THE WRONG EARTH : NIGHT & DAY #1 (Tom Peyer / Jamal Igle)

Dragonfly et Dragonflyman seront de retour en janvier 2021 dans The Wrong Earth : Night & Day !

Wrong Earth’s team of writer Tom Peyer (Legion of Super-Heroes), artist Jamal Igle (Supergirl, Firestorm, Molly Danger), and inker Juan Castro (Grayson, Aquaman) continue on for this third volume in the franchise. The collected edition of the previous arc, Dragonfly & Dragonflyman, hit shelves back on July 6.

A subversion of the superhero genre, The Wrong Earth uses the comic book multiverse trope to team two versions of the same hero but with drastically different tones and backstory. Dragonflyman is a campy light-hearted hero while Dragonfly is a more dark, brooding anti-hero.

The Wrong Earth: Night & Day is part of a fifth wave of new titles since Ahoy’s launch in 2018. Other sequels and original titles are expected to be announced throughout the week.

The Wrong Earth: Night & Day #1 is scheduled to arrive in comic shops and digital outlets on January 6, 2021.

Source : www.newsarama.com

Chouette !
Bon, j’aimerais bien qu’Ahoy sorte un peu de nouveaux trucs, cela dit…

Tori.

Ils ont le droit de capitaliser un peu avant quand même non ? :wink:

Oui, mais entre The Wrong Earth, Captain Ginger et Second coming, ça fait beaucoup de suites (bon, Captain Ginger, ça ne pouvait pas s’arrêter à la fin de la première saison, cela dit).
Je n’ai pas compté Edgar Allan Poe’s snifter of terror, qui est une anthologie…

Tori.

La couverture du #2 par Jamal Igle :

WRONG EARTH: NIGHT AND DAY #1

Written by: Tom Peyer.

Art by: Jamal Igle, Juan Castro.

Cover by: Jamal Igle.

Description: The vengeance-dealing Dragonfly sticks it to the man! The acrobatic sleuth Dragonflyman assists the police! These alternate-earth versions of the same masked crimefighter meet face-to-face for the first time in this new series by the original creators of the smash-hit The Wrong Earth! Will their impossible encounter result in a team-up…or an all-out war?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Jan. 6.

On reprend les mêmes et on recommence.
Tom Peyer et Jamal Igle reviennent avec une nouvelle mini-série sur leur fameux concept, où grosso-modo un clone du Batman d’Adam West échange sa place avec un clone du Batman de Dark Knight Returns. On avait quitté les personnages chacun sur la Terre de l’autre, en s’y adaptant : Dragonfly (DKR) se fait passer pour le vrai Dragonflyman auprès de Stinger, son assistant vivant ici mais mort sur son monde, et entame une relation avec Deuce, Harley Quinn locale, même s’il garde ses méthodes brutales en secret. Et Dragonflyman recrute un Stinger-Two pour essayer d’amener de la morale dans ce monde sombre.
Ici, on voit comment ces bonnes volontés ne prennent pas vraiment dans le présent, alors que chacun découvre que les fameux miroirs de téléportation sont de retour, avec une diffusion de radioactivité et de déchets d’une Terre à l’autre. Chacun veut enquêter, mais Dragonfly (DKR) décide d’aller récupérer Dragonflyman après un adieu difficile à Deuce et Stinger. Mais vu le début du contact avec son double, ça ne va pas bien se passer…
C’est toujours solide et fluide. Tom Peyer surfe sur les forces de sa première saga, même s’il « donne » moins ici, que ça soit en rebondissements ou en références. Il déroule une intrigue efficace, avec un Dragonfly finalement assez « touchant », alors que Dragonflyman m’a parfois fait penser dans la première histoire à un type plus dérangeant qu’on ne peut le penser.
Les dessins de Jamal Igle sont beaux et fluides, avec de très belles images et une narration efficace.

Rien de révolutionnaire mais beaucoup d’efficacité, un début peut-être « timide », en tout cas une relance en douceur.
Vivement la suite.