aujourd’hui de la révélation de l’intime mais au contraire sous la forme de son exclusion systématique.

Alors partant de par sa nature de femme journaliste d’investigation parfaitement elle même, femme et journaliste, nous pouvons nous demander ce que devient l’intime et le caché chez lois lane : il devient le non droit, le hors lieu, l’au delà de la loi, le lieu où comme à la fin de the wall la loi se fait obscène. Lois lane comme une antigone moderne avance sans peur dans l’inimité du monde car elle n’a aucune intimité elle même, car son intimité est celle du monde.

Une serie sur Lois Lane serait anti super héroïque au possible et par là même une quintessence du genre. J’en rêve. Il faudrait pour cela ne pas céder à la mièvrerie de l’intime pour au contraire en exposer l’horreur.

the massive de wood en partant que c’est déjà là notre monde. Lois interviewant une réfugié en demande de papier et de là enquêtant sur la piraterie que tenterait de contrecarrer son père militaire et devoilant les liens de cette même piraterie avec le libre échange par exemple et l’implantation de lex corp en Afrique. Bien sur, il faudrait aussi ne pas opposer lois à superman mais montrer comment c’est une même ouverture au monde qui les fait avancer. Rien du monde ne leur est étranger, lois le partage là où superman le rencontre

[quote=“KabFC”]
Présenté comme ça c’est sur. Non je pense que Loïs est un personnage qui a été bien développé par le passé et son personnage est bien connu, mais quitte à lui lancé une série j’aurais commencé à l’époque ou elle était la femme de superman et reporter, je pense que ça peut amener des histoires intéressantes.[/quote]

Mais c’est bien ce que je dis : la manière dont tu formules tout cela laisse entendre que la qualité de femme de Superman change la donne. Parce que, soyons clairs, le côté reporter est toujours là : Pérez l’a utilisé en la plaçant dans un poste à responsabilité qui l’emmerde, Lobdell la lance dans des enquêtes sur Metropolis, Snyder en fait une espèce d’aventurière survoltée (lourdement, certes, mais bon…). Donc là, elle est reporter. Mais pas femme de Superman. Donc pas intéressant.

Et donc, d’emblée, tu refuses la possibilité que quelqu’un puisse changer la donne et rendre la soupe goûtue ?

Je dis pas que Marguerite Bennett va y arriver (pour avoir survolé l’ensemble de l’épisode, je n’en ai pas l’impression non plus), mais tu accordes au contexte et à l’univers trop d’importance : c’est pas le contexte éditorial qui fait les bonnes histoires (il peut le favoriser, certes), c’est les scénaristes.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]
Et donc, d’emblée, tu refuses la possibilité que quelqu’un puisse changer la donne et rendre la soupe goûtue ?

Je dis pas que Marguerite Bennett va y arriver (pour avoir survolé l’ensemble de l’épisode, je n’en ai pas l’impression non plus), mais tu accordes au contexte et à l’univers trop d’importance : c’est pas le contexte éditorial qui fait les bonnes histoires (il peut le favoriser, certes), c’est les scénaristes.

Jim[/quote]

Du tout. Je pense que si DC avait voulu rendre à Lois son pullitzer il y aurait eu un peu d’annonce, je colle iben à l’actu et ce titre m’est passé à côté j’en déduis donc que ça sent la série peu importante (en l’occurence le one shot).

Dans ce que j’ai compris de ce qu’à dit Nemo j’aimerais aussi justement une bonne série sur Lois Lane, du truc reporter de guerre chez les super-héros, qu’est-ce qui se cache derrière le gouvernement et sa JLA, ressentiment du quidam moyen qui ne voit les héros que sauver le monde au lieu de s’attaquer à des problèmes comme la famine, les guerres, la pollution…

Seulement au vu de la preview je me demande pourquoi avoir fait un one-shot comme ca. Une connaissance du passé qui vient demander Lois un coup de main qui va du coup se mettre dans le pétrin et parvenir à s’en sortir grâce à Superman le tout matiné de flashback sur son enfance avec cette copine qui l’a tant aidé à devenir ce qu’elle est par bien des aspects ou autres flashbacks du genre.

Par contre je suis entièrement d’accord avec toi que c’est le scénariste qui fait la bonne histoire.

Lois en Mulder? Je prends.

Mais qui pour Scully? Olsen?