TONY STARK : IRON MAN #1-11 (Dan Slott, Jim Zub / Valerio Schiti)

(KabFC) #21

L’adolescent avec les débuts de Jimmy cheung. Non je préfère plutôt le vilain (juste avant) ou le salopard dans sa période Heroes Reborn. ;p

(Regulator) #22

C’est ce qu’a fait Morisson avec Batman.
Ou Kim Newman avec Dracula et Moriarty.

Toutes les approches sont autant de facettes d’un personnage.

(とり) #23

C’est lui :

~___^
Blague à part, c’est le premier “Tony Stark” que j’ai croisé en BD…

Tori.

(Oncle Hermes) #24

Visiblement, il avait déjà une certaine propension à partir avec la caisse ! :yum:

(Jack!) #25

Je suis pratiquement sûr qu’il y a une armure dans la valise… Pour lui et son cheval.

(Jean-Marc Lainé) #26

Et Jocasta.

Yeah !

Jim

(Marko) #27

Il doit en être fan, puisqu’il l’a déjà utilisée dans ses Mighty Avengers.

(Jean-Marc Lainé) #28

Je m’en souviens, et je me souviens aussi qu’il avait tiré de jolies scènes du tandem avec Pym. Donc je crois que je vais lire de l’Iron Man, ce qui ne m’est pas arrivé depuis un bout de temps, et y prendre plaisir, ce qui ne n’est pas arrivé depuis plus longtemps encore.

Jim

(Regulator) #29

Je voulais la faire,celle-là.

http://bdzoom.com/81797/actualites/«-tony-stark-»-enfant-cache-de-jean-van-hamme…/

(Jack!) #30

Un nouvel aperçu en couleur :

Source : www.comicbookresources.com

(Le Doc) #31

Nouvel aperçu :

tony-stark-iron-man-1-a-600x959

tony-stark-iron-man-1-b-600x959

Source : www.bleedingcool.com

(Marko) #32

La couverture du numéro 4 par Alexander Lozano :

Source : https://www.newsarama.com

(Marko) #33

L’arrivée du scénariste sur Iron Man et les FF, puis le retour annoncé du Gantelet ; Slott serait-il en train d’avancer ses pions lentement mais sûrement, en vue de la réunion du casting qu’il avait en tête pour son projet de longue date (“The Reckoning War”) ?

(Jack!) #34

Ah, où ? La petite indienne de la série She-Hulk ou le sergent de Avengers : The Intitiative ?

Sûrement. Il a toujours dit que la raison pour laquelle il n’a jamais raconté The Reckonning War est qu’il n’était pas sur le bon titre. On peut facilement imaginer que son arrivée sur Fantastic Four déclenche son énorme évènement cosmique dont “personne n’a jamais eu l’idée”.

Espérons seulement que les grands chamboulements cosmiques de ses dernières années (qu’il s’agisse de Galactus, la sur-utilisation de Thanos, le démantellement des Gardiens) ne viennent pas amoindrir l’idée originale ou qu’il ne l’a pas trop “diluée” dans d’autres titres au fil du temps (considérable).

(Marko) #35

Plutôt le second (mentionné dans la solicitation du deuxième numéro de Tony Stark : Iron Man).

(Le Doc) #36

TONY STARK IRON MAN #1

Written by: Dan Slott.

Art by: Valerio Schiti.

Covers by: Alexander Lozano, various.

Description: From the cusp of tomorrow’s dreams to the forefront of imagination, one man always soars on the cutting edge of adventure! You know his name. Tony Stark is Iron Man. And Iron Man…is an idea. Always changing. Always evolving. An idea without limit!

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: June 20.

Source : www.comicscontinuum.com

(Oncle Hermes) #37

That was a fun ride, comme on dit là-bas.

Le moins qu’on puisse dire est que Slott et Schiti se montrent généreux avec ce numéro qui donnerait presque l’impression de contenir autant à lui seul que toutes les sorties Marvel et DC de la semaine réunies, au fil d’une journée presque ordinaire d’un Tony Stark / Iron Man effectivement très “downeyjunioresque”, dans le mélange permanent du charismatique et de l’insupportable, et dans l’abattage inaltérable. Sur les pas du personnage – l’introduction d’un nouveau venu dans l’entreprise servant de prétexte et de relai du lecteur – et par les bons soins d’un dessin toujours dynamique et toujours lisible, le numéro avance à vive allure sans un temps mort ni un moment de répit, faisant feu de tout bois, de la réflexion fine sur les rapports de subordination entre humains et I.A. à des moments de joyeuse absurdité décomplexée, avec notamment un combat “mecha vs. kaiju” entre Fin Fang Foom et un Iron Man en armure géante. Font également leurs retours, dans des rôles plus ou moins inattendus selon les cas, Jocaste, Bethany Cabe, James Rhodes et un vieil ennemi révélé lors d’un twist final d’une manière qui laisse à penser que Slott s’y entend pour glisser des bouts d’indice et d’intrigue planqués dans la frénésie générale de ce début de run fort prometteur.

(Ben Wawe) #38

Oui, je valide pleinement l’avis fort positif de l’Oncle ici, retrouvant avec plaisir le goût d’avoir la même idée. :wink:
Grand fan du personnage depuis des années, j’ai désespéré en subissant son (mauvais) traitement sous Bendis qui, s’il commençait bien, a livré rapidement des épisodes sans goût, avant un final d’une incompétence rare ; heureusement, tout cela est terminé, Tony Stark est de retour, et le scénariste Dan Slott relance une série… et le fait d’une très, très belle manière !
Surfant pleinement sur une vision proche de l’Iron Man du cinéma (cool, beau-parleur, ultra-doué, blablateur constant, oscillant entre l’insupportable et le génial, charmeur et un peu lourd), il livre un numéro extrêmement dense, mais extrêmement agréable.
Utilisant, oui, l’idée classique mais tellement efficace de l’arrivée d’un nouvel employé dans l’entreprise de Tony, pour faire découvrir au lecteur l’organisation et le renouveau de la société, Dan Slott a aussi l’intelligence de récupérer des personnages classiques de la franchise - et quel plaisir de retrouver Bethany Cabe, Jocasta, ou Rhodey dans des rôles, certes, proches de ceux du cinéma, mais si proches, aussi, de leurs apparitions précédentes.
Alliant avec intelligent le fun, l’humour, l’action, les rebondissements, le scénariste s’amuse clairement en réutilisant Fin Fang Foom, en créant un Iron Megazord, en lançant quelques subplots, mais en créant surtout une ambiance de cool pas exagérée, positive et agréable, le scénariste démarre à fond, et tape directement dans le mille ; quelle réussite, quel fun, quel plaisir !
En parallèle, Valerio Schiti livre des planches magnifiques, avec une coloration fort adaptée, et dont l’ensemble renforce clairement l’impression de plaisir et de retrouvailles tant attendue envers un personnage et son univers ; bon sang, que c’est bon de retrouver l’Iron Man que j’aime tant !

Dan Slott, qui vient aussi d’achever son long passage sur Amazing Spider-Man par un numéro simple mais touchant, réussit pleinement son arrivée. Vite, la suite !

(Marko) #39

Un nouvel aperçu des designs de Valerio Schiti :

Source : https://www.newsarama.com

(KabFC) #40

ooohhhh le retour du controleur cool. Merci Slott.