TOM STRONG t.1-2 (Alan Moore / Chris Sprouse)

(とり) #41

Comme je le dis, je n’ai fait que feuilleter.

Tori.

(Vinch64) #42

C’est malin, j’ai envie de l’acheter maintenant…
Je vais peut-être essayer de le glisser dans ma liste pour le Père-Noel. :sweat_smile:

(Jean-Marc Lainé) #43

Je dois avouer que si j’ai bien reçu mes exemplaires, je ne les ai pas ouverts. Là, je découvre un petit texte d’Alan Moore en postface. Qui peut éclairer… ou pas.
À y repenser, je songe aussi au texte que j’avais écrit pour l’édition Semic (peut-être deux textes, d’ailleurs, un par tome, sais plus : j’ai offert les deux tomes à un pote, j’irai les consulter quand je passerai chez lui) et qui, pour le coup, était peut-être trop démonstratif, trop explicatif, je ne sais pas.
Je me dis que parfois, il n’est pas inutile de laisser le lecteur et l’œuvre se rencontrer.
Mais c’est peut-être parce que je n’ai plus de certitudes.

6a00d8341c622e53ef022ad3a1ac3b200d-500wi

Jim

(FC powaaaa) #44

Ils ont expliqué quoi ?:hushed:

(とり) #45

Ils ont indiqué qui était chaque super-héros qui apparaît…
Certains étant inconnus ou oubliés du lectorat francophone.

Tori.

(FC powaaaa) #46

En note de bas de page ?
(c’est dommage quand même, je trouve que ça rend le lecteur fainéant)

(とり) #47

Non : en liste à la fin du volume, ce qui fait que ça ne prend pas de place sur les pages.

Tori.

(Goldencaps) #48

Vous lisez depuis longtemps? C’est bizarre, je comprends vos arguments, mon libraire préfère également ce type de papier, mais personnellement, lisant depuis peu de temps (environ 1 an, je suis tombé dans le monde du comics un peu par hasard :slight_smile: ) et bien je suis un peu à contre-courant par apport à la majorité des membres du forum!

Je trouve justement que le papier type ¨brillant¨ fait mieux ressortir le dessin, c’est plus flash, plus dynamique, étrangement mon imaginaire fonctionne mieux avec ce type de papier, je peux vraiment visualiser des scènes, contrairement au papier plus épais qui rend les couleurs plus ternes (à mon goût).

Deuxième point c’est la maniabilité; vu que le papier est plus fin, le livre s’en retrouve plus fin et plus maniable. Le gros défaut c’est l’éclairage. EN ayant un spot orienté directement sur le papier, on a un reflet, c’est totalement ça.

Maintenant je ne lis que des ouvrages plutôt récents (hors classiques) actuellement. À mon avis pour des ouvrages plus anciens ça doit être mieux, en effet. Et je ne m’estime encore que novice, je changerai sans doute d’avis plus tard, à force d’empiler les comics et les expériences de lecture!

Je ne manquerai pas de vous donner mon retour, je termine actuellement les runs de Greg Rucka sur Wonder Woman avant de me lancer sur ce colosse! Merci pour ton retour! :slight_smile:

(Oncle Hermes) #49

J’avoue que j’ai “bugué” quelques instants avant de comprendre la question. :sweat_smile:

Tout est relatif. En matière de lecture de comics, je suis un jeunot ici par rapport à certains vétérans qui ont connu les temps héroïques de Lug et Aredit… Moi j’ai commencé vers le début des années 2000, et encore, au début, je me faisais une espèce de snobisme de ne lire que du Alan Moore (puisque c’est le topic), pas du mainstream (alors même que je “fréquentais” les super-héros par le biais des adaptations à l’écran depuis les années 90, en revanche). Je n’ai vraiment commencé à élargir mes lectures — et mes connaissances — que vers le début des années 2010, ou peut-être la toute fin des années 2000 (en revanche ça s’est fait tout de suite assez massivement, avec une boulimie de “rattrapage”).

Disons que, ironiquement, quand DC a lancé les “New 52” en 2011, je commençais déjà à avoir assez lu pour me rendre compte qu’on entrait dans une période de vache maigre ! :sleepy:

Et c’est avec l’arrivée Urban en 2012 que j’ai commencé à en acheter plus massivement également (avant ça, j’ai surtout “consommé” de la V.O. en format numérique, ce que je continue aujourd’hui d’ailleurs).

