THE SAVAGE SWORD OF CONAN #1-12 (collectif)

Marvel Comics publiera trois séries Conan en 2019. Et après Conan the Barbarian de Jason Aaron et Mahmud Asrar en janvier, le mois de février verra la relance du titre historique The Savage Sword of Conan.

L’équipe créative a été dévoilée au New York Comic Con : Gerry Duggan au scénario et Ron Garney aux dessins.

Image-from-iOS-137-600x450

Source : www.bleedingcool.com

Ça peut te faire.

Ouais, ça peut le faire !
Y aura un mag Conan en France ?:heart_eyes::rofl:

Belle équipe, assurément.

Jim

La couverture du #1 par Alex Ross :

Premier aperçu :

Faut pas faire chier Conan Lambert quand il répare sa mobylette.

Jim

Enervé ?

Le bateau s’éloigne, la barque a coulé et c’est plein de requins.
Fatalement, ça énerve.

Jim

Encore faut-il l’écrire !:wink:

Oh, c’est Duggan, je ne me fais pas trop de souci. Et ce qu’on voit, là, si je comprends bien, c’est une page intérieure, sans doute la page d’intro, histoire d’avoir une entrée choc dans le récit.
Bizarrement, les projets annoncés me font dresser l’oreille bien plus que les séries Star Wars.

Jim

Bon, je ne suis pas clair : relis ta phrase initiale, et dis-moi s’il ne manque pas quelque chose ?

Ah ouais, t’as raison.

Jim

Dans l’original, c’est “gonfler” : “faut pas gonfler Gérard Lambert”…

Tori.

J’ai plutôt l’impression que le bateau s’approche. Du coup j’imagine plutôt la version über-badass de la découverte de Corto par Raspoutine au début de La Ballade de la mer salée — scène qui était elle-même un clin d’œil revendiqué au film Le Réveil de la sorcière rouge… titre hautement “conanesque”, sauf que pour le coup ça n’a rien à voir.

Mouais, alors on va dire que je ne partage pas cette assurance. Je connais peu Duggan, ne serait-ce que parce que 80% de sa production semble consacrée à Deadpool, personnage dont je n’ai rien à ******, mais tout récemment, attiré par Infinity Wars, je me suis tapé ses Infinity Countdown et boudiou que c’est mauvais.

Hein ???

Un aperçu d’une couverture variante par Ron Garney :

J’adore.

Jim

Les dessinateurs ont l’air inspiré ! Garney, je le reconnais à peine !

Garney se reconnait bien par contre je suis d’accord avec toi, il s’arrache à mort sur ses planches.