THANOS : LA REVELATION DE L'INFINI (Jim Starlin)

[quote]NOUVEAU

MARVEL GRAPHIC NOVELS : THANOS - LA RÉVÉLATION DE L’INFINI
Auteur : Jim Starlin
112 pages, 17,50 EUR, en librairie seulement

Depuis son retour, Thanos perçoit un déséquilibre dans l’univers. Le titan fou va alors se lancer dans une nouvelle quête aux côtés d’un de ses ennemis jurés : Adam Warlock. Sur sa route, il est confronté au Silver Surfer et aux plus grands héros de la galaxie. Une odyssée cosmique par le créateur du personnage, Jim Starlin.

(Contient le graphic novel US Thanos: The Infinity Revelation, inédit)

SORTIE LE 29 AVRIL[/quote]

Drôle de récit, vraiment, que ce retour de Starlin aux affaires cosmiques.

Le bougre s’y était déjà essayé récemment avec un Annual plutôt réussi à mon sens, avec son compère Ron Lim. Ici il écrit et dessine, après que Mark Bagley ait dû décliner l’offre pour cause de surcharge de travail : on le sait, Starlin n’a plus vraiment la forme des seventies de ce point de vue là. Mais bien épaulé par une colorisation classieuse (à la “Death of Captain Marvel”, format graphic novel oblige), ça passe. On retrouve même, malgré des maladresses et des fautes de goût, à l’occasion de certaines planches, le parfum morbide / psyché / cosmique si particulier et cher à l’auteur.

Pour le scénar’, sans surprise, Starlin convoque le panthéon qu’il a lui-même soigneusement mis en place durant des décennies, rendant hommage à l’un de ses modèles évidents, Steve Ditko, en quelques occasions (Eternité et le Tribunal Vivant sont là). Plus étonnant, il convoque aussi quelques apports de ses successeurs, comme l’équipe des gros bras les Annihilateurs (pour un possible pied de nez, vu qu’ils se font étrillés).
Et il y a bien sûr Adam Warlock, co-vedette du récit.
Mais quel Warlock, telle est la question…

Au final, j’adhère au projet et pas que par nostalgie : Starlin base son récit sur une idée assez couillue, dans le sens où il ne dévoile son système qu’à mi-parcours, à l’occasion d’un “twist” intéressant dans le sens où il repose sur une idée purement visuelle.
Le problème, c’est qu’à l’instar de l’annual cité plus haut, Starlin opte pour une résolution un brin sybilline (j’ai pas saisi toutes les implications ; j’imagine que Starlin “tease” des idées pour plus tard). Sans compter qu’il semble que l’univers Marvel regorge de sources de puissance illimitées : il y a à peu près 289 façons différentes de devenir un dieu omnipotent dans les histoires de Starlin. Mais bon, on sait l’auteur, à l’instar d’un autre Jim (Shooter), friand de cette thématique.

Un bilan mitigé donc, mais c’est un plaisir de retrouver Starlin sur son perso fétiche (lui rend justice au Titan Fou au moins), et in fine l’auteur se permet même une petite révolution du personnage quand à ses amourettes pour le moins singulières. Espérons que ses collègues en tiendront compte à l’avenir.

C’est une trilogie j’ai mis mon incompréhension sur les quelques sujets sur une volonté de l’auteur de dépiler au fur et à mesure. Donc j’ai apprécié la promesse, un peu moins le récit donc je continuerai pour voir où ça va.

Une trilogie ? Ah bon, je n’avais pas compris ça… Je pensais que c’était un récit à part, quoique nécessitant une solide connaissance, quand même, des travaux antérieurs de Starlin sur le perso.

Oui c’est une trilogie. Le second est d’ailleurs déjà sorti en VO :
comicbookdb.com/issue.php?ID=337105

Vais attendre la sortie en intégrale alors ! :mrgreen:
(à digérer, en revanche, c’est pas sûr que ça me convienne !)

OK, je comprends mieux la résolution finalement très ouverte et assez mystérieuse. Merci !