Through the newbie eyes

Découvrez la réflexion d’un “newbie” sur comment aborder les comics. Réagissez si vous n’êtes pas d’accord !

[Lire l'article sur Comics Sanctuary](http://www.comics-sanctuary.com/news/13100/through-the-newbie-eyes-1-comics-the-elseworld.html)

Pero je commence depuis quelque jours et j’ai commencé par les intégrale de spider-man et de X-men, qui comme tu là si bien dit son vraiment pas abordable à tous.

Merci pour tes explication qui peuvent m’orienter vers de meilleurs thèmes.

[quote=“skygwad”]Pero je commence depuis quelque jours et j’ai commencé par les intégrale de spider-man et de X-men, qui comme tu là si bien dit son vraiment pas abordable à tous.

Merci pour tes explication qui peuvent m’orienter vers de meilleurs thèmes.[/quote]

T’as commencé par quelles années ?

(je suis quand même surpris, parce que c’est typiquement par ce genre d’épisodes que nous tous, les vieux lecteurs d’avant les années Panini, avons commencé sans que cela pose de problème d’hermétisme !)

Ça, ça dépend vraiment des goûts de chacun : j’ai une très nette préférence pour les récits d’avant les années '90.
Je viens de me trouver le tome de l’intégrale Spider-Man 1962-1963, et je n’ai eu aucune difficulté à le lire (ça se lit tout seul… c’est trop court !), alors que je suis tombé sur Marvel Knights - Spider-man - Le dernier combat, et là, vraiment, je n’ai pas réussi à le lire T___T.

Tori.

Ca arrive ^^. Le choix de 2000 c’est vraiment arbitraire (si ça ne tenait qu’à moi, j’aurai dit 1985 un peu près).
Après non je trouve vraiment les vieux récits vraiment trop long et très spéciaux. Surtout en termes de narration où c’est hyper descriptif (effet ajouté avec, souvent, la présence d’un narrateur qui nous décrit enconre plus les scènes), je trouve ça très indigeste, y’a qu’à voir l’épisode 9 des x-men dans le avenges Vs X-Men extra :
Xavier : Je vois son cerveau par les yeux de l’esprit… Aussi clairement qu’une carte routière ! Je contourne la medulla oblongata… Et je pénètre la zone la plus sensible du cerbellum…
Lucifer : Que signifie…? Pourquoi cette raideur dans s mouvements ?

Tout ça sur une image… Et c’est comme ça sur tout le chapitre… Je trouve ça terriblement lent…

Oui mais avant vous n’aviez pas autant de concurrence ! Et puis le comics s’est adapté à la société, c’est donc logique que l’ancien comics soit plus indigeste (tu n’utilises plus windows 95, et pourtant à l’époque ça posait pas de problème !)

[quote=“Blackiruah”]

Oui mais avant vous n’aviez pas autant de concurrence ! Et puis le comics s’est adapté à la société, c’est donc logique que l’ancien comics soit plus indigeste (tu n’utilises plus windows 95, et pourtant à l’époque ça posait pas de problème !)[/quote]

Là, je ne comprends pas, non seulement ta métaphore, mais en plus ta comparaison : on ne parle pas d’ingestion, on parle d’un aspect abordable. On ne parle d’écriture, on parle de connaissance de l’univers.

D’où le fait que je ne comprenne pas vraiment ces problèmes de prise en main de l’univers, je ne savais pas lire quand j’ai commencé.
ça n’a rien à voir avec le nombre de comics disponibles ou non !

[quote=“Blackiruah”]Conclusion by a noob :

Pour se lancer dans les comics, je ne conseillerai que de plonger directement en plein milieu du bassin, c’est-à-dire par un bon point d’entrée au milieu de la chronologie puis découvrir ensuite petit à petit les récits du passé qui restent d’excellentes histoires mais moins abordables, à mes yeux, dans un premier temps.[/quote]

Déjà ne te dévalue pas ! :wink:
On a tous été noob, un jour ou l’autre ([size=85]et ce dans tous les domaines[/size]) !

Personnellement, je ne pense pas qu’il y ait de bons point d’entrées, on est curieux ([size=85]car on a accroché[/size]) ou pas, on fait des choix par rapport à nos gouts, et puis voilà, après… C’est chacun son histoire.

Toi, le déclic ça a été le film X-Men First Class ([size=85]un des meilleurs films de super-héros de mon point de vue, avec Robocop et Batman Returns[/size]), et franchement, en un an, tu as ingurgité ce que nous enfant/ado avons mis des années à digérer, bref reprends ton souffle et surtout fais toi plaisir.

