TOM STRONG AND THE PLANET OF PERIL #1-5 (Hogan / Sprouse)

Tom Strong le “héros de la science” créé par Alan Moore & Chris Sprouse va faire son retour cette année.

Bien évidemment nous retrouverons Chris Sprouse au dessin, et Peter Hogan au scénario ; les deux compères avaient déjà réalisé une excellente aventure du personnage après le départ de **Moore **et la fin de l’univers ABC.

Cette nouvelle aventure disponible en juillet 2013 prendra place dans l’univers d’Invertica sur la planète Terra Obscura que Peter Hogan connait bien ; notamment pour avoir écris deux excellentes mini-séries s’y déroulant.

On peut voir quelques dessins supplémentaires de ce nouvel arc sur le blog de Chris Sprouse.

Si c’est dans la lignée de “Terra Obscura” ça pourrait être une bonne surprise.En plus les retrouvailles Tolm Strong/Tom Strange,je suis client moi :slight_smile:

Pour les nouveaux venus qui ne connaîtraient pas Chris Sprouse, voici un petit échantillon de son talent …

Et on termine par Tom Strong et le célèbre **Fantacoptère ** emprunté à Fantasio.

Reste plus qu’à espérer qu’Urban s’intéresse à l’univers ABC comics un jour ou l’autre, et à Tom Strong en particulier (qui est probablement l’un des séries les plus ambitieuses d’Alan Moore)

Et qu’Urban ressorte l’ensemble des épisodes, notamment les manquants en VF !

http://imageshack.us/a/img546/4081/78jr.jpg

http://imageshack.us/a/img824/6574/qi04.jpg

[quote]Tom Strong and the Planet of Peril #1
Story by Peter Hogan
Art by Chris Sprouse, Karl Story
Cover by Chris Sprouse, Karl Story
Publisher Vertigo
Cover Price: $2.99
Release Date Wed, July 31st, 2013
At last, it’s the return of Tom Strong—too bad he’s powerless! The lives of his daughter Tesla and her unborn child both hang in the balance, and there’s nothing Tom can do to save them…until he remembers the one thing that just might. To find it, he and Val Var Garm must journey to the far side of the galaxy, and the mysterious world known as…TERRA OBSCURA![/quote]

http://imageshack.us/a/img571/4791/ynyb.jpg

http://imageshack.us/a/img28/7774/dy9o.jpg

Source: www.comicbookresources.com

Vivement septembre. Tom Strong c’est clairement LA série que j’aimerai revoir plus souvent…

http://imageshack.us/a/img856/8462/8bzo.jpg

http://imageshack.us/a/img10/3706/fqlh.jpg

[quote]Tom Strong and the Planet of Peril #1
Story by Peter Hogan
Art by Chris Sprouse, Karl Story
Colors by Jordie Bellaire
Letters by Todd Klein
Cover by Chris Sprouse
Publisher Vertigo
Cover Price: $2.99
Release Date Wed, July 31st, 2013
At last, it’s the return of Tom Strong—too bad he’s powerless! The lives of his daughter Tesla and her unborn child both hang in the balance, and there’s nothing Tom can do to save them…until he remembers the one thing that just might. To find it, he and Val Var Garm must journey to the far side of the galaxy, and the mysterious world known as…TERRA OBSCURA![/quote]

http://imageshack.us/a/img594/3281/69rz.jpg

http://imageshack.us/a/img856/5627/28lo.jpg

http://imageshack.us/a/img191/8421/t4xs.jpg

http://imageshack.us/a/img822/6389/54aw.jpg

http://imageshack.us/a/img707/3195/7vlp.jpg

Source: www.comicbookresources.com

Quel plaisir de revoir Tom Strong (à mon avis l’une des séries les plus ambitieuses créées par Alan Moore), dés ce premier épisode la magie opère. Il faut dire que Chris Spouse & Karl Story sont des “vétérans” sur cette série (et ils sont en très grande forme), et Peter Hogan a déjà prouvé son savoir-faire sur la précédente mini et sur les deux mini-séries consacrées à Terra Obscura.

Ça commence sur les chapeaux de roues ! :slight_smile:

http://imageshack.us/a/img716/2131/8if9.jpg

[quote]Tom Strong and the Planet of Peril #2
Story by Peter Hogan
Art by Chris Sprouse, Karl Story
Colors by Jordie Bellaire
Letters by Todd Klein
Cover by Chris Sprouse
Publisher Vertigo
Cover Price: $2.99
Release Date Wed, August 28th, 2013
Tom Strong and Val Var Garm have reached Terra Obscura, but the help they sought is still out of reach. New Lancaster has been devastated, and their investigation is met with resistance from a local mob of anti science-hero vigilantes.[/quote]

http://imageshack.us/a/img153/4845/xy6p.jpg

http://imageshack.us/a/img59/7136/b6xw.jpg

http://imageshack.us/a/img203/9339/hyk2.jpg

http://imageshack.us/a/img822/919/hkfq.jpg

Source: www.comicbookresources.com

http://imageshack.us/a/img713/5753/uxl7.jpg

[quote]Tom Strong and the Planet of Peril #3
Story by Peter Hogan
Art by Chris Sprouse, Karl Story
Cover by Chris Sprouse, Karl Story
Publisher Vertigo
Cover Price: $2.99
Release Date Wed, September 25th, 2013
New Egypt, a vast tent city full of refugees from the cities, is Val and Tom’s next stop. Will the Gods there be willing to help them find Tom Strange and the elixir they desperately need to save Tesla’s life?[/quote]

