SUPERMAN: SON OF KAL-EL #1-4 (Tom Taylor / John Timms)

C est le mouvement. Avec l espoir qu en effet, en faisant sauter la règle, on fasse sauter l exclusion.

Mais c est aussi se leurrer en partie, car si la norme ne crée pas de fait d exclus, sa nature non explicite peut rendre les phénomènes de ségrégation beaucoup plus violents.

Hehe

Clairement.

D où, certaines règles claires peuvent aider. La laïcité en fait partie, par exemple, d où encore elle est attaquée par ceux qui tiennent à la norme (identitaire de gauche et de droite, ceux qui veulent elargir la norme ou la reduire)

Marrant…
J’ai vu l’info passer, et pas que sur M6.
J’ai eu envie d’en parler… et puis non.

Jon est bi ? Où est le problème, où simplement l’info ? Tant qu’il ne se tape pas Krypto…

Sur bolloré news ils ont tenus la journée avec ça entre pseudo débat et énormités sorties du temps jadis ( le résumé de quotidien est largement suffisant). En tout cas DC fait le buzz et la télé parle comic book c’est déjà ça de pris

Tu es resté devant toute la journée ?

Ouais enfin si c’est pour faire causer les crétins de télé fachos, je préfère largement qu’on parle jamais de BD

T’enchaîne les pléonasmes.

1 « J'aime »

Je regarde jamais ce genre de chaînes. Je vanne mes patients quand j’arrive chez eux et qu’ils sont sur bfm. Le soir j’alterne entre 28 min et quotidien selon les sujets.

Un scénario à explorer? :rofl:

On va laisser cette pauvre bête tranquille.

Superman-Son-of-Kal-El-4-1

Kal-El has left, and the weight of the world now rests on his son’s shoulders. Powerful forces have been threatened by Jon Kent’s first leaps in his father’s boots. It’s hard to hurt a man of steel, but his loved ones make a much easier target.Jon’s world is about to come crashing down.

Written by: Tom Taylor
Art by: Daniele Di Nicuolo

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Oct 19 2021
Page Count:
32

Superman-Son-of-Kal-El-4-3

Superman-Son-of-Kal-El-4-4

1 « J'aime »

Ca se lit bien, et ça prend forme ; lentement.
Tom Taylor monte d’un cran la menace de Gamorra et l’engagement de Jon, car Bendix, Président de Gamorra, lance la surhumaine Flatline sur la maison des Kent, afin de les anéantir et de châtier Jon, opposé publiquement à ses abus. Jon sauve ses grands-parents et découvre que son futur petit-ami a des pouvoirs. En fait, tous deux rejoignent Aerie et Wink, le couple vu dans Suicide Squad : Renegades, car eux deux collaborent avec Jay, tous trois ayant été maltraités pour leurs pouvoirs. Jon récupère les données, fait valider les soupçons par Lois et va exiger des réponses à Bendix, à Gamorra. Mais il se fait piéger et ses pouvoirs sont « boostés » au point qu’il ne contrôle plus rien.
C’est pas mal, en fait. J’aime bien ce Jon paumé, ce Superman débutant qui veut bien faire mais va dans tous les sens, en prenant des décisions précipitées mais basées sur une envie de bien agir. La relation avec Jay se construit lentement, revoir Aerie et Wink me fait plaisir, et la gestion de Gamorra est plutôt bonne.
Mais l’épisode n’est pas dense, ça se lit assez vite. C’est agréable, bien fichu, et ce Superman en formation est intéressant… mais ça reste « léger ». Daniele Di Nicuolo propose des planches efficaces, dynamiques, mais dans le style John Timms que je n’aime toujours pas.

Beaucoup de bonnes choses mais aussi une lecture trop rapide, trop légère.

Et du côté du ComicsGate :

Oups

L’ânerie obtuse doublée de l’audace de brandir les ancêtres morts à la guerre, c’est tout de même magnifique.

Jim

Et ça n’a aucun rapport avec le sujet, en plus. À moins qu’il veuille dire que ces mêmes ancêtres sont morts pour nous transmettre l’homophobie ? O___o

Tori.

Je crois que c’est en lien avec le changement de « For Truth, Justice and the American Way » pour « For Truth, Justice and Better Tomorrow ».
Son grand-père a failli mourir durant la deuxième guerre mondiale, et « on » devrait respecter les héros du passé, qui ont servi le drapeau.

Punaise on dirait l’épisode de Code Quantum avec le vétéran de la guerre qui veut empêcher une radio de passer du rock

1 « J'aime »