THE BLACKLIST (Saisons 1-6)


(artemus dada) #21

Ce sixième épisode est tout un rebondissement à lui tout seul, qui relance par ailleurs et avec élégance la série dans une nouvelle direction.

Si X-Files avait L’Homme à la cigarette, Blacklist plus soucieuse de la santé de ses protagonistes, quand elle ne cherche pas à les dessouder par les moyens les moins conventionnels, nous propose*** L’Homme à la pomme***.

Serait-ce la pomme de la connaissance ?


(Spider-ToF) #22

La pomme est aussi le fruit du péché originel. C’est p’tet bien un serpent qui se cache là…


(zephon) #23

ué le coup de l’homme à la pomme m’a fait le même effets xD

série sympa et très bien interpréter vivement la suite


(artemus dada) #24

Je veux bien le croire. :slight_smile:

Je suis bien de ton avis, ben justement, la voilà la suite … :wink:

Encore un bon épisode avec une belle variation sur le “vilain de la semaine” (ça devient une bonne habitude), reste que l’épisode précédent avait m’avait bien appâté sur la question du “fil rouge” et aujourd’hui, c’est une portion congrue sur ce sujet.

Ils sont malins dans cette série, (le calme avant la tempête ?) ; en tout cas voilà un redoutable bon moyen de ferrer le téléspectateur que je suis.

À suivre …


(artemus dada) #25

Un épisode qui avance quelques pions, mais pêche de mon point de vue par un sérieux manque de rythme.
En tout cas il surf bien sur une tendance du moment pour son “vilain” de la semaine.

En outre il commence a y avoir pas mal de subplots, et il faudrait commencer à en résoudre quelques uns ou on va se retrouver avec un gloubiboulga ingérable.


(artemus dada) #26

L’épisode précédent, dont j’avais dit qu’il manquait de rythme et je n’ai pas changé d’avis sur la question, trouve rétrospectivement, à la vue de ce neuvième épisode, une justification.
Du moins “prospectivement” puisque l’épisode du jour modifie la routine installée par les 8 premiers ; ce qui me laisse penser que “scénaristiquement” la série sait où elle va, du moins pour l’instant.

Or, donc si la routine est modifiée de façon structurelle, elle l’est aussi dans l’approche du “vilain” de la semaine, et de ce côté-là c’est encore une fois réussi.

L’épisode laisse aussi une place plus importante à Red Reddington, sans pour autant briser le mystère qui l’entoure, c’est plutôt joliment joué dans tout les sens du terme.

Bref une série qui tient plutôt bien la route compte tenu de son pitch de départ, et qui n’hésite pas à changer radicalement son fusil d’épaule - si je puis dire - lorsqu’elle s’est fourvoyé en gonflant son effectif de protagonistes.

Dans Blacklist, il n’y a pas de banc pour les “remplaçants” mais plutôt des cercueils.

Doit-on s’en réjouir ?

(À suivre…)


(Le Doc) #27

Série renouvelée pour une seconde saison.


(artemus dada) #28

C’est peut-être une bonne nouvelle, tout dépendra de la première saison : si le *pitch * est reconduit ça risque de devenir lassant.
En outre ça laisse supposer (mais sans véritables indices dans ce sens sinon une intuition) qu’on va continuer à entretenir les deux “fils rouges” autour du personnage principale féminin ; là aussi ça risque de tourner en rond et devenir lassant.

Reste que les scénaristes peuvent partir dans une nouvelle direction en prenant appui sur une première saison dont les intrigues seraient résolues.

Je n’y crois pas trop.

Bilan: cette annonce d’une nouvelle saison a le don, en ce qui me concerne, de ternir par anticipation la saison en cours, tout compte fait j’aurai préféré ne rien savoir.


(artemus dada) #29

Encore un bon épisode même si la série ajoute encore une nouvelle sous-intrigue (qui semble cependant très intéressante) et de nouvelles questions.
Le “jeu” avec la blacklist qui consiste à chasser le méchant de la semaine en variant les formules est assez sympathique, d’autant que dans cette épisode tel est pris qui croyait prendre. :wink:


(artemus dada) #30

Après quelques semaines d’interruption la série repart ; un bon coup de nettoyage, un criminel atypique (relativement à ce que l’on a vu depuis le début), de l’humour et des rapports nouveaux (mais cohérents avec ce qui a précédé), tout cela démarre toutefois doucement.