http://imageshack.us/a/img96/4247/3oyk.jpg

http://imageshack.us/a/img62/1498/9hon.jpg

http://imageshack.us/a/img12/7139/1j0z.jpg

http://imageshack.us/a/img35/4969/2osv.jpg

http://imageshack.us/a/img89/5286/gvwe.jpg

Source: www.comicbookresources.com

http://imageshack.us/a/img607/9449/6o6r.jpg

[quote]Tom Strong and the Planet of Peril #4
Story by Peter Hogan
Art by Chris Sprouse, Karl Story
Cover by Chris Sprouse, Karl Story
Cover Price: $2.99
Release Date Wed, October 23rd, 2013
The remaining members of S.M.A.S.H. go up against dozens of bikers in a battle over much-needed humanitarian supplies. But not even help from Tom Strong and all their gods can keep the entire convoy safe.[/quote]

http://imageshack.us/a/img802/2858/zful.jpg

http://imageshack.us/a/img89/3732/zphu.jpg

http://imageshack.us/a/img132/5354/qyzm.jpg

http://imageshack.us/a/img32/3738/0oww.jpg

Source: www.comicbookresources.com

Je viens de lire le quatrième numéro, et pour l’instant c’est une très belle déception. Peter Hogan semble vouloir expérimenter la technique de la décompression, et pour le coup c’est une grande réussite.
Je crois que l’on aurait assez facilement pu faire tenir c’est 4 numéros en un seul.

Reste que Sprouse assure bien de son ôté, mais c’est une bien maigre consolation.

J’étais “impatient” de retrouver Tom Strong et surtout les personnages de Terra Obscura, mais le choix narratif d’Hogan est tout simplement générateur d’un ennui profond.

Bien dommage.

Je suis totalement d’accord avec toi artemus. Je crois qu’un des trucs qui me plaisait le plus dans les tom strong c’est ce retour a une narration compressé très old school, je pense que c’est un des élément principaux du charme et du plaisir qu’on trouve dans Tom Strong!
Pas encore lu le numéro 4 mais j’en attend pas grand chose à vrai dire…

http://imageshack.us/a/img18/605/dl5k.jpg

[quote]Tom Strong and the Planet of Peril #5
Story by Peter Hogan
Art by Chris Sprouse, Karl Story
Cover by Chris Sprouse, Karl Story
Publisher Vertigo
Cover Price: $2.99
Release Date Wed, November 27th, 2013
After attending a service for a fallen comrade, Tom Strong and Val Var Garm return to their mission: find Tom Strange, and ask him for the elixir that will save Tesla’s life. But this time, they have to go a little farther than the Grand Canyon…[/quote]

http://imageshack.us/a/img201/8278/39bv.jpg

http://imageshack.us/a/img13/5359/785p.jpg

http://imageshack.us/a/img194/6347/sov6.jpg

http://imageshack.us/a/img5/5418/e5qu.jpg

http://imageshack.us/a/img17/6029/xbza.jpg

Source: www.comicbookresources.com

Je viens de lire les deux TPB, reprenant respectivement Tom Strong and the Robots of Doom puis Tom Strong and the Planet of Peril. Je vais donc en profiter pour parler des deux dans cette unique discussion.

SX1280_QL80_TTD

Les deux recueils constituent des lectures agréables. De petits chapitres dans la grande carrière de Tom Strong. C’est paradoxal parce que, si l’on regarde la vie personnelle du héros, ce sont des étapes importantes (mariage puis grossesse de Tesla), mais les péripéties super-héroïques en tant que telles sont un peu légères. Très agréables, pleines de bons moments, mais somme toute assez anecdotiques.

Dans le premier récit, Peter Hogan raconte comment Albrecht, le “fils” de Tom et d’Ingrid Weiss, remonte dans le temps afin d’altérer l’histoire et de faciliter la victoire des Nazis (un régime qu’il n’a pourtant pas connu). Lui-même en possession du médaillon de chronium issu des travaux du professeur Parallax, Tom n’est pas concerné par la réécriture de l’histoire et se lance dans une mission visant à réunir des alliés et à empêcher son fils d’agir. Le scénariste s’appuie beaucoup sur deux sagas de Moore, à savoir celle qui nous présente Ingrid et Albrecht et la saga de Tom Stone. Il en profite pour éclairer le mystère des Dero, les robots souterrains, et pour développer l’intrigue autour du Doctor Permafrost, qu’il avait esquissée dans deux épisodes de la série régulière.

