TOKYO KAIDO t.1-3 (Minetaro Mochizuki)

Discutez de Tokyo Kaido

La critique de Tokyo Kaido T.1 (Simple - Le lézard noir) par Weihao Yu est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Bande annonce et extrait en bonus !

Lire l’article sur Manga Sanctuary

Ca ressemble à Chiisakobe !

Ça à l’air trop bien !

Par le synopsis ça à l’air plus barré que chiisakobé qui était bien mais m’a laissé une impression mitigée, bonne nouvelle pour ma part.

Va falloir que je me penche un peu plus sur cet editeur qui propose des titres interesants

Il faut que j’achète, enfin, le premier tome de “Ryuko”.

Et voir, pour ce titre et d’autres du “Lézard Noir”, cette année…

Lire l’article sur Manga Sanctuary

J’étais intriguée par ce titre, ta très bonne critique va me pousser à aller le voir de plus près. Enfin, le prix me rebute un peu, est-ce qu’au moins de par sa qualité éditoriale, il vaut ses 15€ ?

Je comprend parfaitement que le prix rebute pas mal de monde à passer à l’achat; 15€ ça fait quand même 2 manga…
Mais pas de soucis pour sa qualité d’édition! Ici on est chez le Lézard Noir! Qui en plus de proposer des titre qui sortent du lot, son aussi là pour nous ravir les yeux avec de trés beau livres :wink:

Ok merci^^

Très belle critique ! Je partage complètement ton avis sur ce titre.

J’ai beaucoup aimé ce titre également, et il n’est pas aisé d’en parler sans trop en dire.
Mochizuki nous dresse des portraits de personnages assez étonnants, mais plutôt bien faits. J’ai eu un peu de mal au début à entrer dans le manga : on ne sait pas trop où l’on va… Mais rapidement, on voit que tout est traité avec finesse, et prend son temps.
Bon, là où je me suis fait avoir, au début, c’est que je n’avais pas fait attention que ce n’était pas un one-shot T___T

Pour ce qui est de la qualité d’édition, le volume est propre, d’un format un peu plus grand que la norme, et la pagination plutôt importante.
Le papier est de qualité mais d’un grammage pas trop gros (le volume reste assez léger).
Il n’y a pas de jaquette (y a-t-il des volumes Lézard noir qui en ont ?), mais la couverture a un vernis brillant.

Tori.

Tori: Après vérification, aucun de mes manga lézard noir n’a de jaquette, par contre le format n’est pas plus grand que leurs autres tomes “premier prix” c’est la même taille que Chiisakobé par exemple. Les volumes un peu plus haut-de-gamme (et donc plus chers) ont quant à eux une belle couverture cartonnée rigide.

Merci, j’avais peur de dire une bêtise en affirmant qu’il n’y en avait jamais chez eux.

Quand je disais plus grand que la norme, je ne parlais pas des mangas du Lézard noir en particulier, mais bien de la norme en ce qui concerne les mangas.
C’est un format intermédiaire entre le grand format et le format poche.

Tori.

C’est intéressant mais je ne comprends pas trop le sens du terme de “dessins très européens” et en quoi c’est un défaut :confused: Tu peux m’expliquer ?

Ah oui, aussi, on ne dit pas une “mise en abîme” mais une “mise en abyme” si je ne m’abuse (c’est le seul cas dans lequel ce mot s’écrit comme ça :/)…

Ca donne envie de le lire. M’enfin, trop cher pour moi :confused:

Ah, tiens, je n’avais pas vu ce point, et je ne le comprends pas non plus.

Les deux orthographes sont acceptées (et ce n’est pas le seul cas où ce mot s’écrit ainsi : en héraldique aussi (c’est d’ailleurs probablement de là que provient l’expression).)…

Le prix peut se justifier : c’est un format un peu plus grand que la moyenne (le format qui a beaucoup été utilisé par les Sakka, et ça doit être le format des versions Perfect de Kenshin, Dragon Ballou Dr. Slump chez Glénat, ou des Cat’s Eye ou City Hunter chez Panini), et la pagination est également assez importante. C’est vrai, cela dit, que les titres chez Lézard Noir sont souvent un peu cher.

Tori.

@afingerr
Le dessin “européen” n’est pas vraiment un défaut en lui même… Mieux vaut un joli trait européen que des dessins asiatiques au rabais! Je le met en point négatif car, par expérience, je sais que beaucoup de gens se sentirons rebutés à la simple vue du trait. Par habitude sans doutes.

Techniquement, j’aurais aussi put dire “mise en abysme” X’) Surtout qu’étymologiquement parlant, ça ne pose pas de problèmes.