Y a pas de règles ! :wink:
[size=50]Mais relax, surtout, prends le temps, rien ne presse ! ;-p[/size]

[quote=“Blackiruah”]

Oui mais avant vous n’aviez pas autant de concurrence ! Et puis le comics s’est adapté à la société, c’est donc logique que l’ancien comics soit plus indigeste (tu n’utilises plus windows 95, et pourtant à l’époque ça posait pas de problème !)[/quote]

Ce qu’il faut pas lire… :unamused:
Tu vas trop vite, vraiment. :confused:

Windows 95, c’était de la merde,il a fallut attendre windows 97 ([size=85]ou 98 ? C’est pas beau de vieillir !^^[/size]), jeune padawan ! ;-p

Et tu crois qu’une tablette de la pomme hyper propriétaire, c’est mieux de nos jours ?
Notre présent est il meilleur car ça va plus vite qu’à l’époque du minitel (et ça me fait un peu rire à l’époque de la décompression ! ^^), franchement, tu penses ce que tu écris, c’est ahurissant, ça m’aurait moins choqué si tu l’avais écrit en langage sms.

A notre époque on lisait les FF de Byrne en même temps que les vieux FF de Lee et kirby, ça avait beau être vieux que la date n’était pas périmée pour autant, on verra dans 20 ans de ce qu’il restera des comics des années 2000, mais crois moi, les FF de Stan et Jack seront encore là ! :wink:

Et les films en noir et blanc muet, c’est indigeste aussi :question:
[size=85]Et ça, c’était déjà pas de notre époque, donc on pourra pas parler de conflit générationnel dans ce cas !^^[/size]

Sérieux…

Et Justice League 1 de chez Urban comme meilleur point d’entrée ???
:laughing: :laughing: :laughing: :laughing:
C’est certain qu’avec ça le “nouveau lecteur” restera un mythe urbain ! ;-p
On en reparle dans 20 ans ! :wink:

[quote=“Blackiruah”]
Tout ça sur une image… Et c’est comme ça sur tout le chapitre… Je trouve ça terriblement lent…[/quote]

Alors que tout cette somme d’information aurait pu être dilué en 100 cases…
Comme, je comprend ton désarroi, la jeunesse haut débit de notre époque ne peut pas suivre les veilles locomotives qui ont connu le minitel qui vont à 100 à l’heure ! :mrgreen:
[size=85]C’est la faute des ondes qui font des cancers du cerveaux, sérieux ! ^^ Et on en rira clairement moins dans 20 ans ! :confused: C’est si beau, le présent…[/size] [size=50]Et me prend pas pour un vieux con réac, car ton présent, c’est aussi le mien -et le passé, je le trouvais déjà bien foutu d’avance !^^- ;-p[/size]

Des techniques évoluées, sérieusement ?

Ah le réalisme (de la colorisation), très important dans des histoire où des types se baladent avec des boucliers, ou bien arpentent New York au bout d’une toile d’araignée. Pourquoi pas en effet.

La narration, le dynamisme d’un **Ditko **ou d’un **Buscema **voir d’un Kirby, non ?

À mon sens l’obstacle majeur du “nouveau” dans quelque domaine que ce soit c’est quand il s’engage à vouloir comparer des périodes qu’il ne connait pas vraiment (voire pas du tout) ; puisque par définition il est “nouveau”.

Vouloir fixer un point d’entrer chronologique me paraît déjà bien présomptueux pour qui que ce soit, tellement le champ m’apparaît vaste (sans compter que le comic book ce n’est pas que du super-héros avant 1985. Ni aprés d’ailleurs) ; divers artistes, divers scénaristes qui n’appliquent pas tous la même “recette”. Je te laisse imaginer pour quelqu’un qui “découvre” les comics.

X-Men First Class c’est 2011, c’est ça ?

Un an de lecture et tu as déjà un avis tranché sur les *comics * des années 60 ou 70 ?

Pourquoi pas d’ailleurs, mais si tu veux lire ce qu’un lecteur qui lit des *comics *depuis plus de 35 ans a à dire, laisse du temps au temps. L’avantage d’aujourd’hui c’est le choix de pouvoir faire des choix.
Ces derniers temps je redécouvre Steve Gerber un auteur apparu dans le milieu des années 70, une période de créativité intense pour **Marvel **par exemple, ça tombe bien c’est là qu’il a atterri.
Eh bien je ne serais pas étonné d’apprendre qu’il a influencé des gens comme Moore, **Morrison **ou encore **Gaiman **.

