SWAMP THING t.1-3 (Scott Snyder / Yanick Paquette, Rudy)

[quote]SWAMP THING tome 1 : De sève et de cendres
*Scénario: Scott Snyder – Dessin: Yanick Paquette, Marco Rudy
Public: Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre: horreur
Collection: DC RENAISSANCE
Date de sortie: 5 octobre 2012
Pagination: 168 pages
ISBN: 9782365771078
Format: 171 x 264mm
Prix: 15 €

Le Dr Alec Holland était autrefois un monstre connu sous le surnom de la Créature des Marais, hantant le bayou et s’opposant à des forces surnaturelles. Aujourd’hui Alec est redevenu un humain et tente de reprendre le cours de sa vie. Malheureusement pour lui, son passé ne va pas tarder à le rattraper… (contient Swamp Thing # 1-7)*[/quote]

[size=200]LA DISCUSSION SUR LA SÉRIE EN V.O.[/size]

Liens:
Le site de l’éditeur : www.urban-comics.com
La page facebook de l’éditeur : www.facebook.com/UrbanComics

Huuum, ça fait sacrément envie : un perso autrefois immortalisé par un auteur de génie, l’un des meilleurs scénaristes du circuit et l’excellent Paquette aux crayons, c’est un bon combo…

Surtout que Paquette, ça faisait un moment que je ne l’avais pas vu faire d’aussi belles planches.

[quote]Attention décalage de titres!
Swamp thing

Attention nous venons tout juste d’apprendre le décalage de Swamp Thing (Snyder/Paquette) prévu initialement le 5 octobre. Ce dernier paraîtra finalement le 26 octobre.[/quote]

urban-comics.com/2012/09/att … de-titres/

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Étant un nouveau lecteur de comics (deux ans tout de même) je suis heureux qu’urban est repris le flambeau dc sur paninni. Grâce à new52 je découvre plein d’histoires exceptionnelles. American vampire legacy, y le dernier homme, la cour des hiboux… et bien d’autres. Je suis devenu urbanophile.

Urban n’a aucun mérite dan la qualité des histoire tu sais. :wink:

Au moins pour la trad’. Et c’est important la trad’ !

C’est vrai, mais je trouve que panini sur les séries DC/Vertigo était déjà très bon en trad (sauf ASS)

Oui, on ne peut pas leur retirer ça !

Autant j’ adore le dessin , les cadrages & le découpage des pages , autant je trouve qu’ il y a quelque chose qui nuit à l’ ensemble . Je ne sais pas si c’ est dû à l’ encrage ou à la colorisation , mais ça me gêne & gâche mon plaisir de lecture .

Car à lire , c’ est vraiment agréable . On rentre facilement dans cet univers et on enchaîne la lecture de chaque épisode d’ une traite sans lâcher le bouquin . L’ histoire , les personnages sont très bons . La raison & la façon qui font que le Dr Alec Holland devient une créature du marais sont très bien amenées . Je découvre vraiment " Swamp Thing " avec ce tome . Je ne connaissais que de nom , dirais-je . Et j’ aime ce que je viens de lire . Je prendrais le second tome sans hésitation aucune .

En tout cas , ça donne envie de lire/découvrir ce qui a été fait sur ce personnage ( ces personnages ) avant . Puis , comme j’ aime le travail de Berni Wrighson ( de Moore aussi ) , c’ est une motivation de plus pour en apprendre plus .

Bon , c’ est fait ! Achat de " Swamp Thing : La créature du marais " & de "Swamp Thing : Mort et amour " .

Pour la VF de " Swamp Thing " par Wrighson , cela va être plus difficile , aux vues des prix de vente de certains .

Très bon premier volume pour ma part, je connaissais pas du tout la série ni le perso. Le scénar est prenant et les planches de paquette très jolies. J’attends le volume 2 avec impatience en attendant j’ai plus qu’à me faire animal man.

Très belles éditions que celles d’Urban Comics pour Swamp Thing et Animal Man, l’éditeur ayant l’intelligence de sortir les deux volumes le même jour et d’indiquer dès le départ les liens entre les deux titres.

Swamp Thing est la série que j’attendais le moins : grand fan des prouesses d’Alan Moore sur le titre, je voyais d’un mauvais oeil, de loin, les critiques portant sur les changements de Scott Snyder sur la mythologie globale de la franchise. Pourtant, la lecture m’a rassuré, et j’ai beaucoup apprécié l’art du scénariste de modifier en profondeur le personnage tout en respectant complètement ce qui a été fait avant.
Finalement, ce premier tome est surtout une immense présentation des personnages et des concepts, Snyder s’attachant longuement à baliser chaque aspect de ses modifications et de ses nouvelles idées. Alec Holland est un personnage intéressant sous sa plume, et le maigre casting devrait normalement s’étoffer maintenant que les “choses sérieuses commencent”.
De plus, Yanick Paquette surtout, Marco Rudy un peu, fournissent un très bon travail, avec des planches superbes qui donnent une ambiance très intéressante et prenante à l’ensemble. La construction de ses pages est parfois peu fluide pour le sens de lecture, mais je le pardonne vu la beauté des images et la force de l’atmosphère.

