SUPERMAN : UP IN THE SKY #1-5 (Tom King / Andy Kubert)

Les histoires inédites des revues DC/WALMART seront disponibles cet été en comic-shops sous la forme de mini-séries en 6 épisodes avant d’être compilées plus tard en albums.

Chaque numéro reprendra l’équivalent de deux 100-Page Giant de Walmart , qui découpaient les récits en chapitres de 12 pages.

Superman : Up in the Sky est écrit par Tom King et dessiné par Andy Kubert.

SUPERMAN: UP IN THE SKY #1
written by TOM KING
art by ANDY KUBERT and SANDRA HOPE
new cover by ANDY KUBERT
Available to comics shops for the first time! Following a home invasion that ends in murder, Superman is put on the trail of a Metropolis mystery by Batman—but can even the Man of Steel discover the truth behind these tragic deaths, or their ties to the far-off world of Rann? These stories by Tom King with art by Andy Kubert guest-starring Green Lantern and other heroes were originally published in SUPERMAN GIANT #3 and #4.
ON SALE 07.03.19
$4.99 US | 32 PAGES
1 OF 6 | FC | RATED T

Est-ce qu’on sait si les éditions de base, destinées aux Walmart, se sont bien vendues ?

Jim

Tom King sur Superman, ça m’intéresse depuis le double-épisode sur Batman et le segment dans Action Comics #1.000.

Pour ma part, je n’ai pas trouvé d’infos sur le sujet…juste ceci dans un article de Bleeding Cool :

Some Walmarts sell through the comics in seconds it seems, some seem to knock the copies around the shelves for months, it seems to have been a mixed bag of performance, depending on the location of the store, the attitude of the staff and the hawkishness of local comic book stores.

https://www.bleedingcool.com/2019/02/24/dc-comics-exclusive-walmart-line-ens/

Superman: Up In The Sky #1

(W) Tom King (A) Andy Kubert, Sandra Hope, Brad Anderson (A/CA)
Available to comics shops for the first time! Following a home invasion that ends in murder, Superman is put on the trail of a Metropolis mystery by Batman-but can even the Man of Steel discover the truth behind these tragic deaths, or their ties to the far-off world of Rann? These stories by Tom King with art by Andy Kubert guest-starring Green Lantern and other heroes were originally published in SUPERMAN GIANT #3 and #4.
In Shops: Jul 03, 2019
SRP: $4.99

Source : www.comicvine.com

Il y a plusieurs mois, DC avait lancé un partenariat avec les centres commerciaux américains Walmart, et l’éditeur publiait des magazines avec des réimpressions mais aussi du contenu inédit. A priori, ça n’a pas pleinement fonctionné, et DC publie désormais ces inédits sous des formats « classiques », bien qu’il s’agisse de redécoupage (chaque magazine Walmart avait des chapitres inédits de douze pages, là chaque numéro correspond à deux chapitres mis ensemble pour faire vingt-quatre pages).
Voici donc le contenu inédit sur Superman, par Tom King (qui gère la série Batman Rebirth, et s’est signalé par quelques prestations courtes mais inspirées sur l’Homme d’Acier) et Andy Kubert (associé souvent aussi à Batman). Et c’est plutôt bien, même si le fond et la forme surprennent.
Une famille est attaquée à Gotham ; les parents sont tués, une fille est blessée, l’autre est enlevée. Batman appelle Superman, car la gamine survivante est fan de Superman, comme sa soeur… mais surtout parce que sa soeur a été enlevée par quelqu’un en armure spatiale qui s’est envolé vers les étoiles ! Clark enquête, découvre un lien avec un téléporteur Zeta, mais personne ne trouve. Il faudrait enquêter dans les étoiles, mais… les responsabilités locales sont lourdes ; Clark hésite. Puis finalement décide d’y aller, et se branche sur l’ordinateur de Rann pour trouver la piste, ce que personne n’a réussi vu la charge de données qu’il faut traiter. Clark y arrive après quelques difficultés et « rêves » terribles, et sait où aller pour sauver la gamine - qui, il le sait, l’aime et attend qu’il vienne la sauver. Hors de question que Superman déçoive ça, surtout que la soeur est hélas décédée.
Tom King est bon, ici, mais son approche est surprenante. Au-delà du principe de fond, qui touche et happe au coeur, c’est sa narration, assez éclatée (surtout dans le deuxième chapitre) et centrée sur des belles illustrations qui justifient le propos en voix-off. Les doutes de Superman sont légitimes, la situation est terrible, et Tom King gère bien ses personnages et les caractérisations. Les discussions Clark/Pa Kent et Clark/Lois sont superbes et parfaites, et la détermination de Sup’ est excellente.
Andy Kubert a déjà croqué Superman parfois, plus récemment avec Dark Knight III : The Master Race. Il faut un peu de temps pour s’habituer à son style sur Superman, mais ça fonctionne bien. C’est joli, dynamique, un peu sombre parfois, mais efficace.
Ca démarre bien, donc. Un propos dur, un fond intéressant mais surprenant et peu « grand public », une forme qui trouble aussi… j’aime beaucoup, mais c’est un sacré pari !