On a tous commencé quelque part. :wink:

Et effectivement, pour les ouvrages les plus récents, le papier glacé est plus adapté, parce que c’est pour ce papier-là que les dessins et les couleurs ont été “conçus”, justement. Comme j’essayais de le dire plus haut, l’important n’est pas tant que l’un ou l’autre soit “meilleur” dans l’absolu, mais que le choix soit adapté.

En tout cas pour l’instant ton choix de lectures est un sans-faute. :stuck_out_tongue:

1 Like
(artemus dada) #50

Je l’ai feuilleté rapidement, donc c’est sous toute réserve, mais j’ai eu le temps de voir que l’on situe le voyages des parents de Tom Strong du côté des “Indes occidentales” en 1899.

Dans la version originale il se trouve qu’on parle des “West Indies”, autrement dit en français, des Antilles.

Ai-je mal lu ?

La traduction a-t-elle été revue pour l’occasion ? Ou cette erreur était-elle déjà dans les recueils de SEMIC ?

(Vinch64) #51

Indes occidentales est aussi utilisé en français pour designer les Antilles. Je ne vois pas le problème du coup.

(Jean-Marc Lainé) #52

Bah en soi, ce n’est pas une erreur.
“West Indies” est une formule qui couvre plusieurs réalités (en gros, en fonction des pays ayant annexé les territoires, la France, l’Espagne, le Danemark et je sais plus qui encore). Toutes ces “West Indies” se trouvent dans la Mer des Caraïbes. Les “French West Indies”, c’est les Antilles.
Le terme “West Indies” a quelque chose de suranné, en anglais on détaille souvent les Greater Antilles, Lesser Antilles et autre chose que j’ai oublié. Donc je me suis dit qu’il fallait conserver ce côté un peu daté, d’où mon choix de “Indes occidentales”. Qui me semble faire écho à l’année durant laquelle se passe l’action. Je me suis dit que si je mettais “Antilles”, ça serait plus plat, plus passe-partout.
Et d’ailleurs, oui, de mémoire c’était déjà là dans la version Semic, et il me semble que j’avais déjà eu ce genre de discussion à l’époque.

Et oui oui, la traduction a été révisée, sur ma partie du moins (je ne sais pas si Jérémy a eu le temps ou l’envie de faire pareil, je ne vais pas parler en son nom). J’ai changé plein de trucs, corrigé quelques “vraies” erreurs (j’avais écrit un truc genre “quatre millions d’années” au lieu de “quatre cents millions d’années” dans la version Semic, et commis quelques autres bourdes).
D’ailleurs, j’espère ne pas avoir rajouté d’âneries. On sait jamais, ça peut arriver…

Jim

1 Like
(Lord-of-babylon) #53

Comme quoi c’est marrant. A te lire je pensais que tu étais un lecteur plus “vieux” que moi

(Oncle Hermes) #54

Je suis un faux vieux :stuck_out_tongue:

(とり) #55

Et moi, c’est spécial : je lisais des comics gamin, j’ai lâché à la fin des années 80/début des années 90, et je ne m’y suis remis qu’une vingtaine d’années plus tard, avec quelques rares exceptions dans l’intervalle… Et mes préférences vont toujours vers le matériel ancien, pour lequel le papier mat est vraiment plus adapté.

Tori.

(Lord-of-babylon) #56

Cela dis je me moque mais j’ai toujours l’impression d’être un “jeune” lecteur quand je viens ici. J’ai beau avoir passé la quarantaine depuis quelques jours (oui bon anniversaire à moi !) j’ai commencé à lire régulièrement du comics très tardivement par rapport à d’autres. En gros au collège quand j’avais 14 ans.

(avec les hormones qui travaillaient tu m’étonnes que je kiffais les X-Men de Jim Lee)

(FC powaaaa) #57

On est tous le vieux de quelqu’un (l’inverse n’est pas vrai, parce qu’un certain Manti n’est le jeune de personne)

1 Like
(Vinch64) #58

J’étais tranquillement en librairie en train de faire mes derniers achats de Noël et vlatipa que je tombe sur ce cher Tom Strong.
Je me dis, j’y jette juste un coup d’oeil puis on verra début 2019. Je feuillette rapidement le pavé et visuellement, ça me plait beaucoup. Beaucoup…
Trois secondes après une lutte virile mais correcte avec ce qu’il me reste de volonté, je repars avec ce premier volume sous le bras… :sweat_smile:

(Jean-Marc Lainé) #59

:wink:

Hâte de connaître ton opinion.

Jim

(Photonik) #60

Tu es faible, Vinch, tu es faible !!

:grinning: