THE BASTARD EXECUTIONER (Saison 1)

*Sous le règne d’Edward III, Wilkin Brattle, chevalier brisé par les ravages de la guerre, fait la promesse de ne plus jamais se servir de son épée. Mais lorsque la violence éclate à nouveau dans le royaume, il se voit forcé de reprendre les armes, de la façon la plus sanglante qui soit…en devenant bourreau…
*

[quote]CREATEUR

Kurt Sutter (Sons of Anarchy)

DISTRIBUTION

Lee Jones, Stephen Moyer, Matthew Rhys, Katey Sagal…

INFOS

Série américaine
Genre : drame/aventures/historique
Première saison commandée par FX pour la saison 2015/2016
Format : 10 x 42 mn[/quote]

sacré changement de registre pour Sutter, je jetterais un oeil là dessus, même si je ne peux plus encadrer Katey Sagal.

ah tiens je vais regarder ça.

Katey Sagal, elle à su se renouvelée, pour moi marqué par Marié 2 enfants je ne m’imaginais pas à la voir et à la croire ne mère ultra possessive et trash et pourtant Gemma, quel personnage. Donc on verra bien, mais j’attends du lourd.

[quote=“KabFC”]ah tiens je vais regarder ça.

Katey Sagal, elle à su se renouvelée, pour moi marqué par Marié 3 tenants[/quote]

Des tenants ? Quelle drôle d’expression !!! :mrgreen:

Le premier teaser :

Je suis un peu dans le même esprit. Elle aura du mourir dans SoA tant son personnage insupportait par sa lourdeur (“It’s my family” ci et là)…

Fallait comprendre “It’s my husband who runs the show, so … FUCK !!!” :wink:

Début de la diffusion U.S. le 15 septembre.

Bon j’ai vu ce loooooong pilote (qui réunis les 2 premiers épisodes).

J’ai pas aimé. Je suis plutôt fan de Sutter, je trouve que SHIELD était une bonne série ultra rythmé ou il se passait toujours quelque chose, Sons of anarchy, était plus lent, mais avait un nombre de personnages bien plus important et surtout une ambiance de foliche, la plongée au coeur même des bikers je me sentais proche des Hell’s angels et j’avais envie d’en devenir un. Bref vous voyez.

Là rien de tout ça. Un longue introduction d’un personnage mystérieux avec une destinée. Wahou. Tous les poncifs du héros y passent en 1h20. Il se passe des choses, mais que c’est long. Je me suis ennuyé de chez ennuyé, regardant plusieurs fois le chrono. J’ai trouvé ça plutôt mal filmé, sans fric et peu réaliste, mal joué hormis quelques seconds rôle récurrent chez Sutter comme Katey Sagal ou Timothy V. Murphy.

Bref une déception que ce pilote, une grosse déception, je vais continuer encore quelques épisodes car j’aime Sutter, mais si le niveau n’est pas relevé je ne finirais pas ce qui serait bien la première fois avec lui.

The Shield (que je préfère) c’est Shawn Ryan avant d’être Sutter

Pas encore vu le pilote, par contre j’ai commencé le film dont Sutter a écrit le scénar’ avec Rachel Mc Adams, 50 centimes et Jake Glyenhall… et j’ai tenu 20 minutes! Alignements de clichés, jeu forcé, dialogues sur-écrits…bref, ça m’a pas donné envie de pousser plus loin avec Sutter, déjà que les second tiers de SOA m’a grave déçu!

Bon, perso au bout de la première demi heure, Bastard Executionner ça m’a déjà bien soulé!

C’est simple, entre les répliques, la musique (qui a quand même la palme dans ce festival de ratage), les gueules des acteurs et le scénar, on a l’impression que sutter a simplement déplacé sa série de bikers longue à n’en plus finir dans un moyen age plus qu’approximatif.
Y a donc sa bonne femme dedans, toujours aussi horripilante, il a par contre pensé à remplacer les Harleys par des canassons…
A fuir.

On est loin des Sons quand même. Je dirais même rien à voir. Mais par contre oui c’est raté.

Pas de saison 2 pour The Bastard Executioner.

[size=200]INTERVIEW DE KURT SUTTER[/size]

[quote=“Le Doc”]Pas de saison 2 pour The Bastard Executioner.
[/quote]

Ca ne m’étonnes pas. Une série en 10 épisodes, où il faut 2 épisodes (longs comme un jour sans pain) pour poser les bases de la série, et où par la suite il ne se passe… pas grand chose. Des soupçons de révélations sur certains personnages arrivent à l’épisode 8, fantastique ! :unamused:

Si monsieur Sutter voulait des spectateurs, il aurait du condenser un peu tout ça… s’il avait vraiment des idées à développer.

J’aime pas être méchant (quoique), mais c’est bien fait pour sa gueule à Sutter!
Le mec mégalo qui croyait qu’il était arrivé à Hollywood avec sa série bancale de bikers, ça va peut être le rendre un peu humble.

Son’s était très bien malgré quelques longueurs sur la fin.