Mais surtout ses histoire sont captivantes, les artistes avec qui il a travaillé sont simplement magnifiques.

Ne passez pas à côté des *seventies *les noobs, vous le regretteriez.

Mais entendons-nous bien, je ne fais la leçon à personne ; libre à chacun d’avoir un avis et de le partager avec tous.

C’est bien d’avoir un libraire aussi qui peut te conseiller selon tes gouts.

Moi je conseillerais aussi pour commencer de lire les classiques du genres et les grandes series actuelles qui ne se limitent pas a dc ou marvel ni d’ailleurs au super heros.

au débotté de si bon matin je pense à les x men de claremont/byrne, wild cats de casey, cerebus, preacher, sandman, watchmen, v for vendetta, crisis, dmz, scalped, seven sodier, golden age, swampthing de moore, ses suprèmes …

Par contre

[quote]Les comics, selon leurs époques, ne possèdent pas les mêmes forces graphiques. Un comic-book moderne vous proposera des styles plus modernes bénéficiant généralement de techniques évoluées pour proposer un visuel et une colorisation bien plus réalistes et des narrations/découpages plus dynamiques par rapport aux comics plus anciens
[/quote]

et tu mets un dessin de kirby en illustration en plus !

Sérieusement si tu trouves plus dynamique que kirby préviens moi toute affaire cessante.

[quote]Vous allez, souvent, vous confronter à un problème récurrent chez les éditeurs français : un stock très limité, aux antipodes du monde du manga.
[/quote]

Je quote ce passage mais il y a une chose qui me gêne dans ce survol c’est le fait de ne pas mentionner le kiosque qui est pourtant le fondement même de cette forme d’histoire.

Lire du comics en kiosque c’est avoir un très bon rapport quantité/prix, la possibilité d’avoir des articles te présentant les personnages et le fait de suivre le rythme “normal” d’un comics

[size=50](parce que bon perso c’est comme les séries tv je ne comprend pas comment on peut s’enquiller par paquet de douze des épisodes d’une même série. Le jugement est faussé quelque part. Hé oui je suis conscient que l’écriture du comics à était “perverti” de part le succès du tpb)[/size]

Sinon beaucoup de volume (et de numéros de presse) non disponible en Fnuck sont facilement trouvable d’occasion ou par VO. Bon admettons que la VO soit un saut difficile à franchir, l’occasion c’est LE truc à faire pour découvrir des comics. Quand j’étais ado j’écumais les brocante pour acheter des comics et j’ai pu acheter des centaines de numéros pour 2 francs pièces à chaque fois. Actuellement je veux découvrir la série “52” et je passe par l’occasion sur le net pour me trouver les 13 numéros de cette série.

Je ne reviens pas sur l’aspect de lire des trucs moderne, les autres intervenants l’ont bien fait. C’est une chose que je retrouve assez souvent sur les jeunes sites de comics (comics blog je hurle ton nom) et je ne partage pas du tout ce point de vue.

De façon simple la première question à se poser c’est : “Quel est le héros dont tu veux suivre les histoires” et selon le cas il à des périodes différentes à lire. Si c’est Captain America, le run de Brubaker est une bonne porte d’accès, si c’est les Fantastic Four je conseillerais Waid, si c’est les X-men c’est automatiquement Claremont/Byrne, si c’est Thor ca sera Simonson etc etc

[size=50]La seule règle valable c’est tout sauf Johns et rien sauf Kirby sinon[/size]

Fondamentalement le problème pour le public actuel (pas seulement celui venant du manga je pense. C’est vraiment global) c’est de comprendre que de ne pas commencer par le début et de ne pas avoir lu les origines d’un personnage n’est pas grave. Ce n’est pas sale, ton corps change etc etc. J’ai l’impression qu’il y a un vrai peur, du moins un blocage, a ne pas lire un chose si on a pas le début (ou ce qu’on pense être le début) ca se manifeste à foison dans les autres média. Les origins story au cinéma ou bien ce besoin de vouloir tout raconter d’un personnage ou d’une histoire conduisant à des horreurs tel que la prélogie Star Wars, Prometheus ou l’ouverture d’Indy III. On oublie que tout savoir d’un personnage c’est lui enlever une partie de son aura mythologique et iconique et ce qu’on ne sait pas ou ce qu’on suppose est, de manière général, bien meilleure que ce qu’on tente de nous raconter.

