TIF ET TONDU t.1-45 (Will, Rosy)

Discutez de Tif et Tondu

La critique de Tif et Tondu T.12 (intégrale - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Tif et Tondu T.13 (intégrale - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Tif et Tondu T.1 (Intégrale 2017 - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Puisque cette nouvelle intégrale est “strictement chronologique”, pourquoi ne commence-t-elle pas au début, et écarte tout ce qui précède l’arrivée de Will ?

Tori.

TIF ET TONDU - NOUVELLE INTÉGRALE, TOME 2
Le deuxième tome de l’intégrale Tif & Tondu réunit « Tif et Tondu contre la Main blanche », « Le retour de Choc », « Passez muscade » et « Plein gaz », ainsi que « Bombe à la gare », « Fric-frac fanfare » et « L’aventure est au coin de la pompe », dans lesquels apparaît pour la première fois M. Choc, méchant charismatique devenu légendaire.

Alors que Tif & Tondu sont des pionniers du Journal Spirou, il faudra attendre ces épisodes pour qu’ils prennent enfin toute leur dimension. En imaginant M. Choc, le méchant le plus charismatique de la bande dessinée franco-belge, Maurice Rosy, scénariste débutant, offre à Will un terrain fertile pour laisser s’épanouir tout son talent.
Ces épisodes, considérés comme fondateurs, augurent un avenir radieux à leurs auteurs, tous deux amenés à poursuivre des carrières prestigieuses, et font entrer Tif & Tondu dans la légende.

Une édifiante préface rédigée par Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault, spécialistes de l’histoire du journal, retrace le cheminement qui conduisit ces deux artistes à poser les fondations d’une série majeure de la bande dessinée.

PARUTION LE 07/09/2018
Genre : Aventure
Collection : Dupuis “Patrimoine”
Age du lectorat : 9+
Etat de la série : En cours
Album cartonné - 312 pages en couleurs
Hauteur : 300 mm / Largeur : 218 mm
ISBN: 9791034730131
PVP : 35.00EUR

Tif et Tondu - Nouvelle Intégrale - tome 4

51EAh4xKMgL

Cette intégrale regroupe les quatre récits qu’ils imaginent entre 1966 et 1968, regroupés dans leur ordre de publication dans le journal Spirou de l’époque : Choc au Louvre , La villa du Long-Cri , Les flèches de nulle part et La poupée ridicule . Après avoir été animée de façon rudimentaire par Fernand Dineur, son créateur, Will a longtemps cherché le ton juste (Intégrale 1 : 1949 -1954), jusqu’à sa rencontre avec le scénariste Maurice Rosy qui, en créant M. Choc, prétendant caricatural au poste de maître du monde, a transfiguré l’univers de la série (Intégrale 2 : 1955 - 1958). Équilibre temporaire puisque Will abandonne un temps les personnages à Marcel Denis, qui les embarque vers des aventures étrangement loufoques et burlesques (Intégrale 3 : 1959 - 1965). Avec ce quatrième volume, le duo Will-Rosy reprend les commandes de la série, après six années d’absence.

  • Broché : 264 pages
  • Editeur : Dupuis (10 janvier 2020)
  • Collection : Tif et Tondu - Nouvelle Intégrale
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1034737291
  • ASIN : B07Y97FMKL
  • Dimensions du produit : 21,8 x 2,9 x 30 cm

J’ai comme l’impression que Jim n’avait pas envie de bosser ce week end …

Les nouvelles intégrales de Tif et Tondu auraient pu m’intéresser si je n’avais pas fait la collection Hachette il y a quelques temps déjà (qui comprend également les histoires précédant l’arrivée de Will).

Tori.

Tout pareil.

Jim

https://www.actuabd.com/La-Nouvelle-BD-a-l-assaut-des-classiques-franco-belges

J’ai lu Mais où est Kiki ?(prépublié dans Spirou), mais je n’ai vraiment pas accroché : la narration est brouillonne, la caractérisation des personnages complètement changée… et comme, en plus, je n’ai pas aimé le graphisme, ça n’a pas aidé à faire passer la pilule.

Tori.

Je n’ai pas aimé ce Tif et Tondu (que j’ai suivi dans Spirou) : je n’ai pas trop reconnu les personnages.
Et le rythme est lent… Je me suis ennuyé, malgré quelques moments sympa et clins d’œil assez drôles (et l’ambiance est plutôt bien rendue : que ce soit visuellement ou dans les dialogues, on se sent bien dans l’époque du récit, je trouve).
Côté graphique, il faut un petit temps pour s’habituer au style, mais ça ne m’a pas trop gêné, sauf en quelques occurrences où j’avais l’impression que c’était le brouillon qui avait été imprimé !
Ah, et je n’ai pas feuilleté la version N&B, mais je pense qu’elle est plus lisible que la version en couleurs.

Tori.