TENET (Christopher Nolan)

C’est pas un délire WTF, si tu regardes le titre tu vois que c’est un palindrome, et en voyant la bande annonce, le gars va enquêter sur des évènements qui arriveront dans l’autre sens du temps. Lui arrive en sens avant et ce sur quoi il enquête arrive en sens arrière.

C’est marrant je trouve que ça ressemble fortement à des trucs déjà vu dans certains de ces films comme Memento et son montage à l’envers, ou encore le différends rêve et temporalité dans Inception ou plus récemment l’espace temps dans Interstellar. (Même dans Insomnia il y a cette question du temps avec ce soleil permanent qui donne une impression d’être en jour constant faisant perdre toute notion du temps).

Il a un truc avec le temps le Nolan.

Tu peux ajouter à la liste les trois temporalités entremêlées de Dunkerque (1 heure / 1 jour / 1 semaine).

Ceci étant, ta démonstration n’invalide pas forcément la formulation de Blacky. :stuck_out_tongue:

Ben c’est pas WTF puisqu’on peut l’expliquer il faut remettre l’expression dans ce qu’elle veut dire aussi.

Je doute qu’il y ait un dictionnaire de l’Académie proposant une définition officielle, univoque et unanimement acceptée pour ce genre d’expressions, mais, pour moi, l’expression traduit le fait c’est d’être face à quelque chose qui sort plus ou moins violemment de la « norme » attendue, provoquant une réaction de surprise : what the fuck?? Qu’il y ait ou non explication dans un second temps est secondaire, ainsi que le fait que cette explication soit bonne / logique, ou pas…

Et soyons clairs, ce genre de « trucs » n’est clairement pas ce que je trouve de plus convaincant chez Nolan. Il y a quand même chez lui une tendance récurrente à cette astuce roublarde qui consiste à balancer à la gueule du spectateur tout un tas de « règles du jeu » (dix ans dans le rêve = une seconde dans la réalité, une heure sur telle planète = sept ans sur Terre, ce genre de choses), sur lequel les enjeux de l’histoire vont alors grandement reposer ainsi que les effets du scénar’. Le spectateur étant prié de trouver le résultat super intelligent, et d’oublier que lesdites règles ont été posées de manière totalement arbitraire, ce qui rend complètement artificiels les effets de suspense que le film en tire.

Donc, de mon point de vue :

  • narration hors norme / contre-intuitive (un personnage fonctionne à rebours de la chronologie conventionnelle qui affecte les autres), induisant la surprise => « WTF » : check.
  • type de construction cérébrale arbitraire (/tic) propre au réalisateur et déjà constaté dans une large partie de sa filmographie => « à la Nolan » : check.
  • => « un délire WTF à la Nolan » : check.

C’est sur ce point là que je diffère, je n’ai pas été surpris. Je me suis dit comme d’hab avec Nolan.

C’est un peu ce qui me charme chez Nolan : il annonce un spectacle d’équilibriste et il fournit le spectacle correspondant. J’aime beaucoup. Cela relève surtout de la forme, mais j’apprécie beaucoup la dimension « défi technique / narratif » de ses projets. Un peu comme un auteur qui ferait un récit dans un gaufrier de seize cases, ou une BD complète en palindrome et symétrie. C’est bien sûr un peu gratuit, un peu « roulement des mécaniques », mais ça dénote aussi une compréhension des moyens à sa disposition, qu’il cherche à pousser plus loin. C’est une forme d’ambition qui me plaît.

Jim

Surtout que bien maîtriser, je pense que Tenet pourra se regarder comme se lit le titre dans les deux sens.

En retour à vitesse réelle ?

C’est Memento qui existe en deux montages, le montage normal et le montage chronologique, sur DVD, non ?

Jim

Il y a une blague du même genre dans le tome 6 de Pastiches avec Haddock qui se déplace à l’envers dans la BD.

Dans Imbattable aussi, il y a un personnage qui se déplace à l’inverse des autres, il me semble.

Tori.

Imbattable,il y a un gars qui passe à travers une page de BD pour voir l’avenir ou le passé.

Il faut que je relise, mais il me semble que le pouvoir de la factrice était de cet ordre…

Tori.

La factrice?

Au temps pour moi.

J’ai vu la bande-annonce au cinoche l’autre jour, et franchement ça me fait pas plus tripper que ça à ce stade ; on a l’impression qu’à marche forcée Nolan essaie de reproduire l’esbroufe qu’a été le « high concept » de « Inception » (film que je trouve pas désagréable à regarder dans l’absolu mais que je trouve incroyablement surestimé).
Bon, pour être honnête, je suis pas le plus grand fan de Nolan au monde, hein…

Alors que sa filmographie est loin d’être honteuse.
Au moins, un truc qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est de faire dans la facilité.
Il essaye constamment de bosser le côté formel et narratif.

En fait, je suis souvent étonné par les retours négatifs sur ses films.

Pas moi, même si par ailleurs je vois très bien qu’il a des qualités pour plaire ainsi à tant de monde, y compris des spectateurs habitués à voir beaucoup de films… Il y a chez lui une espèce de professionnalisme, dirais-je à défaut de mieux, qui force un peu le respect.
Mais je le trouve aussi balourd, très inégal dans son inspiration au niveau de la mise en scène (même s’il gère très bien les effets et sait les mettre en valeur), et doté finalement d’un imaginaire assez pauvre. Ce sont toutes ces scories que j’ai retrouvées dans le trailer de « Tenet », pour ce que ça vaut comme première impression.

Ben justement, je crois que sa force, c’est justement de « faire beaucoup avec presque rien ». De jouer avec les concepts et la tête des spectateurs, sans faire dans l’épate visuelle à tous crins. Il utilise les effets, et même tout simplement le montage, pour dire quelque chose.
Une intelligence que pas mal de réalisateurs seraient bien inspirés d’imiter. Hein, Abrams ?

Il n’a pas le brio d’un Villeneuve, c’est certain, mais à part son The Dark Knight Rises globalement raté dans le fond comme dans la forme, sa filmo tient la route, et pas qu’un peu.

La bande annonce en dit peut-être un peu trop, mais pas de doute, c’est le genre de came que j’achète sans réserve.