TONY CHU, DÉTECTIVE CANNIBALE t.1-12 (Layman / Guillory) + HORS-SÉRIE

La critique par damss est disponible sur le site

Oh je ne trouve pas les couleurs fades et encore moins les dessins classiques!
Le style est vraiment particulier et très marqué.
Et se sont les couleurs qui donnent toute leur ambiance aux planches, certes elles ne sont pas très vives, mais volontairement salies, délavées, ça me fait un peu penser à doggybags, ils ont cherché à retranscrire la même impression dans leur colo! Mais “fade” c’est un peu trop péjoratif je pense :slight_smile:
J’espère que le tome 2 saura te convaincre d’avantage en tout cas ^^

Oui, c’est vrai que fade est péjoratif, mais je n’arrivais pas à trouver le terme adéquat au fait qu’elles soit plus…fades… délavées ?? pourquoi pas, je vais le changer :wink:

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Une série peu banale !
Des dessins vraiment particuliers, il faut l’avouer, mais l’histoire est pour ainsi dire, aussi extravagante que ces derniers, donc au final ça ne choque pas du tout, bien au contraire ça confirme que l’on tient entre les mains une oeuvre dont on se souviendra !
J’ai beaucoup aimé ce premier tome, il met en place les personnages et l’intrigue, auxquels j’ai accroché assez facilement je dois dire.
La qualité d’édition est au rendez-vous et la fin du tome nous procure un goût de reviens-y, donc pour moi un bon début de série :smiley:

Les trois tomes sont très bien.
Mais sérieux, moi, je n’y serais jamais venu si on ne me l’avait pas conseillé vertement.
Parce que le dessin, j’ai quand même beaucoup de mal.
Mais la série est super !

Jim

Moi aussi, c’est par le bouche-à-oreilles que je m’y suis intéressé, mais j’ai tout de suite accroché aux dessins, je trouve qu’ils sont en phase avec le ton de la série. Et chaque nouveau tome est une régalade !

Tiens d’ailleurs, les gens…

vous saurez peut-être.
Quelqu’un.
Oui, peut-être toi, là, au fond…

Voilà.
Dans un épisode de la BD (je ne spoile pas en parlant de ça, no soussaille…), le héros enquête sur une bande de parvenus qui organise des repas aux tarifs prohibitifs où les convives fortunés dépensent des sommes colossales pour manger des espèces rares, en voie de disparition voire disparues.

Bon.
C’est le sujet d’un film des années, je crois, 1980 (peut-être années 1990), où un héros d’une vingtaine d’années est mêlé précisément à ce genre de trucs. Sans doute un film avec un Mathew Modine, un Michael J Fox, quelqu’un de cette génération. Sauf que je ne sais plus quel est le titre.

Est-ce que ça parle à quelqu’un ?

Oui ? Toi, là-bas, au fond, peut-être ?

Jim

Premiers pas dans la mafia (The freshman) ?

Tori.

Yes !!!
Hénaurme !

Merci beaucoup, c’est bien ça.

Et donc, c’est 1990. Et c’est Matthew Broderick.

Jim

Donc, en fait, c’était :

~____^

En tout cas, ça montre que, parfois, il suffit de demander…
(et j’ai bien fait de passer par ce sujet, alors que je n’ai même pas lu la série…)

Tori.

En tout cas, merci : j’avais déjà demandé, et personne ne m’avait trouvé la réponse…

C’est excellent !

Jim

L’accroche pour ma part, ça a été le design du personnage qui s’inspire de l’acteur de Lost jouant Miles, Ken Leug.

Après la qualité a parlé d’elle même!

Lien :
Le site de l’éditeur: www.editions-delcourt.fr

Ah ouais, genre, éminemment reconnaissable, quoi…

[size=50](Ouais, j’aime vraiment pas les dessins.)[/size]

Jim

comme Hush j’y ai pensé tout de suite également

Oui, pareil les dessins, je peux pas…
J’ai eu beau lire des critiques et des avis très positifs sur cette BD, je ne l’ai pas prise à cause de ça, je peux vraiment pas.
[size=85]
A un degré moindre, c’est la même chose pour Locke & Key.[/size]

Perso, , mais sans plus Chew, et, finalement, je n’ai pas donné suite. Les dessins de Guillory y ont fait pour beaucoup. En revanche, Gabriel Rodriguez sur Locke & Key, c’est quand-même autre chose. Comme toi (visisblement), je ne suis pas très fan des styles « cartoony », mais passées mes premières réticences, je me suis incliné devant les qualités du trait de Rodriguez. Guillory, c’est deux ou trois crans en dessous, à mon avis.

Moi je trouve pas. Guillory c’est un style à part très cartoony, qui pourrait s’approcher d’une sorte de japanim. Moi je trouve ça très sympa, expressif, ça change des styles américains ça fait un peu de bien.