THE QUEEN'S KNIGHT t.1-17 (Kang won Kim)

Ce premier volume permet de mettre en place l’histoire et les personnages, en particulier celui de Yuna l’héroïne.

image

Cette adolescente de 14 ans à la suite d’un accident à la montagne en Allemagne, va être secouru par un beau jeune homme du nom de Rieno, celui-ci se présente comme le chevalier de phantasma. Mais, à son retour en Corée, Yuna semble avoir vécu cette rencontre comme un rêve.
Pourtant, le chevalier ne va avoir de cesse de venir la visiter dans ses rêves. Yuna, elle, ne sait plus trop où elle en est, entre ces rêves étranges et les persécutions qu’elle subit à l’école, la voici bien tourmenter.

Ce premier tome est un peu long pour sa mise en place, en effet, on se retrouve très vite intrigué par ce pays que doit être Phantasma sans avoir de réelle réponse dans ce volume 1, sans doute en sauront nous plus dans le second.

Ce manhwa est un shojo à proprement parler et risque fort de rebuter la gente masculine, le graphisme est assez longiligne et les garçons sont assez (très) androgynes. Le dessin n’est pas à proprement parlé beau, mais reste agréable même si le trait reste encore maladroit et peu affirmé.

En bref, un premier tome qui se laisse lire, mais qui n’est pas indispensable non plus, à suivre dans le volume 2 pour se faire une idée plus précise de cette série.

Ce second volume nous transporte presqu’aussitôt dans le monde mystérieux de Phantasma, on en apprend enfin un peu plus sur le chevalier Rieno et ce qu’il attend réellement de Yuna.

image

Ce second tome est bien plus intéressant que le premier, et le huis clos dans le château fait évoluer le caractère de la pleurnicheuse Yuna! Elle se fait petit à petit à cette vie et commence à se prendre d’affection pour Rieno.

Pour conclure, je dirais que ce second volume est meilleur que le précédent mais n’atteint pas encore un niveau très élevé. Un bon moment de lecture mais il manque toujours cette petite étincelle qui fait que l’on se passionne pour un titre.

mon doigt a rippé sur la touche entrée, ma note n’est pas 6 mais 6.75 sur 10.

image

Ce volume 8 marque vraiment une transition dans l’histoire. En effet, le ton du récit devient de plus en plus sombre et un retour en arrière sur le passé de Phantasma et les mystères de la naissance de Rieno, nous fait comprendre que la suite de l’histoire tend vers le drame.

Les complots politiques ne font que se renforcer malgré la détermination de Yuna à rendre Phantasma meilleur et surtout plus juste envers les plus faibles et nécéssiteux, mais cette utopie et son optimisme qui reste sa plus grande force vont être mis à mal par les méandres de ses sentiments amoureux qui risquent bien de la précipité vers sa perte.

Ce manhwa à la très bonne faculté d’évoluer en bien car le début de la série plutôt poussif et moyen a abouti sur une série particulièrement réussie qui ne tombe jamais dans la facilité et exploite très bien les différents profils psychologiques et émotionnels des personnages.

Le graphisme quant à lui a pris de l’assurance et même si l’on reste dans un style très shojonesque (grands yeux, physique longiligne), l’ensemble reste très agréable à regarder.

En bref, un volume de transition qui nous en apprend plus sur les mystères et secrets de Phantasma et qui promet une suite des plus alléchante!

image

Ce volume montre la prise de conscience des sentiments amoureux de Yuna pour Rieno, celui-ci en use et abuse et son comportement envers permet d’affirmer que ses desseins son des plus sombre!

Yuna quant à elle, tient à ne pas montrer son désarroi et elle pourra s’appuyer sur l’épaule du chevalier protecteur Schiller qui pourtant semble avoir des intentions pas aussi pures qu’il voudrait bien le faire croire. Ehren quant à lui est déchiré entre ses sentiments pour Yuna et son destin de détruire Rieno, parviendra t’il à faire la part des choses!

Ce tome nous montre une Yuna plus triste et désespérée mais qui essaye toujours de rester courageuse pour le bien de Phantasma.

Pour conclure, je dirais que le scnéario continue sur sa très bonne lancée et que la suite promet d’être palpitante!

image

Alors que Yuna a décidé d’abandonner Rieno et de choisir le bonheur de Phantasma, un terrible évènement arrive. Rieno a été condamné pour les meurtres des ministres et des nobles qu’il avait assassiné pour protéger le secret de son amour d’avec Yuna.

Le destin semble s’acharner sur nos amoureux maudits, mais la jeune reine Yuna agit toujours avec courage en ne pensant qu’au bien de Phantasma. Malgré tout, de sombres desseins se dessinent et les complots vont bon train contre la reine. Yuna devra redoubler de prudence et de courage. Ehren quant à lui devient un personnage plus trouble et inquiétant, on ne sait pas si c’est l’ambition, sa destiné ou encore ses sentiments pour Yuna qui le pousse à agir, mais gageons qu’il aura un rôle déterminant pour la suite de l’histoire.

Pour terminer, je dirais que ce manhwa devient tout simplement passionnant et que j’attend la sortie du prochain volume avec impatience!

On peut dire que l’on attendait avec impatience la sortie du volume 14 et il ne m’a absolument pas déçu!

image

En effet, dans ce tome Yuna va aller de catastrophe en catastrophe, son mariage avec Ehren ne se déroule pas aussi paisiblement qu’elle le pensait et la pression du peuple sur sa personne se fait de plus en plus pesante. De plus, du côté de Rieno plus rien ne va surtout quand il apprend le mariage de Yuna, il sombre de plus en plus dans les ténèbres! Une grande surprise attend Libera, ce qui n’arrangera pas les affaires de Yuna.

Ce volume est ce que l’on peut dire rythmé en rebondissements en tout genre et on sent que la fin promet d’être assez tragique.

Un bon tome qui continu sur sa lancée et dans une bonne logique scénaristique, l’évolution des personnages psychologiquement parlant est intéressante et le graphisme gagne en maturité, même si il reste encore maladroit.

Un bon volume qui ne décevra pas les fans de la série, vivement le 15e!

8/10