SUR LA ROUTE DE SELMA (Tome / Berthet)

Discutez de Sur la route de Selma

La ville de Selma, dans l’Alabama, est connue pour les marches de protestation qui y ont eu lieu à l’instigation de Martin Luther King (et immortalisées par un film récent). C’est aussi le symbole d’une région gangrenée par le racisme et la violence.

Couv_1274

C’est dans ce décor que le scénariste Tome décide d’installer son intrigue. Sur la route de Selma débute avec Clement Brown, un autostoppeur noir pour qui personne ne s’arrête, à part la jolie Tracy-Lee, qui le conduit jusqu’au prochain motel. Tous deux passent la nuit ensemble, mais Clement, qui cherche de l’argent afin de payer la caution de son petit frère, s’en va au petit matin avec le sac de la jeune femme. Contraint de revenir dans la chambre, il découvre que Tracy-Lee a été assassinée entre-temps par son époux jaloux.

S’ensuit une intrigue infernale, dans laquelle Clement se retrouve prisonnier dans une nasse de circonstance qui le contraint à chercher un emploi auprès de l’assassin, qui a été présenté au lecteur, dans une scène pré-générique, comme un raciste violent disposant d’un pouvoir évident sur son petit monde.

Sur la route de Selma est un polar âpre et violent, contemporain de sa création (donc 1991), mais qui sent la sueur, la chaleur, la moiteur du sud, malgré les séquences de pluie. Berthet redouble d’invention pour représenter la nuit, le désert, la pluie battante et le soleil écrasant.
S’il fallait établir une comparaison, on pourrait renvoyer à la « trilogie des salopes » du réalisateur John Dahl : Kill Me Again, Red Rock West et Last Seduction. À la différence près que la salope en question, ici, est déjà morte. Mais les conséquences de ses actes sont tout aussi terribles.

Jim

Au sujet de Selma, le film :

Jim

L’album connaîtra une version dans la collection souple « Horizons » (moi, j’aime bien les albums souples : ça prend moins de place, et si le façonneur utilise une bonne colle, ça fait un objet tout à fait pérenne), ainsi qu’une réédition chez « Aire Libre », sa collection d’origine, agrémentée d’un entretien avec les auteurs, en bonus.

Couv_41117

Jim

Dernier Tome. Et triste nouvelle :

Jim