TONY STARK : IRON MAN #1-11 (Dan Slott, Jim Zub / Valerio Schiti)

(Le Doc) #81

Les raisons de ces retards successifs n’ont pas été communiquées. Mais il y a un petit changement pour le prochain épisode puisque Jim Zub (Champions) est crédité comme co-scénariste. Pour un numéro ou plus ? On verra bien dans les prochaines semaines…

TONY STARK IRON MAN #9
(W) Dan Slott, Jim Zub (A) Valerio Schiti (CA) Alexander Lozano
“STARK REALITIES” PART FOUR!
• Who controls the eScape? Who controls the real world? And who is in control of Iron Man?
• The answer to at least one of these questions is the Controller.
• The answer to the others might surprise you.
• It’s an all-out battle on multiple fronts with reality, the cyberscape and the heart, mind and soul of Tony Stark at stake!
Rated T+In Shops: Mar 13, 2019
Final Orders Due: Feb 18, 2019
SRP: $3.99

(Ben Wawe) #82

Grumblm.
Soit. J’aurais préféré que Slott soit assisté sur Fantastic Four.

(Marko) #83

Après Fear Itself, la série solo de Tony Stark/Iron Man va de nouveau servir de tie-in à un event asgardien, à l’occasion de War of the Realms cette fois. En attendant le retour de Slott & Schiti, Gail Simone (Domino : Hotshots) et Paolo Villanelli (Man Without Fear) s’occuperont de l’intérim, le temps de deux numéros (12-13).

Ci-dessous, l’interview de Gail Simone et la couverture d’Alexander Lozano :

Gail Simone: The weird thing is, completely out of the blue, years ago, this idea for an Iron Man story popped into my head. It was unlike anything I’d read with Tony before, but just sounded really entertaining. It was such an odd premise, though – I was positive I’d never get to write it.

Then, Tom Brevoort wrote and asked if I’d like to do this, and because it’s War of the Realms, my idea just fell completely in place. It feels weirdly like destiny. I keep trying to wrap my head around it, how did I get THIS plot for THIS particular event, years before it even came up? It’s just one of the weirdest, coolest things I’ve had happen to me.

Source : https://www.cbr.com

(Ben Wawe) #84

Wahou, la couverture.

(sylvain cordurié) #85

L’un des plus belles chez Marvel depuis looooooooooongtemps.
Comme quoi il y a moyen de faire autre chose que des héros morts au pied des bad guys. Ou des variant covers à la noix.

(KabFC) #86

la cover du 8 était classe aussi.

(sylvain cordurié) #87

Elle était bien, c’est vrai. Mais pas autant que celle.

(Marko) #88

Elle est efficace mais je préfère très nettement celle du #8, plus conceptuelle et originale.

(FC powaaaa) #89

Je ne sais pas laquelle je préfère entre les deux, je vous avoue !

(Oncle Hermes) #90

(En revanche j’espère que le Tony a prévu la climatisation intégrée, parce qu’aux dernières nouvelles le métal ça conduit plutôt bien la chaleur… siffle)

(Le Doc) #91

“STARK REALITIES” PART FOUR! Who controls the eScape? Who controls the real world? And who is in control of Iron Man? The answer to at least one of these questions is the Controller. The answer to the others might surprise you. It’s an all-out battle on multiple fronts with reality, the cyberscape and the heart, mind and soul of Tony Stark at stake!

Written by Dan Slott, Jim Zub
Art by Valerio Schiti
Cover by Alexander Lozano
Page Count 21 Pages
Release Date March 13 2019