Bref je m’égare.

Pour résumer le survol est bon mais je pense que tout oublie des fondamentaux (le kiosque) et que tu te focalises trop sur ce qu’il y a de récent.

Je suis tout à fait d’accord avec Lord : le passage par le kiosque pour le débutant me paraît fort approprié. Il correspond le mieux au rythme “naturel” de lecture des comics (si ça veut dire quelque chose), où l’aspect feuilletonnant a son importance et est rendu au mieux par la parution mensuelle.
Moi j’ai commencé comme ça (avec Special Strange, oui je sais ça ne paraissait pas tous les mois !), puis Strange, et puis tout le reste (Nova, Titans, Spidey…).
Une fois bien mordu, on passe aux albums (“Une aventure de…”, pour ceux qui s’en rappellent !).

Pour l’heure actuelle, avec une offre librairie conséquente, je suivrais bien le conseil d’Artie (sur un autre thread) : raisonner par auteur et non par personnage. Tu tombes sur un travail de Warren Ellis que tu aimes bien genre “The Authority”, eh bien tu te procures d’autres oeuvres du bonhommes (“Transmet’” ou autres…).
Parce que pour celui qui aime Batman, par exemple, il y a quand même de fortes chances de tomber sur des oeuvres moyennes ou médiocres étant donné l’offre pléthorique.

Quant au fait d’être perdu, un auteur qui fait bien son job doit donner au sein de son récit tout ce qu’il nous faut pour capter l’intrigue…et la période actuelle avec la multiplication des events ne lui facilite pas la tâche !!

Et que comme la majorité des gens on a peut été éduquer à la grammaire de l’image et de la mise en scène (qu’elle soit à la télé, au cinéma ou en BD). Dans un monde où l’image est roi cela me désole toujours autant. L’apprentissage du langage de l’image devrait être aussi importante que celle du français

(et là on pourrait mettre Kirby au même niveau que Shakespearre)

Ca fait un moment que je suis ce forum en simple spectateur (je suis “mateur” depuis 6 bons mois), mais là j’ai envie de repondre

Du coup, bonjour à toutes et tous, deja !

Je trouve vos propos un peu durs, quand même. (edit : enfin, au debut, avant la foultitude de posts de ce matin)

Pour ma part, j’ai connu les comics debut des années 80, avec les publications que l’on connait tous (arédit, superman poche et faut il citer Lug / Semic (oui, il faut ^^) etc…)

J’ai donc eu la joie de lire les recueils evoqués plus hauts, FF de Byrne et Lee et Kirby en parallele…

Ces histoires m’ont happé, conquis, en partie par leur nature differente, que ce soit par le fond, ou la forme.

Cependant, j’interprete pas du tout comme vous le propos de Blackiruah à propos de l’interet des lectures de “vieux machins”

Oui, on peut parler du dessin de Kirby et de son talent qu’il est difficile de remettre en cause.
Oui, les histoires etaient compressées, et c’etait mieux d’un point de vue narratif que la dilution actuelle.

Mais n’empeche, c’etait des choses destinées à un public jeune, tres jeune.
Avec des histoires denses, mais simples, pour ne pas dire simplistes.

Une invasion skrull repousée grace à des agrandissements terrrrrrrrifiants de photos de films fantastiques…
Je mets que celui là, mais y a un paquets d’autres exemples, dans presque toutes les series

La *narration *est bien; la technique artistique aussi.
Pas pour ça qu’il faut occulter le reste, et je comprends tout à fait que ce reste, le ton general, en somme, puisse ne pas plaire

Lire un comics, ce n’est pas que s’extasier devant la technique narrative ou graphique, pour moi (vraiment pas. Je n’ai pas peur de dire que Sienkiewicz, c’est techniquement super, sans doute… Mais je trouve ça moche. Je critique pas ceux qui adherent, je comprends que ça plaise, et pourquoi. Mais *moi *je suis pas client. Ce qui m’a pas empeché de l’apprecier à certains moments de sa carriere; je fais juste une generalistaion… comme ceux qui parlent ci dessus. Y a du bon dans les 70’s; du tres bon. Mais aussi du moins bon, bien pourri. Comme à toutes les epoques… (ce qui ramene du coup au propos initial : comment s’y retrouver ? :p))
Autre exemple : je suis parfaitement d’accord pour dire que pour ce qui est de l’impact du comparatif kirby / Hitch, Kirby joue avec la perspective de meilleure façon
Par contre, le coté desuet du dessin fini le rend moins joli à regarder, je trouve. Et je pense que blackiruah exprimait ça

