THE OLD GUARD (Gina Prince-Bythewood)

Quand on est immortel, on a tout le temps d’apprendre qu’il existe pire que la mort…

Depuis des siècles, Andromache de Scythie – « Andy » pour les intimes – et sa bande de guerriers immortels œuvrent dans l’ombre, proposant leurs services à ceux et qui peuvent se les offrir. Mais à l’ère d’internet où l’information circule tous azimuts, l’immortalité devient un secret difficile à garder. Et la routine immémoriale d’Andy et des siens bascule le jour où ils rencontrent une de leur semblable servant dans les Marines et que la vérité à propos de leur identité risque d’être révélée.

9782344033081-L

Charlize Theron est l’immortelle Andromache de Scythie dans l’adaptation cinématographique de The Old Guard, le comic-book de Greg Rucka et Leandro Fernandez.

V1_UY317_CR12%2C0%2C214%2C317_AL

Le film est réalisé par Gina Prince-Bythewood (Le Secret de Lily Owens). Matthias Schoenaerts (Bullhead) et Marwan Kanzari (Aladdin) font également partie de la distribution.

La date de sortie n’a pas encore été communiquée.

Je l’avais trouvée époustouflante dans Atomic Blond, si elle a la même énergie dans The Old Guard, ça risque de marcher.

Chiwetel Ejiofor (Doctor Strange) a rejoint la distribution de The Old Guard.

V1_UY317_CR6%2C0%2C214%2C317_AL

The Old Guard sera disponible sur Netflix le 10 juillet.

Premier aperçu :

Old-guard-poster

Bon, c’est très sympathique, ce petit film. Les acteurs sont sympas (à part peut-être l’actrice incarnant Nile, un peu transparente), Charlize Theron est impériale, la présentation des enjeux est chouette, et le premier « retour à la vie » est plutôt bien mis en scène, avec à la fois le sensation de douleur et la roublardise des personnages, habitués à ces moments difficiles.
Après, le scénario est cousu de fil blanc, tout est devinable de bout en bout, jusqu’à la scène post-générique, dont on pouvait peut-être songer qu’elle interviendrait plus tôt dans l’intrigue, mais qui ouvre la possibilité d’une suite, si jamais ça devait se faire.
Donc le film est sympa sans être inoubliable, mais la scène d’assaut de l’immeuble est plutôt très chouette. Partant du principe que les personnages peuvent encaisser du lourd, cette longue séquence balance son lot de fusillades, de prises et de clés vicieuses, de coups en dessous de la ceinture et de sales blessures. Joli morceau.
En tout cas, plus qu’une éventuelle suite qui ne viendra sans doute jamais, le film m’a donné envie de lire la BD, que je ne connais pas du tout.

Jim

1 J'aime

Elle est à l’image du film, sympathique. C’est bien fait les personnages sont bien travaillé, maintenant c’est cousu de fil blanc, mais ça fonctionne bien.