TO YOUR ETERNITY t.1-15 (Yoshitoki Oima)

Un manga que je vais tester car l’auteur a tout de meme fait a silent voice

Discutez de To your eternity

Et dès maintenant en numérique

Je l’ai déjà dit ailleurs, plusieurs fois, je le redis ici. Pika, je vous en veux d’avoir volé à coups de billets, cette série à Ki-Oon. Assurez niveau pub et je ne parle pas que de votre page fessebouque ou touitteur, mais d’une vraie pub pour que les gens ne passent pas à côté, sinon graouhhhh.
Et sinon la version epub, j’en ai strictement rien à fiche, je déteste lire de la BD sur liseuse, ou pire pc/tablette.

Bon, j’allais faire un commentaire en deux parties… Mais ça aurait fait redite avec celui de DéesseVonKiki, alors je me contenterai de dire que j’appuie son commentaire.

Tori.

Sur le fond je suis d’accord avec vous, mais bon le "débauchage " d’auteurs entre éditeurs fr est devenu de plus en plus courant j’ai l’impression (?), donc ça me choque de moins en moins : Kazé avec Takeshi OBATA et Tsugumi OHBA, Pika ( déjà eux) avec Hiroaki Samura, Kana avec Atsushi Ōkubo, Delcourt/Tonkam avec Kei Sasuga, Kazé et Glénat avec Boichi, aussi entre autres.

Après, Pika a bien un accord partenarial (ou au moins une relation privilégiée) avec la Kodansha, faut bien que ça serve à quelque chose.

Oh, ben Obata, il a déjà été édité chez Manga Player, Tonkam et Kana, alors un éditeur de plus…

Et Tonkam…

Oui, il y a des auteurs qui ont été publiés chez plusieurs éditeurs (on pense aussi à Rumiko Takahashi), mais là, clairement, Ki-oon s’est démené pour faire découvrir une oeuvre de cet auteur, alors voir que la suivante sort chez un autre, ça a de quoi faire grincer des dents.

Tori.

[quote=« Tori »]
Oui, il y a des auteurs qui ont été publiés chez plusieurs éditeurs (on pense aussi à Rumiko Takahashi), mais là, clairement, Ki-oon s’est démené pour faire découvrir une oeuvre de cet auteur, alors voir que la suivante sort chez un autre, ça a de quoi faire grincer des dents.

Tori.[/quote]

ça clairement, je le contredis pas ce qu’avait fait kioon sur A Silent Voice et pour son auteure était exemplaire, et je comprends parfaitement ( et en tant que client fidèle de kioon depuis plusieurs années je partage un peu) l’agacement que cette nouvelle peut provoquer. :imp: mais je me dis que le marché actuel étant ce qu’il est, ultra concurrentiel, c’est des choses qui vont arriver de plus en plus.

Après ce qu’il serait bon de savoir, mais qu’on saura probablement jamais ( enfin les simples lecteurs comme moi :P) c’est est ce que kioon s’est vraiment donné tous les moyens pour acquérir ce titre, parce qu’après le succès de a Silent Voice, ils devaient se douter qu’il y aurait d’autres éditeurs qui viendraient leur disputer la licence ?

Surtout que Pika avait également misé sur A silent voice à l’époque si je ne me trompe pas mais ne l’avait pas eu malheureusement pour eux. Et effectivement, Pika et Kodansha, ça marche bien surtout les séries du magazine Weekly Shonen Magazine puisqu’une grand partie de leur catalogue vient de ce magazine (et donc To your eternity aussi).

Et sinon pour le commentaire sur l’e-pub, je préfère aussi le papier mais ce marché est de plus en plus en développement pour toujours lutter contre le scantrad. Mais pourquoi s’acharner ainsi si ça ne nous concerne pas ?

Ah, mais c’est sûr qu’ils ont intérêt, s’ils publient en numérique, à faire du simultrad (ou presque), s’ils veulent contrer le scantrad… Et publier, du coup, au chapitre avant la publication physique… J’espère seulement que les volumes physique et numérique sortiront simultanément… Parce que c’est toujours rageant de voir un tome disponible en numérique avant sa version physique (et ça doit nuire un peu au volume physique, d’ailleurs).
Et c’est surtout que ce genre de news me fait toujours craindre qu’on finisse par avoir des titres uniquement numériques (d’autant que les droits négociés par les éditeurs sont séparés, il me semble, entre les versions physique et numérique)…

Tori.

À noter que le tome 1 sort le 19 Avril chez nous, en physique je suppose (ce n’est pas précisé sur la news de leur site)

Oui, c’est bien le volume physique.

Tori.

D’accord avec Tori sur les craintes du format numérique et encore plus chez Pika. Donner la priorité au numérique, c’est pas génial pour l’avenir des séries papiers. En effet, cela doit induire négativement sur les ventes physiques et dans cette logique je ne peux m’empêcher de me poser une question: si demain la série ne fait pas les chiffres escomptés par l’éditeur en terme de ventes papier, qui le retiendra de stopper la série physiquement pour se contenter du format numérique ? Rien. Absolument rien. On voit bien ici, par cette débauche d’auteur que seul le pognon prime alors les quelques lecteurs pas contents, ça serait bien le dernier de leurs soucis.

