THE LEFTOVERS (Saisons 1-3)

Que se passerait-il si 2% des êtres humains disparaissaient de la surface de la terre sans la moindre explication ? C’est à cette question que les habitants de la petite ville de Mapleton vont être confrontés lorsque nombreux de leurs voisins, amis et amants s’évanouissent dans la nature le même jour d’automne.
Trois ans plus tard, la vie a repris son cours dans la bourgarde dépeuplée, mais rien n’est plus comme avant. Personne n’a oublié ce qui s’est passé ni ceux qui ont disparu. A l’approche des cérémonies de commémoration, le shérif Kevin Garvey est en état d’alerte maximale : des affrontements dangereux se préparent entre la population et un groupuscule aux revendications mystérieuses, comparable à une secte…

D’après le roman The Leftovers de Tom Perrotta, publié en France sous le titre Les disparus de Mapleton.

The-Leftovers-by-Tom-Perrottastephenkingreview_zpsd05892c6

Le pilote de The Leftovers a été réalisé par Peter Berg (Hancock, Le Royaume, Du sang et des larmes…).

HBO?

Damon Lindelof?

Un Casting 4 étoiles?

Est-il possible de passer à côté du pilote?

[size=200]INTERVIEW DE DAMON LINDELOF[/size]

Ca devrait arrivé le 15 juin.

A surveiller. :wink:

Le premier teaser :

Nouveau teaser :

[quote=“Hush”]Ca devrait arrivé le 15 juin.

A surveiller. :wink:[/quote]

HBO a repoussé le lancement de la série au 29 juin.

La bande-annonce :

Un dernier teaser avant le début de la diffusion prévue pour dimanche :

oh je n’avais pas vu ça!!!
avec Tom Perotta dans le coup en plus même si la série à l’air bien orientée polar/fantastique que le roman dont il s’inspire

SY445

[quote]présentation de l’éditeur:
Un événement inexpliqué, le " Ravissement ", a provoqué la soudaine disparition de millions de personnes dans le monde. Même s’ils n’ont pas été touchés directement, Kevin, jeune et riche retraité, sa femme Laurie et leurs deux enfants, Tom et Jill, se débattent pour retrouver un sens à leur vie. Laurie part rejoindre une secte de " pénitents ", Kevin devient maire de leur bourgade du Midwest, Tom rejoint lui aussi un groupe d’illuminés, tandis que Jill, autrefois lycéenne modèle, se livre à tous les excès. Une chronique à la fois décapante et intimiste d’une famille américaine moyenne après un traumatisme qui les dépasse.[/quote]

[quote=“Le Doc”]

[quote=“Hush”]Ca devrait arrivé le 15 juin.

A surveiller. :wink:[/quote]

HBO a repoussé le lancement de la série au 29 juin.[/quote]

et on me dit dans l’oreillette que c’est diffusé en H+24 sur OCS City

bon acteurs,bonne prod. pour l’histoire il faudra voir sur la durée si on reste vraiment sur l’aspect mystério-religieux du truc avec le processus disparition/deuil ou si comme dans les autres bouquins de Perrotta on est plus sur une critique/étude du schéma familial de la midd-class US en la faisant sortir de son cadre habituel.
je n’ai pas lu Les disparus de Mapleton mais je ne suis pas certains qu’il donnait une explication. si c’est comme les autres,c’est plus il s’est passé un truc,c’est comme ça on y peut rien, et derrière comment on continue à vivre

Pas simple de se mettre dans l’ambiance de la série. C’est assez trash et assez direct. Heureusement, la fin permet de voir un peu plus clair.

A voir sur deux-trois épisodes.

Un épisode 3 très “Doctor Who regenerated” because Eccleston.

Brut,fort et intense, il envoie du bois.

Vraiment curieux de voir le 4 pour sentir si oui ou non la série progresse après avoir patiné pendant les deux premiers épisodes.

[quote=“Hush”]

Brut,fort et intense, il envoie du bois.

Vraiment curieux de voir le 4 pour sentir si oui ou non la série progresse après avoir patiné pendant les deux premiers épisodes.[/quote]

pareil. je vais regarder ça ce soir

Elle est vraiment bizarre cette série. C’est passionnant de voir ces hommes et ces femmes totalement perdus mais c’est aussi tellement chiant par moment.

Il y a un sacré travail d’ambiance, de morosité aussi bien mise en lumière par les acteurs (Amy Brenneman sans dialogue est flippante) mais aussi la musique.

ça ne plaira pas à tout le monde mais ça a du cachet. Loin de Lost (le créateur est le Showrunner de la série d’HBO en plus) mais si proche.

exactement le même avis

A l’instar de l’épisode 3, le sixième est centré sur ce fameux personnage qu’est Nora Durst, l’une des grande malchanceuse de événement.

Le téléspectateur l’a suit dans l’une de ces conventions/congrés réunissant plein de monde touché par la douleur et qui viennent écouter l’expérience de chacun.

Bref, l’épisode est à la hauteur de ce personnage si bizarre et dévasté qui trouve enfin une lumière. La musique qui entoure cet épisode est encore une fois magistrale.

Je commence à être sérieusement conquis par ce “Leftovers”.

Série renouvelée pour une seconde saison.

C’est vraiment mérité à tout point de vue.