THE BATMAN WHO LAUGHS #1-6 (Scott Snyder / Jock)

Le Chevalier Noir va affronter deux de ses doubles maléfiques du Dark Multiverse dans la future mini-série The Batman who laughs. Comme le titre l’indique, il y a aura le “Batman qui rit” créé par Scott Snyder dans les pages de l’événement Dark Nights : Metal, ainsi qu’un nouveau venu que le scénariste décrit comme la rencontre entre Batman et le Punisher (et qui vient d’une dimension où le jeune Bruce Wayne a ramassé l’arme qui a tué ses parents pour abattre Joe Chill).

La publication de The Batman who laughs, écrit par Scott Snyder et dessiné par Jock, débutera en novembre 2018.

Source : www.comicbook.com

Je kiffe.
J’aime bien ces doubles maléfiques.

Purée, non. Le pire truc de Metal.

Moi, je dis oui.

en elseworlds je dis oui en continuité fuck you Snyder, fuck you.

Designs du nouveau “Evil Batman” par Jock :

Dk0tEArUwAA1Klk

Source : www.comicbook.com

le Punisher passe chez DC ?

Premier aperçu :

Source : www.newsarama.com

Il a une main Wolvie et une main Spidey ?

Source : www.hollywoodreporter.com

TUEZ-LE.

Malheureusement… je doute que ce soit prévu dans l’immédiat. :roll_eyes:

Tiens, anecdote marrante : il y a peu je feuilletais un numéro de DC Nation, le mag où la maison fait son autopromo, de façon plus ou moins éhontée. À ranger dans la catégorie des “plus”, il y avait un classement, façon site attrape-clic, des “10 plus grandes menaces de l’univers DC”. Eh bien notre chauve qui rit était classé comme la menace #1, rien que ça. :face_with_raised_eyebrow:

Après, pour le contexte, c’était clairement orienté (et quand je dis “clairement”, on parle de niveaux de subtilité qui requièrent l’utilisation d’un exposant négatif pour être quantifiés…) de manière à privilégier l’actu puisque les 7 premières places étaient occupés par des personnages tout récents — comme Rogol Zaar — voire pas encore dévoilés en publications — les méchants des runs de Morrison sur Green Lantern et de DeConnick sur Aquaman. Mais quand même, voir “the Batman Who Laughs” promu à la première place alors que Darkseid est relégué à une piteuse 8e, avec un petit graphique qui t’explique qu’il est moitié moins dangereux que l’autre, ça fait quand même un pincement au cœur ce genre de conneries.

Le pire(dans le sens celui le plus dangereux) pour moi reste Anti-Monitor.

Sinon,j’aime bien ce Evil Batman.
J’ai même fait un cauchemar bien flippant sur lui…
Et j’ai eu très très peur!!!

Sinon,le début me rappelle une bd avortée où Batman agissait de la même façon.

Revue dont DC vient de stopper la publication (pour le moment, d’après Bleeding Cool)…

Je ne voulais pas lire ce truc ; mais je l’ai fait.
Et, pire encore, j’ai apprécié.
Attention : je continue à exécrer fondamentalement le Batman Who Laughs, pas la pire des idées, mais bien trop présent dans Dark Nights : Metal, au point que le lecteur que je suis en a été dégoûté. L’annonce de sa survie au crossover m’a blasé, l’annonce de cette mini-série m’a soûlé ; je ne voulais pas lire ça, non. Mais j’ai essayé quand même.
Et j’ai été agréablement surpris de voir que le tandem Snyder/Jock fonctionne toujours autant. Il y a du Sombre Reflet ici, leur première saga ensemble avec Dick Grayson en Batman, et le fait que le Batman Who Laughs n’apparaisse que comme un croquemitaine, à peine entrevu, fonctionne très bien. La gestion du vrai Batman est très bonne, les quelques blagues sont bien vues, et l’ensemble se lit très bien, grâce à l’ambiance créée par Jock.
C’est simple. C’est beau. C’est bien.
J’espère que le duo poursuivra ainsi… et qu’on continuera à voir si peu le BWL. Il pourrait avoir une envergure, s’il se limitait à cela !

Vite, une piqûre d’antibiotiques pour mon ami.

Jim

Ce “Batman qui rit”, c’est une sorte de Judge Death à la sauce DC Comics ?

Je ne partage pas ton avis. Je pense justement que sa présence le rend malin voire plus malin que Barbatos car il se joue de lui finalement en survivant. Je l’aime bien ce personnage.

Je n’ai pas trouvé qu’il avait un semblant de Sombre reflet finalement. Jock se la joue facile par moment et la série tourne vers une ambiance horrifique avec ce croque-mitaine justement.

Mais moi aussi j’ai apprécié!

Oui, le perso’ paraît plus malin, mais… en lisant hebdomadairement Dark Nights : Metal, en suivant la publication, en voyant l’origine de tous les Evil Batmen avec TOUJOURS le BWL qui apparaît pour les recruter, j’ai eu une overdose. Je trouve qu’on l’a trop vu, trop souvent.
Du coup, gros rejet.

Après, j’ai vu ici du Sombre Reflet dans l’ambiance et la gestion de Batman, le vrai. Ce qui est paradoxal, car Sombre Reflet parlait de Dick, mais… c’est pour dire qu’on a ici un récit auto-contenu, avec un Batman plus terre-à-terre dans l’approche. Jock aide beaucoup à cette ambiance, qui sied pour l’instant à Snyder.

  • THE BATMAN WHO LAUGHS #2
  • Published: January 16th, 2018
  • Writer: Scott Snyder
  • Art: Jock
  • Cover: Jock
  • Variant Cover: Ben Oliver
  • After the shocking ending of issue #1, a ticking clock sets Batman on a trail throughout the different realities of the Multiverse. He starts to see all the iterations of his life, and what could have been…but more importantly, Bruce Wayne begins to deduce that his current life is somehow wrong, and that all the mistakes he’s made are somehow connected. Meanwhile, the Batman Who Laughs raises the curtain on his second act, pulling out the big guns to break into Arkham Asylum…enter one of the most punishing Batmen of the Dark Multiverse: the Grim Knight!

The Batman Who Laughs #2 will be available on January 16th, from DC Comics.

Source : www.screenrant.com