THE EX-PEOPLE t.1 (Stephen Desberg / Alexander Utkin)

The Ex-People - vol. 01/2

Ils entreprennent une croisade d’un genre nouveau
Ils sont un groupe assez étrange de sept personnes. Parler de personnes est même un peu exagéré, car parmi eux il y a un chat, un oiseau amoureux et un cheval. Sept à traîner des histoires improbables. Sept à être passés de vie à trépas. Sept à continuer d’arpenter la terre sous la forme de fantômes. Sept à être des ex-gens, des ex-people. Prêt à tout pour retrouver leur apparence initiale, ils se sont unis et sont partis pour défendre Jérusalem avec l’espoir que Dieu leur pardonne leurs erreurs. L’histoire a oublié leur croisade. C’est peut-être mieux ainsi.

  • Éditeur ‏ : ‎ Bamboo (31 août 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 80 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2818990106
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2818990100
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 788 g

Né à Bruxelles le 10 septembre 1954, Stephen Desberg a débuté dans la BD en rédigeant, dès 1976, de courtes histoires pour le journal Tintin. Dès 1980, pour le magazine Spirou, il reprend les aventures de Tif et Tondu dessinées par Will, puis crée les personnages de 421, Billy the Cat, Mic Mac Adam et Jimmy Tousseul. Stephen Desberg est l’un des scénaristes les plus imaginatifs de sa génération, aussi à l’aise dans le thriller financier avec I.R.$. que dans l’ésotérisme avec L’Étoile du désert et Le Scorpion avec Marini chez Dargaud, sur les énigmes des origines chrétiennes. Il a scénarisé pas loin d’une cinquantaine de séries aux thématiques très variées : il exprime son antiracisme à travers Le Sang noir, il signe le polar glamour 60s Miss Octobre et lance une série d’action centrée sur un chasseur de primes, John Tiffany. En 2015, il signe le one-shot Bagdad Inc., thriller d’action géopolitique… Il avait déjà réalisé une incursion dans le catalogue Grand Angle avec la série Sienna et revient en 2021 avec deux nouveaux récits Ecoline et Aimer pour deux.

Plutôt tentant avec un tel duo… Je vais surveiller cela.

ginevra

Je vois pas trop ce qu’a fait Utkin, et même en cherchant, je constate que je n’ai pas lu.

Jim

Jim, c’est parce que tu n’es pas dingue de contes comme moi que tu n’as pas encore lu Utkin.
Voir Le roi des oiseaux et La princesse guerrière

Le 1e livre avait fait partie de la sélection jeunesse 8-12 ans d’Angoulême 2021. Il avait reçu le prix jeunesse ACBD 2020 et le prix BD Jeunesse de la ville de Saint Malo 2021.

La version anglophone « Gamayun Tales » avait été nominé aux Eisner Awards 2021 en catégorie " Best U.S. Edition of International Material"… mais pas primé.

En bonne conteuse amateur, je connaissais déjà une partie des contes évoqués, mais j’ai bien aimé son style graphique très coloré.

ginevra

J’avais l’impression qu’on avait discuté de ces contes quelque part, mais je ne retrouve pas… J’avais dû en parler avec d’autres personnes (et probablement de vive voix, même)… Mais je me rappelle avoir parlé d’Utkin avec quelqu’un.

Tori.

J’ai découvert ça en cherchant un peu, ce qui m’a fait dire « je constate que je n’ai pas lu ». Trop jeunesse pour moi, ça passe sous mon radar.

Jim

Ca a l’air rigolo.
Après Desberg, je trouve ça aléatoire.

Je pense un peu pareil : j’aime bien ses trucs humoristiques ou animaliers, mais je suis beaucoup moins client de ses récits réalistes.

Jim

La 2e cycle de S.O.S. Bonheur est assez glaçant. Le 1e était de Van Hamme.
J’ai beaucoup aimé sa derniere (?) parution Volage… mais il y a les dessins de Tony Sandoval qui y font beaucoup.

ginevra

Quelques pages :











Jim