THE LAST ANNIHILATION : LES NUMÉROS SPÉCIAUX (collectif)

Marvel dévoile le premier numéro dérivé de la saga The Last Annihilation, qui impliquera principalement les séries de Al Ewing, Guardians of the Galaxy et S.W.O.R.D..

The Last Annihilation : Wakanda est écrit par Evan Narcisse et dessiné par German Peralta. Sortie en septembre.

LASTANNIHWA2021001_Tan_COV1-scaled

With the universe itself at stake, Black Panther enlists the might of the Intergalactic Empire of Wakanda to help stop the dreaded Dormammu! And leading the Wakandan forces is none other than the legendary M’Baku! Will T’Challa and M’Baku be able to defeat Dormammu’s army of Mindless Ones? Don’t miss this critical chapter of the LAST ANNIHILATION event as a new hero emerges!

THE LAST ANNIHILATION: WAKANDA #1

Writer : EVAN NARCISSE
Artist : GERMÁN PERALTA
Cover by PHILIP TAN
Release Date : September 2021

Il y aura également The Last Annihilation : Wiccan & Hulkling par Anthony Oliveira et Jan Bazaldua.

last-ann-a-1

WICCAN & HULKLING #1
ANTHONY OLIVEIRA (W) JAN BAZALDUA (A) COVER BY LUCIANO VECCHIO VARIANT COVER BY DAVID LOPEZ
WORLDS APART, BUT NEVER ALONE!
The Last Annihilation has hit the Kree/Skrull Alliance. Wiccan and Hulkling must split up to simultaneously defend two planets against the Mindless Army! But will the individual newlyweds be enough to fight off the forces of Dormammu? Or will they become the next casualties in this senseless war? 40 PGS./ONE-SHOT/RATED T+ …S4.99

Cool.

J’ai bien aimé la nouvelle mini-série Annihilation d’il y a deux ans, donc je vais suivre ça avec attention même s’il se pourrait que ça n’ait pas grand chose à voir hormis le concept d’invasion cosmique d’une autre dimension.
Marvel et leur mode de reprendre des titres fameux pour des récits qui n’ont pas de liens directs, ni même parfois indirects…

Al Ewing fait régulièrement référence aux conséquences psychologiques de cette saga sur Nova, donc on pourrait avoir un lien.

Je suis très heureux que cette histoire continue de faire sentir son influence aujourd’hui ; elle reste ma saga événementielle préférée de ces vingt dernières années - entre Annihilation et Civil War, qu’est-ce qu’on était bien lotis en 2006-2007 ! - et vu son ampleur intra et extradiégétique pour l’univers Marvel (véritable choc dans l’univers comme la remise en ordre et en avant du pan cosmique chez les lecteurs), c’est normal qu’elle continue de marquer les titres cosmiques.

1 « J'aime »

C’est normal parce que Al Ewing fait bien ses devoirs. :stuck_out_tongue:
Souviens-toi du traitement du retour de Star-Lord après Thanos Imperative par Bendis.

Je préfère oublier justement, et d’ailleurs vus le temps que Bendis met à le traiter et surtout le peu de soin qu’il y apporte, lui aussi préférait sans doute oublier de le faire durant son run !

1 « J'aime »

J’aurais pas mis civil War, mais bon.

J’étais sûr qu’en mettant les deux à peu près au même niveau je risquais de provoquer une guerre civile dans la suite des commentaires. ;p

J’ai failli la faire ^^

(perso je me dis surtout qu’heureusement qu’il y avait Annihiliation voire Planet Hulk pour rappeler un truc qui s’appelle le super-héros)

Le retour de Richard Rider sur Terre, et sa confrontation avec Iron Man qui veut l’enregistrer, c’était très savoureux.
« Non mais les gars, moi j’ai sauvé des galaxies, et vous, vous vous êtes tapés dessus pour une loi ? »

Dommage que le reste de la série fut, pour moi, assez indigent.

Comme quoi la lecture en diagonale

j’aurais préféré.

LASTANNIHWH2021001-Preview-1

THE LAST ANNIHILATION: WICCAN & HULKLING #1

  • ANTHONY OLIVEIRA (W)
  • JAN BAZALDUA (A)
  • Cover by LUCIANO VECCHIO
  • Variant cover by David López
  • WORLDS APART, BUT NEVER ALONE!
  • The Last Annihilation has hit the Kree/Skrull Alliance. Wiccan and Hulkling must split up to simultaneously defend two planets against the Mindless Army! But will the individual newlyweds be enough to fight off the forces of Dormammu? Or will they become the next casualties in this senseless war?
  • 40 PGS./ONE-SHOT/Rated T+ …$4.99