Lire un comics, disais je, c’est surtout prendre du plaisir à lire une histoire illustree; et ça passe aussi, maintenant que j’ai un peu de bouteille, par un contenu qui me parle differement de ma petite enfance

Enfin, je ne peux par contre qu’abonder das le sens de ceux qui disent que commencer par le début chronologiquement est tout sauf indispensable; il y a des sagas clés qui sont parfois citées dans d’autres ecrits; certains evenements sont indissociables d’un heros (morts de l’oncle Ben, de Gwen Stacy pour Spider-Man… mais il y en a d’autres, selon ce qu’on lit (le capitaine Stacy, meme si globalement, ce soufflé là est retombé))
Etre exhaustif est une quete gratifiante.

Mais est ce reellement indispensable ?

Tout ça pour dire que le point de vue de Blackiruah n’est sans doute pas “parfait” mais c’est son avis à lui, et il a le merite d’exister

Je cosigne avec Photonik. La case kiosque me parait une bonne idée pour démarrer. Parce que j’ai démarré comme ça aussi, et que ça ne m’a pas posé de problème particulier. OK, dans les 4 histoires du magazine, il y en a une ou deux qui se terminait ou qui était au milieu de son traitement. Avec Panini, tu as une chance sur 2 d’avoir soit une histoire complète (même si elle fait référence à des events du passé, c’est toujours bien), soit une histoire qui a déjà démarré. A ce moment-là, hop, marché de l’occaz’. Plus facile avec Internet, plus rapide est le marché de l’occaz… (qu’à l’époque!)

Alors, justement, le démarrage des magazines aux numéros 1 peut probablement limiter cette peur. Mais bon, j’ai démarré Strange aux alentours des 150, le numéro ne m’a pas fait peur, en fait à l’époque je m’en foutais, je voulais :

  • lire la suite
  • lire ce qu’il y avait eu avant à cause des cases de bas de page qui me disaient que ce à quoi le héros fait référence s’était passé dans Strange 145. Donc, là, on a (j’ai) envie de savoir et de remonter le courant aussi, même si c’était aussi peu important comme la première fois où Stark a embrassé Bethany Cabe.

Après c’est une question d’appréhension de l’univers. Se focaliser sur un artiste (dessinateur/scénariste), je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée. Un run particulier? Mouais, je ne sais pas. Je ne suis pas certain. Les crossovers? Pas facile à suivre, d’autant que ne connaissant pas l’univers, on risque d’être perdu avec tous ces personnages (même si avec le cinéma, c’est devenu plus abordable, on connait Iron Man, Thor, Captain America, c’était loin d’être le cas il y a 30 ans). Mais ça peut être vite indigeste.

Après, il faut prendre les bons exemples aussi. Les premiers X-Men, c’était pas vraiment folichon quand même, c’est vraiment vers la fin que ça décolle bien.
Après, la narration hyper descriptive des comics, il faut l’appréhender. La naèiveté de certains épisodes également.
On ne lit pas un comic des années 70 comme on lirait un comic des années 2000. Et ça, il faut en être conscient. Je comprends que ça puisse rebuter.

Au final, non le kiosque ça me parait bien. Après, au fur et à mesure des découvertes, des personnages, des évènements auxquels ils peuvent faire référence, si on veut en savoir plus, on cherche à se procurer les anciens numéros, à élargir à la librairie, etc.

EDIT: crosspost.

Surtout que niveau kiosque pour le coup :

  • Chez Urban ca débute donc on peut arriver en cour sans trop de problème

  • Chez Panini, même si leur politique librairie est critiquable ils sont vraiment bon niveau kiosque avec de bonne présentation et la possibilité de raccrocher au wagons de manière régulière.

Tiens rien que pour le Marvel Knight encore en stock : début de Winter Soldier et début d’un nouvel arc pour Daredevil (soit la meilleure série Marvel actuelle)

Déjà merci aux personnes qui s’ouvrent au débat, l’artcle est fait pour ça et c’est intéressant de voir vos visions et de confronter nos avis, surtout que je suis conscient d’avoir une vision etriquée du comics (même si après un an et demi, je pense avoir fait pas mal de chemin) et ce débat est là pour en discuter.

[quote=“artemus dada”]Un an de lecture et tu as déjà un avis tranché sur les *comics * des années 60 ou 70 ?