Globalement, Swamp Thing chez Urban Comics est un très bon début, qui prend le temps de poser ses marques et de dire clairement ce que la série va raconter. La course-poursuite va maintenant changer de sens, et je suis très intéressé par la suite !
De plus, le concept de lier autant la série avec Animal Man me plaît vraiment beaucoup, et la lecture de chaque titre à la suite l’un de l’autre est un véritable plaisir.

Swamp thing et animal man sont des lectures très plaisantes. Un poil deçu de ne pas retrouver la fille de alec et abby, dont j’ai entendu le plus grand bien mais dont je n’ai pas encore eu le plaisir de lire des episodes.

Pas vraiment sur qu’il y ai un propos à ces deux series, pour le coup l’abandon du label vertigo se fait sentir, mais j’en sors avec l’envie de lire la suite, ce qui ne m’arrive pas forcement souvent.

J’espère tout de même que dial h sera d’une autre envergure.

J’y suis allé un peu à reculons en achetant The Swamp Thing, tant le pitch d’une créature marécageuse ne m’emballait pas mais je me suis laissé prendre au fil de l’histoire, par le scénario et la disposition graphique (même si parfis on si perd un peu… Il faut lire en dessous, à non à droite, et puis la page d’après c’est l’inverse, on relit trois fois la même bulle mais pas dans le même ordre. C’est pas toujours très clair. Comme mon explication :p)
Et au final je ne regrettte pas mon achat. Bien au contraire j’en redemande.Vivement la suite.

Seul bémol, en lisant ici et là les sujets consacrés à la chose (the thing) j’apprends qu’il faut lire Animal Man aussi, car les deux séries sont liées. Je trouve dommage ces liaisons douteuses (car elles servent davantage l’interet financier qu’artistique…) qui obligent le lecteur à des choix cornéliens. Car oui j’aimerai profiter à fond de l’expérience de Swamp Thing et le lien qu’il y a avec Animal Man. Mais je trouve horrible la patte graphique de cette dernière (en gros les dessins d’Animal Man sont à chier et ça m’emmerde).
Donc, d’une part je n’apprécie pas la démarche mais passons je consens à faire un effort, et d’autre part si eux ne font pas l’effort de produire qq chose d’un peu emballant. Je sens que je vais rester sur ma faim.

Lis Animal Man et je pense que tu seras satisfait, mais honnêtement tu peux très bien lire Swamp Thnig sans Animal Man (l’inverse est plus problématique puisqu’on évoque Alec dans Animal Man). Mais ce serait franchement dommage de rester sur Swamp Thing.

[quote=“dak3r”]
Seul bémol, en lisant ici et là les sujets consacrés à la chose (the thing) j’apprends qu’il faut lire Animal Man aussi, car les deux séries sont liées. Je trouve dommage ces liaisons douteuses (car elles servent davantage l’interet financier qu’artistique…) qui obligent le lecteur à des choix cornéliens.[/quote]

En quoi les liaisons seraient douteuses et serviraient un aspect financiers. Jep nese qu’il faut avoir lu les 2 avant de juger non ? Quel obligations envers le lecteurs et quels choix cornéliens ? Le lecteur n’a pas a choisir entre la vie et la mort, ce sont juste deux séries, soit il prend les deux, soit il prend pas et c’est tout.

Oui, voila, si c’était un simple intérêt financier comme tu le soulignes à tord, tu serais perdu en ne lisant qu’une des deux séries.
C’est malheureusement le cas trop souvent dans le milieu et justement ici, on peut féliciter les auteurs de ces deux séries d’avoir fait des histoires qui se lisent indépendamment l’une de l’autre et c’est encore le cas jusqu’au numéro 13 ou pourtant les deux héros se sont enfin croisés.
Encore une fois la lecture de ces deux séries en parallèle n’est pas indispensable mais bel et bien complémentaire.
(Et en plus, vu que c’est deux séries de qualités, c’est pas un mal, en plus tu pourrais préférer Animal Man).

C’est comme Green Lantern, Green Lantern : New Guardians et Green Lantern Corps : personne n’oblige à prendre les trois titres, mais ils sont complémentaires et sont dans les mêmes crossovers. C’est un plus de les lire toutes, mais ce n’est pas obligé (surtout pour New Guardians…).

Euh, ouais, moins quand même, si tu ne lis que certains titre green lantern, tu vas voir des trucs arriver sans comprendre d’où ça vient, exemple dernierement, si tu ne lis que Red Lanterns, tu vas voir la Third Army arriver dans le numéro 13 sans comprendre d’où elle sort, ça peut perturber.