Ou trop bien. Quoi qu’il en soit, les librairies comics « traditionnels » se sont plaints auprès de DC, qui a accepté de « rééditer » ces récits à leur destination. Je crois pour ma part que l’opération n’a pas été super rentable pour DC, mais qu’elle était construite en vue de faire réagir le réseau. C’est peut-être une interprétation un peu cynique de ma part, d’autant que j’étais ravi d’apprendre qu’un produit à destination de Walmart était édité, mais il me semble qu’au final, c’est ça : faire en sorte que le réseau soit demandeur.

Jim

Oui, je suis d’accord avec Jim : je pense que ça a plutôt bien fonctionné.
Du coup, Walmart a quand même eu droit à une exclusivité temporaire.
Mais le plus important, surtout, c’est que des comics y soient présents, je trouve.

Tori.

Merci de l’éclairage.

Il n’est pas impossible que les résultats chez Walmart ne soient pas à la hauteur, mais je crois que l’enjeu n’était pas là, et que les potentiels bons résultats n’étaient qu’un bonus possible. Mais là encore, c’est peut-être ma vision cynique du truc.

Jim

Le premier numéro de ce titre, qui « colle » dans chaque épisode deux numéros de la saga proposée dans les magazines Walmart, m’avait surpris et troublé. J’avais beaucoup aimé l’approche de Tom King sur Superman dans sa série Batman, et son court récit dans Action Comics #1.000. Mais la forme de son histoire, ici, sa narration m’ont troublé.
Ce #2 ne change pas l’impression : c’est bien, mais troublant ; et je passe un peu à côté.
Superman est donc parti dans l’espace pour retrouver une petite fille enlevée. La première partie, ici, voit Superman se battre sur un ring cosmique pour avoir des informations ; son adversaire a promis d’indiquer qui l’a envoyé stopper Superman, s’il le bat. Superman ne le bat pas « directement », mais résiste toujours malgré la supériorité physique de l’autre, qui finit par céder devant la détermination du héros. La deuxième partie voit Superman lourdement blessé après avoir été frappé par un ennemi inconnu ; il est récupéré par un vaisseau, dont le soigneur ne peut le ramener… qu’en se sacrifiant. Ses proches et supérieurs refusent, mais le soigneur le fait finalement car il a « absorbé » des pensées et souvenirs de Clark, et voit son importance. Le soigneur meurt, Superman revient, et doit expliquer à la famille du décédé son dernier message.
Bon. C’est bien. Les idées sont bonnes, même si c’est fort classique, et l’hommage aux caractéristiques morales de Superman est bon. Mais la narration est extrêmement sèche : pas de transition, pas d’explication, pas de contextualisation. Tom King donne des « moments » de ce voyage, des instants qui sont bons mais manquent de liants.
Andy Kubert livre des planches appliquées, mais je suis trop influencé par Dark Knight III, j’ai constamment l’impression de voir ce Superman-là. Bon, ça fonctionne très bien, c’est joli ; et le récit a de bonnes idées. Mais la forme voulue me trouble, et gêne ma lecture.
C’est bien, mais je passe à côté.

Superman: Up In The Sky #3

(W) Tom King (A) Andy Kubert, Sandra Hope, Brad Anderson (A/CA)
Available to comics shops for the first time! Superman is tormented by visions of the death of Lois Lane while awaiting his release from a bureaucratic prison planet! Then, a detour through time lands the Man of Steel on the battlefields of World War II next to Sgt. Rock and the combat happy joes of Easy Company! Originally published in SUPERMAN GIANT #7 and #8.
In Shops: Sep 04, 2019
SRP: $4.99

Source : www.screenrant.com

Suite de la saga spatiale de Tom King, avec des « moments » de la quête cosmique de Superman pour retrouver la petite fille enlevée sur Terre. La forme demeure troublante, mais c’est efficace.

Superman est dans une sorte de cyber-café téléphonique, où il attend qu’on l’appelle ; il a demandé une communication (en PCV ?) à la Terre, pour joindre Lois, mais elle ne répond pas. Le temps passe. Sa patience s’use, et il ne cesse de penser aux multiples « morts » qu’elle pourrait subir… comment elle pourrait mourir, en son absence. Elle répond finalement, mais ils parlent en coup de vent car elle doit travailler. Ensuite, à un autre moment, Superman se retrouve dans les années 40, récupéré par le Sergent Rock et la Easy Company. Il n’a aucun souvenir, les croise, assiste à leurs combats, va avec eux même s’il n’utilise pas d’arme ; retrouve la mémoire quand ils sont sur le point de tous périr, les aide, et retourne dans un trou noir qui l’avait aspiré, emmené là et zappé sa mémoire.