Enfin je rebondirai sur les exemples ma foi vrai cités par Derelict. En effet, ce n’est pas la première fois mais disons que pour Obata ou Boichi les auteurs étaient déjà très bien ancrés dans l’esprit du public français quand ils ont changé d’éditeur. Aussi pour les fans cela ne changeait pas grand chose. Là je ne suis pas certaine que les lecteurs de a silent voice et principalement fidèles à ki-oon vont suivre ou même s’ils vont être au courant de cette sortie et du lien « auteur » entre les deux séries.
Oh et j’allais oublier et je m’adresse principalement à Neginator qui pose la question: A mon avis ki-oon est tombé des nues avec cette acquisition par Pika car il n’y a pas si longtemps ils ont fait une news au sujet de cette nouvelle série sur leur page facebook, avec exactement la même accroche et le même visuel que ceux de pika. Et toujours selon moi, ils ont dû sitôt déposé un ticket pour la licence, en pensant réellement l’avoir. C’est en cela que personnellement j’ai eu mal au coeur pour eux. Pika n’avait absolument pas besoin de cette licence pour exister mais bon, les affaires sont les affaires hein ! La passion, la fidélité tout ça… après tout ce n’est qu’Utopie. Pfff !

Achat direct

Moui, bon, « faire découvrir » est relatif dans ce cas précis, la série avait déjà reçu et été nominée pour un grand nombre de prix et n’était pas une série venue de nulle part. Même sans me tenir au courant de l’actualité japonaise, j’avais déjà entendu parler de ce titre avant sa sortie chez nous. Et la série a été un gros succès immédiat, donc c’est bien que le public l’attendait.

Puis j’ai acheté « Coffee Time » et « Goggles » chez eux parce que j’avais adoré « Undercurrent » chez Kana aussi, si on y va comme ça, pareil pour « Underwater » (auteure de Mushishi chez Kana), « Animal Kingdom » (auteur de « Zatch Bell » chez Kana) et « Springald » (gros bide chez deux éditeurs différents mais avec suffisamment de fans pour oser le one-shot) et ils ont réédité aussi du Tsukasa Hojo.

Je sais bien que Ki-oon a un gros capital sympathie chez beaucoup, mais ils ont eux aussi bien bataillé pour acquérir des titres avec une forte concurrence et sont en croissance constante. Je suis sûre qu’il y avait du monde sur « My Hero Academia », notamment. Donc si il n’ont pas ce nouveau titre, c’est que soit ils n’avaient pas misé assez dessus et perdu l’enchère, soit Pika s’était déjà arrangé pour obtenir les droits du prochain titre de l’auteur avant même la sortie, en promettant par exemple une sortie simultanée, qu’éventuellement Ki-oon n’aurait pas pu assurer.

Je ne comprends pas du tout ta comparaison ici et en quoi c’est moins grave pour les fans de Boichi que pour ceux de Oima de voir un changement d’éditeur ? « Sun-Ken Rock » n’était même pas fini lors des changements d’éditeurs, alors que « A Silent Voice » s’était terminé depuis un moment et représentait une série tout de même bien plus courte, et qui s’était bien vendue. C’est même beaucoup plus râlant pour un éditeur comme Doki-Doki, qui a vraiment découvert Boichi comme auteur et dont le succès de la série a été inespéré, de se le voir « piquer » par un autre éditeur, je trouve.

Dans l’absolu, le changement d’éditeur n’affecte en réalité vraiment que les fans… de l’éditeur.

Mais qui suis-je pour juger ? En bonne fan de Rumiko Takahashi et Kazuhiro Fujita, je mange à tous les râteliers. :blush:

Moui, mais bon, Ki-Oon se positionne quatrième au classement des éditeurs manga avec 10% de part de marché, et c’est une maison d’édition à l’indépendance totale (contrairement au trio de tête Glénat, Pika et Kana). Avec une base fidèle de fans (comme le prouve les commentaires de la news) et des gros gros lancements et ventes (My Hero Academia). Je ne vois pas ce que le « fair-play » a à voir là-dedans, si c’est pour se retrouver à ramer dans quelques années parce qu’un éditeur a « laissé » un titre à un autre et qu’il a fait un gros carton. Surtout que Pika se traîne quand même quelques boulets qu’ils aimeraient voir compenser par autre chose que Fairy Tail et L’attaque des Titans, j’imagine.

La passion, la fidélité, c’est un truc de fans, parce que toi tu t’en fous, ce n’est pas delà que vient ton gagne-pain, c’est la grosse différence.

Personnellement, tant que l’édition et la traduction est de qualité, ça m’importe peu chez qui un titre est édité, il y a juste davantage de chances que ce soit le cas chez Ki-Oon que chez Pika (même si je n’ai aucune raison de me plaindre à ce niveau parmi les récents titres de Pika que je suis actuellement).

Quant au format numérique, je ne vois aucun soucis avec ça, mais quand ils auront enfin des liseuses adaptées au BDs, parce que sur Kindle, c’est vraiment pas génial et difficile à manipuler, et c’est ma seule vraie réserve sur le sujet (plus un peu le prix quand même, qui n’est toujours pas plus intéressant par rapport à l’achat d’un volume en librairie).

Mais c’est vrai que je ne suis pas libraire, donc j’ai moins de réserves (légitimes) à ce sujet, mais je ne pense pas cela fera une grosse différence sur le marché. Une série qui ne marche pas en physique n’aura pas beaucoup plus de chance de marcher en dématérialisé, puisqu’il faut toujours payer les droits et la traduction, plus les frais de serveur et autres, et une série anonyme restera anonyme dans le catalogue de l’éditeur si aucune publicité n’est faite et que le dématérialisé n’est toujours pas plus démocratisée au niveau de la bande-dessinée.

Entièrement d’accord avec Therru !

Tout à fait d’accord avec Therru également, quel que soit l’éditeur du moment que c’est bien fait en tant que lecteur ça me va.

Je rajouterai même que ce n’est pas forcément un mal pour kioon , parce que je ne vois pas ce titre marcher autant que A silent voice donc ils évitent peut être une casserole à se trainer derrière pour une durée indéterminée. (avis personnel).

Très bonne nouvelle