Source : www.adventuresinpoortaste.com

(Ben Wawe) #92

Jim Zub assiste Dan Slott au scénario, mais aucune différence n’est ressentie : la saga du Contrôleur avance, et c’est toujours aussi bon ; notamment parce que Dan Slott révèle la véritable menace, mais aussi la conclusion de plusieurs éléments présentés jusque-là. Et ça fonctionne, en plus de reprendre des éléments du run de Bendis !
Si Rhodey, Janet, Jocaste et quelques autres tentent de repousser le Contrôleur, qui a “juste” lâcher des centaines de joueurs dans le vrai monde en plein délire de destruction, Amanda tente de sortir de l’eScape, endommagée par le Contrôleur au point que l’I.A. soit dans un réflexe de protection envers Tony… aussi emprisonné, et piégé dans une illusion passéiste par cette I.A., qui a la personnalité de Maria Stark ! Et alors que Machine Man essaye d’aider Amanda, celle-ci découvre les raisons derrière la création de l’eScape, et la peur qu’a Tony sur ce qu’il est devenu après sa résurrection…
Le cliffhanger est classique, mais ouvre d’énormes possibilités pour la suite. Même s’il est aidé ici, Dan Slott démontre qu’il a tout préparé depuis le début : les révélations sont naturelles, elles s’enclenchent aisément. Tout se suit facilement, tout fait sens - et Amanda obtient enfin un statut, une existence même dans la franchise. Dan Slott lui fait passer des épreuves terribles, comme à Tony, mais on sent que c’est autant pour les creuser, que pour leur permettre d’aller de l’avant, et d’exister après les errances du run de Bendis.
En parallèle, le scénario gère toujours bien le casting secondaire même si, action oblige, tout va plus vite et “tape” de tous les côtés. C’est intense, mais c’est fun. Les éléments mis en place jusque-là se réunissent, et tout fait sens ; je le répète, mais ça se voit, et c’est vraiment agréable et bien fait.
Valerio Schiti est aidé par Paolo Rivera, mais je ne vois pas la différence : les planches sont jolies, très dynamiques, même si la colorisation me paraît un peu froide. Tout fonctionne bien, les dialogues sont soutenus par de très jolis dessins, et le “grain” apporté au passage dans l’eScape est du plus bel effet.
Encore une belle réussite ! Dan Slott gère parfaitement sa série et son projet, et les aides apportées ne se sentent pas. Vivement la suite, tant le run est jusque-là une réussite totale, qui se paye en outre le luxe de corriger les errances de Bendis ! Bravo et merci, messieurs Slott & Schiti !

(Le Doc) #93

“STARK REALITIES” continues with “THE IMPOSSIBLE ARMOR”! Iron Man isn’t a suit. It’s an idea born from the mind of Tony Stark. And in a place where thought and reality are one and the same, a place where Tony’s imagination is unchecked, what kind of terrifying, all-powerful Iron Man armor will be born?!

Written by Dan Slott
Art by Valerio Schiti
Cover by Alexander Lozano
Page Count 22 Pages
Release Date April 17 2019

Source : www.adventuresinpoortaste.com

(Ben Wawe) #94

Jim Zub vient encore aider Dan Slott, mais le rendu demeure extrêmement efficace et très pertinent ; cette série est toujours un régal !
Tony est perdu dans son eScape, face à la Motherboard qui a la personnalité de sa mère. Dan Slott reprend les personnages d’Arsenal (qui avait la personnalité d’Howard Stark) et de Mistress (idem pour Maria Stark), et Tony est “perdu” face à eux. Amanda et Machine Man essayent de l’aider, tandis que les utilisateurs “méchants” de l’eScape se déchaînent dans le vrai monde ; Andy trouve une solution, mais l’affrontement physique contre le Contrôleur se poursuit. Sunset Bain semble aider, mais c’est un piège pour qu’Arno Stark s’empare des fichiers de Stark Industries. Et si Tony l’emporte contre Motherboard, c’est autant au prix de ses liens avec Amanda (ça va laisser des traces) que de futures difficultés avec Arno (qui le voit “tuer” ce qui restait de ses vrais père & mère). Et, enfin, Tony sort peut-être de l’eScape… mais il se retrouve dans l’espace, sans oxygène.
Ouf ! Sacré épisode, encore très dense mais très prenant. Zub & Slott gèrent toujours aussi bien la série, extrêmement dynamique. Les idées fusent de tous les côtés, les menaces aussi ; mais tout a été suffisamment préparé pour que ça fonctionne parfaitement. Slott reprend intelligemment la continuité de la franchise, et les prémices des conséquences sont terribles. De plus, les caractérisations sont toujours excellentes, et j’adore littéralement tout le casting secondaire.
Valerio Schiti continue aussi son récital ; je trouve que les couleurs sont moins pertinentes qu’au début, mais l’ensemble est correct et surtout tout est dynamique et beau. J’adore. Comme j’adore cette série. Vite, vivement la suite de ce qui me semble être la meilleure chose sur Iron Man depuis Extremis !