Pourquoi pas d’ailleurs, mais si tu veux lire ce qu’un lecteur qui lit des *comics *depuis plus de 35 ans a à dire, laisse du temps au temps. L’avantage d’aujourd’hui c’est le choix de pouvoir faire des choix.[/quote]

Attention j’ai pas dit que les comics année Kirby/Lee et co. sont illisibles et ne doivent pas être lus. Loin de là! Je dis juste qu’il vaut mieux les découvrir ensuite.
D’ailleurs c’est une très bonne remarque car depuis un moment je ne lis plus de la même manière mes intégrales :
Au début, j’ai eu beaucoup de mal de lire les débuts de claremont intégrale 1975-1976) en grosse partie à cause de ce rythme très lent, mais aussi la colo qui piquait un peu les yeux (notamment avec les débordements de couleur, ça m’exaspérait…).
Mais depuis un petit moment ça me parait moins indigeste (p’tet parce que j’ai plus de respect envers ces oeuvres où mes gouts évoluent ou les deux :slight_smile: ).

Cela dit cet avis ne repose pas que sur mon expérience, je prête beaucoup mes bouquins et essaie de faire découvrir les comics à mon entourage (j’ai même réussi avec ma femme et ça c’est un miracle) et ils ont tous un peu près (je parle de 5-6 personnes pas 40k) le même avis que moi sur le coup, qui trouvait la narration trop descriptive et graphiquement d’où ma démarche maintenant de d’abord proposer du contenu récent et ensuite proposer du plus ancien avec l’objectif de découvrir l’histoire de la saga (je parle d’intégrale x-men et du gant de l’infini dans mon cas).

Eheh, j’ai fait exprès de choisir un Kirby xP. C’est marrant c’est un sujet sur lequel j’ai débattu avec mon vendeur de comicshop.
Personnellement, je ne suis pas fan des dessins de Kirby (je sens qu’on va me tomber dessus comme à la boutique xD) mais je trouve ses dessins vieillots (Sorry guys) - mais j’ai énormement de respect dans son travail quasi divin.

Pour en revenir aux kiosques j’ai pas la même vision que vous mais c’est intéressant ma foi.
Le problème avec le kiosque est que t’es propulsé dans un univers à travers plusieurs séries qui parlent de plusieurs choses à la fois. Je conseillerai plutôt une initiation à la librairie puis continuer sur du kiosque.
Mais je note.

PS : Je ferai surement une synthèse de ce qui est dit.

PS pour Zombie : Crois moi Justice League marche très bien auprès des personnes qui n’y connaissent rien à DC.

Et ils ont voté pour qui à Secret Story ?

(I’m evil)

Me concernant, c’est surtout que j’aime avoir les choses dans l’ordre dans lequel le public d’origine les a découvertes…

Là, tu devrais éditer ton message en corrigeant les fautes : ça décrédibilise le message… ~_____^

Tori.

[quote=“Blackiruah”]
Au début, j’ai eu beaucoup de mal de lire les débuts de claremont intégrale 1975-1976) en grosse partie à cause de ce rythme très lent, [/quote]

On ne doit pas avoir la même définition de la lenteur. En fait, tu décris la lenteur du rythme de l’histoire à cause de l’hyper-description des années 60-70 (je dois ouvrir ma rafale optique à la fraction de seconde près afin de pouvoir bloquer l’impact que va avoir son attaque, il faut que je me concentre, il le faut). Donc tu dois lire une description qui te prend 20s pour une action qui prend juste la seconde.
Aujourd’hui, la lenteur du récit passe par l’hyper-décompression. Il ne se passe “rien” (je caricature exprès), mais on te fait croire qu’il se passe quelque chose. Une aventure en 6 épisodes aujourd’hui aurait été racontée en 2 (voire 1) épisodes “avant”. Typiquement, l’invasion Skrull en 7 volumes, ou Fear Itself (on dirait des épisodes de DBZ où Sangohan met 2 épisodes pour lancer sa vague déferlante)

Alors ce sont des approches différentes, une manière de raconter différente, on peut préférer l’une à l’autre, mais il faut être conscient donc qu’on n’aura pas la même approche suivant l’époque, le scénariste, etc.
Tu as aussi l’effet inverse avec le Hulk de Loeb, splash cases, vision panoramique, épisode avalé en 1’28’’! C’est sûr c’est loin d’être lent, il y a de l’action. Mais c’est l’effet burger. Ca ne tient pas au corps.