LASTANNIHWH2021001-Preview-3

LASTANNIHWH2021001-Preview-4

Bon, c’est sympa’. Un peu gnangnan, mais sympa’.
Anthony Oliveira adopte ici une double narration temporelle, pour évoquer trois situations. D’une part, Hulkling et une partie Gardiens de la Galaxie (essentiellement) qui gèrent une attaque sur une planète, avec également le retour d’une version déformée de l’Intelligence Suprême qui, face à l’invasion de Dormammu, veut anéantir tout autour, « à l’ancienne ». De l’autre, Wiccan et essentiellement le SWORD qui doivent repousser des ennemis et reforger la lame brisée de Teddy, alors que Dormammu apparaît devant Billy. Enfin, on voit en flashback comment ils se sont connus et mis ensemble.
Et c’est sympa’, oui. Anthony Oliveira flirte avec la lourdeur sur la romance, mais ça fonctionne avec quelques bons dialogues, quelques bonnes caractérisations touchantes. Les interactions au présent sont un peu plus grossières, notamment cette rencontre maladroite entre Hulkling et la Phyla-Vell alternative, sa « soeur » qui l’a évité car chez elle, c’est Teddy qui est devenu fou et a dû être vaincu. Bien sûr, les obstacles sont levés, ils se remettent et Wiccan et Hulkling échangent leurs places et leurs ennemis car leurs alliances sont issues des Nega-Bands de Mar-Vell ce qui en soi est une bonne idée.
Bon, ça se lit tranquillement, mais ça ne marque pas. Je retiens cette bonne idée sur le déplacement, je retiens une romance bien fichue même si ça flirte parfois avec le too much et quelques bons dialogues, même si la romance Hercule/Noh-Varr est un peu lourde ici.
Jan Bazaldua propose des planches assez « simples », qui fonctionnent mais ne sont ni jolies, ni pleinement dynamiques. Ca fait le job, même si c’est souvent un peu trop « facile » dans les visages.

Un one-shot dispensable mais mignon.

LASTANNIHWA2021001-Preview-1

(W) Evan Narcisse (A) German Peralta, Jesus Abutov (CA) Philip Tan, Ernanda Souza
With the universe itself at stake, Black Panther enlists the might of the Intergalactic Empire of Wakanda to help stop the dreaded Dormammu! And leading the Wakandan forces is none other than the legendary M’Baku! Will T’Challa and M’Baku be able to defeat Dormammu’s army of Mindless Ones? Don’t miss this critical chapter of the LAST ANNIHILATION event as a new hero emerges!

Rated T+
In Shops: Sep 15, 2021
SRP: $4.99

LASTANNIHWA2021001-Preview-3

LASTANNIHWA2021001-Preview-4

Un bon gros one-shot, efficace même si un peu long.
Evan Narcisse lie ici la saga The Last Annihilation, où Dormammu attaque l’Univers, avec l’Empire Intergalactique du Wakanda… dont je ne savais rien, n’ayant pas lu le précédent volume de Black Panther. Une rapide recherche m’a permis de comprendre qu’il s’agit d’un empire cosmique formé par les éclaireurs envoyés par T’Challa dans l’espace, hélas happés par un vortex temporel et envoyés deux siècles plus tôt. Au présent, c’est devenu un Empire Intergalactique violent et conquérant, où T’Challa a mené la révolte en rencontrant des noms connus - Nakia, décédée, l’empereur maléfique N’Jadaka avec un symbiote, mais aussi le révolutionnaire M’Baku.
Ce dernier « remplace » ainsi le M’Baku classique, décédé ou en tout cas écarté, certainement parce que ce M’Baku « spatial » ressemble bien plus à celui du MCU, tant physiquement que dans l’esprit (un « opposant » du Wakanda, en tout cas un râleur, grande gueule, grand guerrier avec une noblesse de coeur).
Là, le S.W.O.R.D. appelle le Wakanda à l’aide pour sauver Aerie, le monde Shi’ar visé par Dormammu dans son pentagramme de planètes. T’Challa envoie un M’Baku mal à l’aise sur Terre là-haut, avec Shuri (qui a des super-pouvoirs, maintenant ? ah bon ?), Vibraxas (cool de le revoir même s’il ne fait que tapisserie) et Manifold. Bon, ça bagarre sec, les liens avec les Shi’ars sont rudes car l’Empire Intergalactique du Wakanda a affronté l’Empire Shi’ar salement (gros retcon quand même), mais ça finit par s’entendre grâce à Smasher mais surtout à l’inspiration de M’Baku, qui réutilise une ancienne arme de l’Empire Intergalactique pour protéger Aeri. T’Challa et Storm viennent finaliser l’ensemble avec un plan basé sur le Mysterium, ce métal révélé dans S.W.O.R.D. par les mutants, et qui fait office de Deus Ex Machina ici. Aeri est sauvé, et T’Challa fait de M’Baku le régent de son empire ; un bon moyen de se débarrasser de ça, d’ailleurs.
Bon, c’est sympa’, hein ! Evan Narcisse propose beaucoup d’événements, de rebondissements. Le numéro est dense, un peu trop, car on « court » trop finalement, un plan remplaçant l’autre. Ca n’empêche que ça garde un vrai dynamisme, et il y a une bonne utilisation de ces personnages, finalement accessibles même pour un novice.
Le placement dans The Last Annihilation est accessoire mais fonctionne. J’ai l’impression que ce one-shot vise beaucoup à « ranger » l’Empire Intergalactique du Wakanda maintenant que Ta-Nehisi Coates s’en va, afin que Black Panther ne soit pas trop lié à ça. Bon, je comprends, le procédé employé est classique mais efficace, aussi.
German Peralto propose également des planches à l’approche « classique », mais réussies. C’est fluide, pas forcément toujours dynamique mais les images sont belles et l’ensemble est agréable à l’oeil.

Un bon one-shot, accessoire dans la saga The Last Annihilation mais qui utilise bien ses personnages et a du sens dans la continuité, en étant accessible. Cool.