(Le Doc) #95

“STARK REALITIES” CONCLUDES! Now that the secret of the eScape has been revealed… =its effects on the real world will be devastating! Who’s your favorite cast member? Tony, Jocasta, Andy, Rhodey, Bethany, Amanda, Machine Man, or the Wasp? Maybe you shouldn’t get too attached. Not everyone’s making it out of this story in one piece.

Written by : Dan Slott, Jim Zub
Art by : Valerio Schiti
Cover by : Alexander Lozano
Page Count : 24 Pages
Release Date : May 22 2019
Age Rating : 12+ Only

Source : www.adventuresinpoortaste.com

(Ben Wawe) #96

Clap de fin pour la saga “Stark Realities” : si Tony a réussi à vaincre l’I.A. ayant la personnalité de Maria Stark dans l’eScape, et si les gens piégés dans cette réalité virtuelle se sont échappés, le Contrôleur demeure une menace dans la réalité… et Tony n’est pas en forme. Il dérive dans l’espace, inconscient et sans air, et Sunset Bain complote contre lui avec Arno, son frère (enfin, véritable fils Stark)… et Tony doit gérer le fait qu’il a découvert qu’il n’est pas le héros ressuscité, mais une recréation de son corps et de son esprit (une sorte de copie, reproduction).
Voilà le point de départ de cet épisode de Dan Slott et Jim Zub, qui doivent tout conclure - et le font bien, dans leur style dynamique, fun et inventif ! Le Contrôleur n’a plus accès à l’énergie de l’eScape, mais demeure formidable. Tony est ramené par Arno, qui refuse de le laisser mourir ; sûrement pour pouvoir le tuer lui-même par la suite, notamment parce que Arno veut récupérer les I.A. de Maria et Howard Stark détruites dans l’eScape. Le combat est expédié par une nouvelle armure, si puissante que Tony la détruit après l’avoir construit chez Sunset Bain, mais nul doute qu’elle reviendra vu le mode de construction. La victoire est acquise, mais à quel prix… Stark Unlimited est au coeur des polémiques et procès, Arno et Sunset s’arment, Jocaste abandonne Tony après son traitement de la mort de Friday, et Tony… Tony reste avec Jan mais est sur le point de replonger dans l’alcoolisme, après avoir tant bu dans l’eScape. Rhodey l’en empêche, mais jusqu’à quand ?
Encore un très bon épisode, et une très bonne caractérisation générale. Jim Zub aide Dan Slott, mais on reste sur la même ligne de très bonne écriture des personnages ; le casting est fourni, nombreux, mais tous vivent bien, tous ont une voix et changent grandement après cette saga (la mère biologique de Tony décide même de partir). C’est bien fait, la gestion de Tony est très bonne (l’idée sur la résurrection est très fine), et tout cela est bien dynamique. Bon, je vais être honnête, la façon de se débarrasser du Contrôleur est trop facile, le coup de l’armure imaginée dans l’eScape mais dont l’idée s’évapore après la sortie est un raccourci un peu naze, mais… bon, l’ensemble se tient bien, et on sent quand même qu’on va revoir cette armure (notamment parce qu’elle est construite avec les engins de Baintronics, et a le même design que… Iron Man 2020, à la base un Arno Stark du futur ! avec en outre une référence à 2020 dans la série, le message est clair : l’Arno Stark du présent va mal tourner).
Une bonne saga, qui ouvre sur de futures très bonnes choses. Valerio Schiti reste encore très bon, ses planches sont très dynamiques et actives ; c’est beau, c’est nerveux, c’est fun. Une réussite ! Vivement la suite, des temps sombres s’annoncent, et j’ai hâte de voir tout ça !