À suivre…


(artemus dada) #31

Un épisode que j’ai trouvé un peu mou du genou.
Certes le “blacklisté” est encore une fois original, mais le côté mélo a pris un peu trop de place. Même si je ne doute pas qu’il y aura des répercussions sur l’intrigue principale, ou sur une des sous-intrigues.

Cependant on peut voir l’utilisation par un citoyen, de son arme qu’il porte dissimulée sur lui alors qu’il fait quelques courses dans une station-service ; ce qu’autorise la loi dans certains états étasuniens.
Non je ne pense pas que cela aura des conséquences ultérieures sur la série, mais un peu de culture générale ne nuit pas. :slight_smile:

Et le cliffhanger est réussie.

Attention toutefois à ne pas faire trop de surplace. :wink:


(artemus dada) #32

Cette série se signale par une parfaite maîtrise de ce que Roland Barthes a appelé le code herméneutique c’est-à-dire l’ensemble des fausses pistes, vrais ou faux indices, des suspenses, des retards d’information, ambiguïtés maintenue, etc. qui servent à brouiller, masquer, retarder une vérité sur l’être des personnages.
Autrement dit des révélations distillées au compte-goutte selon la méthode du “plus on en sait, moins on comprend”.
En outre elle utilise à son profit l’impression dite de déjà-vu, entraînant une lisibilité immédiate de la part du téléspectateur, véritable force de frappe sans faille scénaristique.

Du reste cet épisode réussi à montrer un “méchant de la semaine” original.

Néanmoins, si cette série reste distrayante, j’échangerais volontiers Meera Malik contre Elizabeth Keen dans le rôle du personnage principal.
Cette dernière semble de plus en plus falote, le comique en moins.
Ou alors à ses dépends.


(artemus dada) #33

Blacklist, après 20 épisodes est une série toujours aussi agréable à suivre.
Les individus sur la liste noire sont toujours différents les un des autres, les procédures également (l’épisode 19 est particulièrement réussi de ce côté-là), le fil rouge sur qui est **Red ** et quels sont ses rapports avec un mystérieux groupe, mais aussi quels sont ses rapports avec sa protégée du **FBI ** avance bien ; reste qu’une deuxième saison sans avoir résolu quelques intrigues devrait faire pencher la balance du mauvais côté.

À voir, il reste 2 épisodes pour la clôturer. :wink:


(artemus dada) #34

Un 21nième épisode très réussi, la série prend dans une certaine mesure une nouvelle direction, ou disons plus précisément qu’elle offre rétrospectivement une nouvelle perspective qui va permettre, peut-être, de préparer une deuxième saison différente, et tout aussi captivante.

Une chouette série, bien sympa à suivre.

Une belle toile euristique, modalité omniprésente (ou presque) dans les séries télévisées, qui va bien entendu, donner la solution à l’énigme posée. :wink:


(Photonik) #35

Tu n’aurais pas la référence à tout hasard du texte où il expose ce concept de “code herméneutique” ? Je n’étais jamais tombé là-dessus mais je trouve ça hyper intéressant, , et j’aimerais bien creuser un peu la question.


(artemus dada) #36

Si mes notes sont à jour il s’agit de l’essai S/Z de Barthes. :wink:

Bonne lecture.


(Photonik) #37

Merci !!


(zephon) #38

vivement la suite l’intrigue au sujet de berlin a pris une nouvelle tournure assez intriguante


(artemus dada) #39

Dernier épisode d’une première saison somme toute plutôt régulière, en terme qualité.

Cet épisode relance bien la série pour la prochaine saison, et donne des éléments qui permettent de clore l’une des sous-intrigues principales de la saison ; de plus elle le fait de manière assez élégante.

Une série qui ne casse certes pas la baraque, mais qui donne tout ce qu’elle a pour divertir son publique.


(FC powaaaa) #40

Vu les trois épisodes du jour et j’ai pas trouvé ça très intéressant, ni même palpitant (le troisième épisode est d’une mollesse …)
La série joue sur la mode du moment, c’est cousu de fil blanc, les ficelles sont grosses comme les chaînes d’une ancre (mais qu’est-ce qu’ils sont cons les flics du FBI !!!), des mystères forcés, Remington cabotine dans un mix des deux mecs de person of Interest et du Mentalist (au moins, c’est vraiment calibré pour TF1) … je rejoins Sylvain sur son avis (et je l’ai lu après avoir vu ces épisodes !)