THE ROYAL DOLL ORCHESTRA t.1-5 (Kaori Yuki)

Voilà le final qui révèle les vrais sentiments de Cordié et Berthié et apporte à l’histoire son dénouement. C’est correct, même si cela ne corrige pas les défauts globaux de la série, surtout au niveau de la construction de l’ensemble du scénario (en considérant la continuité du premier au dernier tome). Cela se lit bien, objectivement ça reste bon, même si le niveau de Kaori Yuki est indéniablement en-dessous de ses autres manga… Même constat pour la nouvelle en deux chapitres, Camelot Garden, une histoire sympa mais dont les révélations viennent trop en paquet sur la fin, et qui n’a du reste pas beaucoup d’originalité au sein de l’univers de Kaori Yuki (amnésie, cartes à jouer,…). The Royal Doll Orchestra ne sera largement pas sa meilleure œuvre.

Tome 1 - On découvre avec délice/dégout le cadre de cette nouvelle histoire signée Kaori Yuki. Avec Délice pour ma part, car ce manga est surement celui qui défini le plus mon style.
Le héros Rutile est très attachant. Je suis également très satisfaite de la présence d’ Eles(/Celes)dans ce tome, mais je n’attends pas beaucoup de ce personnage pour la suite.
Quant à savoir si ce manga est réellement plaisant ou pas, je ne peux me prononcer tout de suite, mais ce tome 1 est plus que satisfaisant!