Deux segments gentils et mignons. Le premier est un exercice de style assez rigolo, assez fun, même si ça ne va pas très loin ; c’est agréable à lire, les réactions de Superman face à la bureaucratie sont rigolotes. Le deuxième segment est plus grave, mais Tom King gère bien, en parvenant à valoriser la Easy Company sans glorifier les militaires en eux-mêmes. C’est une bonne petite histoire, émouvante et clichée comme il faut.
Andy Kubert demeure très bon, avec un Superman impérial et des jolies choses. Le premier segment est l’occasion de se « lâcher », le deuxième a une atmosphère sombre mais qui fonctionne.
C’est bien. Le choix de Tom King de ne créer aucun lien apparent, aucune transition entre ses segments reste troublant, et « nuit » à la cohérence générale ; mais ces « moments » sont bien inspirés. Je suis curieux de la suite.

SUPERMAN: UP IN THE SKY #4
written by TOM KING
art by ANDY KUBERT and SANDRA HOPE
new cover by ANDY KUBERT
Available to comics shops for the first time! While Superman searches the galaxy for a kidnapped girl, she retells the tale of the Man of Steel’s race against the Fastest Man Alive! Then, the human and Kryptonian sides of Superman clash as the hope of finding the girl becomes increasingly unlikely. Originally published in SUPERMAN GIANT #9 and #10.
ON SALE 10.02.19
$4.99 US | 4 of 6 | 32 PAGES

Source : www.newsarama.com

Tom King continue sa saga, avec des « moments » déconnectés les uns des autres. Le rythme est un peu perturbant, mais il y a de bons moments ; notamment ici.
Le premier chapitre est sur une course Superman/Flash, narrée par ce qu’on sent être un gamin. Avec notamment un sale coup de Lex Luthor, et comment Superman a gagné sur le fil. Il s’avère que le narrateur est une narratrice… et c’est Alice, la petite fille enlevée. Qui n’a cessé de dire que la victoire de Superman était illogique, mais… c’est Superman ; comme son sauvetage est illogique, dans l’endroit horrible où elle est, mais… c’est Superman.
Le deuxième chapitre est tout simplement une analyse sur l’Humain et le Kryptonien, entre Clark et Kal. Littéralement, car un éclair cosmique frappe Superman et le sépare en deux. Les deux parties se parlent sur une planète, Kal ne veut pas aider Alice car ça n’est pas logique, alors que Clark refuse d’abandonner ; de principe.
Deux chapitres intenses, en fait. Le premier sur la course est un peu long, la narration est un peu lourde, mais ça permet à Andy Kubert de livrer de très, très belles planches, souvent des illustrations complètes ; et la chute est prévisible mais belle. Le second chapitre est plus analytique, avec une belle opposition entre les facettes de Superman ; Tom King prouve encore sa maîtrise de la psychologie, et il gère très bien.
Cette saga est par nature irrégulière, par son format, mais ça fonctionne bien. Et Tom King ne cesse de livrer de beaux portraits de l’Homme d’Acier ; c’est bien.

(W) Tom King (A) Andy Kubert, Sandra Hope, Brad Anderson (A/CA)
Available to comics shops for the first time! Darkseid offers to help Superman in his quest to rescue the Earth girl Alice-but that help comes at a cost! Then, the Man of Steel is treated to a vision of his life at home with his friends and family-but a far grimmer reality is about to intrude! Originally published in Superman Giant #12 and #13.
In Shops: Nov 06, 2019
SRP: $4.99

Source : www.superherohype.com

0ab6e5bbc96e9ee895e1779fbcf3340d53149316_2_650x999

Il n’en faut pas plus pour donner envie de revoir la poignée d’épisodes avec Darkseid de Superman TAS.

Tom King poursuit sa saga dans son style spécifique, ici, où chaque semi-épisode est un « moment » dans la quête de Superman pour sauver la petite Alice.
Le procédé est connu et fonctionne… grosso-modo. L’ensemble reste quand même très, très décompressé, et l’auteur s’écoute un peu écrire. Ici, on le voit accepter un marché impossible avec Darkseid (qui lui demande de tuer un innocent, qui agonise et veut mourir ; on ignore si Superman l’a fait, mais il dit l’avoir fait ; comme il dit, soit il l’a fait et il a rompu son serment, soit il l’a fait et il a rompu son serment) qui lui indique où se trouve l’enfant. La suite montre une journée idéale pour Superman, où tout va bien même si ce n’est qu’un « cadeau » que « quelqu’un » qui a vaincu, blessé et emprisonné Clark lui promet s’il cède ; mais Superman refuse.
Bon, c’est sympathique, et encore une fois Tom King gère très bien la personnalité et les méthodes de Superman. Andy Kubert livre de très, très belles planches, autant dynamiques qu’intenses. C’est joli et puissant, avec de formidables illustrations.
Reste que l’ensemble se lit très vite et est un peu creux. Le fond est très léger, et si le voyage est rempli de petits moments passionnants, la saga elle-même reste anecdotique. J’aime bien, mais je ne « rentre » pas totalement dedans.