SX1280_QL80_TTD

Le second récit s’ouvre sur la grossesse contrariée de Tesla, qui oblige Tom et son beau-fils Val à se rendre sur Terra Oscura afin de demander l’aide de Tom Strange. Là encore, Peter Hogan s’appuie sur des sagas précédentes, auxquelles d’ailleurs il a largement contribué, et offre un nouveau chapitre dans la vie de cette Terre parallèle qui semble jouer de la même malchance que la Terre du Squadron Supreme chez Marvel, à savoir que toutes les poisses possibles lui tombent sur le museau. Le scénariste livre là aussi quelques beaux moments (la confession de la Fighting Yank, l’enterrement du Cavalier), au milieu d’une intrigue assez simple dans laquelle Tom et Val courent d’interlocuteur en interlocuteur à la recherche d’alliés. La solution au double problème qui se pose (le virus sur Terra Obscura et la grossesse de Tesla) est finalement trouvée dans un échange de bonnes volontés. Et si le récit souffre d’un manque évident de suspense, sa construction a néanmoins une visible élégance : Hogan prend le temps d’introduire l’intrigue, mais il prend le temps de la refermer également, rien n’est jamais précipité, l’équilibre est très agréable.

Reste que les intrigues utilisent des clichés, ce qui correspond bien à la nature allégorique de la série et du personnage, mais là, ça se voit. C’est bien fait (associer le nazisme au thème de la terre creuse et de la société souterraine perdue, ça force l’évidence), mais il y a peut-être, justement, une sensation de trop grande évidence, qui ruine la surprise. La structure un peu décompressée du récit fait que la lecture se déroule sans accroc, les événements s’enchaînant de manière fluide, mais sans aspérité. Pas de surprise, pas de contre-emploi…

Après, Hogan livre une prestation qui est totalement dans la lignée de la série principale. On y retrouve le thème de la famille, qui s’agrandit de bien des manières, celui de la rédemption des vilains, autant d’approches qui ont défini un surhomme disposé à parler et à aider avant même de cogner. Sauf qu’à trop vouloir rester fidèle à ces postulats, à trop vouloir mettre en scène un héros qui privilégie la discussion sur la bagarre, il obtient un personnage central qui semble se balader en observateur, détaché des intrigues. Ce qui a pour effet de désamorcer toute sensation de danger.

La partie graphique, fort agréable, confirme cette impression. Chris Sprouse dessine toujours Tom Strong debout, droit, calme. Mais là où l’on sentait une force tranquille qu’il ne s’agissait pas de bousculer dans les premiers épisodes d’Alan Moore (la confrontation avec Ingrid dans le mémorial de Saveen laisse sentir le tempérament bouillant sous l’apparence placide, cette fameuse “eau qui dort” et qu’il convient de ne pas réveiller), ici, on a un grand costaud qui semble toujours en retrait, entre l’observateur et le conseiller, qui prête main-forte alors qu’il devrait être au centre des décisions et des initiatives. Les personnages de Sprouse sont assez raides, et l’encrage de Karl Story, étonnamment plus sec et fin, ne fait que renforcer cette impression qu’ils sont “dessinés” sur la page, et non qu’ils sortent des cases. De plus, Sprouse a, entre deux prestations, systématisé sa manière de dessiner les visages, et ces automatismes confèrent aux protagonistes des rictus figés : les personnages de Sprouse sont ici botoxés. Une élégance s’est perdue.

C’est un peu la même chose concernant le lettrage de Todd Klein. La série Tom Strong se distinguait par un raffinement incroyable, d’une discrétion aussi saisissante que la richesse du bullage. Or, dans ces deux mini-séries, les bulles semblent constamment encombrantes. Tom Strong bénéficie de bulles plus grosses et d’un corps de caractère plus grand que les autres protagonistes, afin de bien rendre compte du timbre profond et sonore de sa voix, de son autorité naturelle. Mais là, les bulles semblent envahir les cases, telles des ballons trop gonflés. Souvent, les bulles débordent d’une case à l’autre, comme si le lettreur n’avait pas eu le temps de les adapter correctement à la forme des cases. De même, il est très fréquent que les bulles soient calées contre le bord des vignettes, donnant une apparence de maladresse et d’amateurisme, fort surprenant de la part d’un lettreur aussi chevronné.
Le dessin sec et stéréotypé de Sprouse et le lettrage hésitant et comme improvisé de Klein constituent en fait les deux grosses déceptions des deux mini-séries, qui donnent l’impression que l’ensemble a été fait dans la précipitation. L’enrobage aurait pu conférer à ces histoires sympathiques mais oubliables un cachet supérieur, pour peu que la production ait été aussi soignée que dans la série centrale. Or, ce n’est pas le cas. La déception est renforcée par ce sentiment que le soin accordé au dessin, à l’encrage et au lettrage n’est pas au niveau.

Alors bon, ces deux mini-séries ne sont pas des échecs ni des horreurs. Les personnages sont fidèles à eux-mêmes, les idées sont intéressantes, de nombreux passages retrouvent l’émotion et le décalage de la série d’origine. Mais ce sont des produits dérivés secondaires, à lire en tant que souvenirs d’une gloire passée, comme les restes refroidis d’un repas succulent. C’est encore bon, mais on sait que la nappe est froissée et que la fête est finie.

Jim

Jim, je croyais qu’il y avait une nouvelle série Tom Strong!!!

Méchant!