Tpbs, Hardcovers, Graphic Novels

Je crée le sujet pour que nous parlions de nos lectures récentes ou non comme pour l’ancien topic du forum SP, on pourra parler d’anciennes parutions comme des récentes, vu qu’il y en a tous les mois, en tout cas voila plusieurs critiques de ma part qui je l’espère vous incitera à vous intéressez aux dites oeuvres:

Showcase Presents: Aquaman 3

http://media.comicvine.com/uploads/0/6535/1428126-aquaman3_super.jpg

Et oui il arrive à une époque ou les scénaristes pouvaient produire des bonnes histoires avec Aquaman en évitant de lui couper les mains systématiquement pour lui donner un potentiel tragique! De nombreux récits d’aventures pullulent et ma fois c’est toujours aussi emballant de voir ce genre d’aventure, on a aussi le coup des monstres un peu comme Hulk à une période. L’univers du personnage prend vraiment vie, les personnages sont plus complexes qu’on ne l’imagine et on se prend assez vite d’affection pour eux, les ennemis ne sont pas tous semblables et ont des raisons terrifiantes de s’en prendre à notre héros sans que pour autant cela dure 16 mois comme c’est le cas aujourd’hui (et dire que Johns va se charcler du personnage, pourquoi tant de haine?) Les planches sont vraiment belle, Nick Cardy donne vraiment de l’ampleur aux fonds marins sans que cela ne soit trop charger et puis il y a cet esprit aventuresque et léger comme je l’ai dit, on sourit devant la réaction de certains animaux des fonds marins qui sans être réaliste renforce l’aspect comic des différents récits, oui il n’y a pas besoin que ça charcle, que ça défarouille dans tous les sens et que les personnages se posent des questions existentielles toutes les 20 secondes pour qu’on s’interroge sur le média. Ici vraiment on a une bonne dose de comics de qualités! Si vous voulez voir Ocean Master ou Black Manta alors il ne faut surtout pas hésiter à acheter cet ouvrage de presque 600 pages car c’est du bonheur et sincèrement quand on voit les histoires de ce showcase et qu’on sait que Johns (oui encore lui) va reprendre le personnage, ce n’est pas gagné pour revoir un moment comme celui la, je vais déprimer!

**Batman: Dark Detective **de Steve Englehart et Marshall Rogers

Je n’ai pas lu cette période depuis je ne sais combien d’années et pourtant quand je l’ai relu, c’était toujours aussi awesome dans mon esprit! Sincèrement si quelqu’un s’ennuie en lisant ces quelques numéros alors c’est qu’il doit sérieusement arrêter les comics et se mettre à autre chose car la on a vraiment des scénarios et des dessins de qualité, novateurs je ne sais pas mais ingénieux et inventifs de bout en bout et qui ma fois fait mal quand on voit ce qu’on peut avoir par la suite. Je ne sais même pas quel moment je préfère de Dark Detective vu que plus on avance et plus on trouve ça awesome! La chose qui claque des le début, c’est la composition des planches, sincèrement c’est fluide, dynamique, stylisé et très beau, les cases de dialogues, les onomatopée ne sont jamais envahissant, bref c’est au niveau de la forme parfait! Les dessins sont vraiment sublimes et donnent une ampleur a Batman comme un aspect vraiment effrayant et glauque à ses ennemis qui sont ma fois fort nombreux!

Ici Batman ne nous apparaît pas comme le psychopathe que l’on connaît, c’est un personnage ambiguë et aux multiples facettes, un peu comme le personnage de Morrison pour prendre un exemple actuel qui apparaît sous plusieurs angles, bon ça s’arrête la comme comparaison quand même vu que nous ne sommes pas du tout dans la même vision du personnage dans cette mini. Ici Batman nous est présenté de la façon qui correspond le mieux à ce qu’on peut se faire du terme de Knight. C’est un personnage héroïque mais réfléchis, un romantique mais qui doit faire des choix difficiles et qui surtout est opposé à des êtres malsains, dangereux et pouvant lui apporter le coup fatal à n’importe quels moments au vu de leur puissance maléfique comme c’est le cas du Joker qui nous apparaît vraiment comme l’ennemi intime de Batman, ici le personnage est vraiment le mal au sens propre, un être si noir qu’on ne peut pénétrer dans son esprit et qui par le chaos qu’il engendre, met à mal et fait souffrir un héros qui doit faire appel uniquement à son génie pour s’en sortir!

Ici on assiste pas à un unique Batman, ici le héros nous montre qu’il est le plus grand détective qui existe et surtout que ses années d’entraînements dans les différents domaines lui ont était d’une grande utilité, le héros nous apparaît vraiment complexe et surtout on comprend pourquoi les gangsters l’affrontant habituellement ont peur de lui rien qu’en voyant sa silhouette au coin d’une rue. Tous les personnages esquissaient dans le récit nous apparaissent sous un angle neuf et en même on sait que c’est le contraire, il dépoussière les personnages et montre ce qu’ils sont réellement. Le Joker est cinglé et le coup de la maison est juste brillant, aussi brillant que n’est inquiétant l’excellent Scarecrow! Silver St Cloud est ici un personnage terriblement révélateur de ce qu’est Batman, son utilisation n’en est que plus tragique! C’est la princesse du chevalier et pourtant bien qu’on puisse espérer un happy end dans tous les sens du terme, c’est l’inverse qu’on a! Les covers sont tout aussi brillante, celle du numéro 6 est vraiment glauque, Bruce n’y est pas imposant et donne presque l’impression d’être innofensif devant les actes du Joker. Bref c’est remarquable de bout en bout, le scénario est brillant et montre bien pourquoi j’aime les comics et les personnages de cet univers et les dessins devraient vraiment être vue par de nombreux dessinateurs actuels qui ne savent pas assembler une page! C’est à lire je vous le dis!

Excellente idée de recréer ce trède.

Jim

Mais devra-t-il être reproduit dans la section de chaque gros éditeur ?

[quote=“Louisv”]

Mais devra-t-il être reproduit dans la section de chaque gros éditeur ?[/quote]

Step by step, man, step by step.

:wink:

Jim

Batman Versus Bane de Chuck Dixon and Graham Nolan
http://img15.hostingpics.net/pics/287646batmanvbane.jpg

Quoi qu’en pense les détracteurs de Nolan (dont je ne fais pas partie, bien que je ne sois pas à 100% de ce qu’il fait de Batman) il permet au moins indirectement la ressortie des récits que contient l’album et ma foi ça c’est très bien, d’ailleurs avant de commencer, ceux qui s’attendent à un combat épique entre Bruce et Bane, vous pouvez acheter autre chose vu qu’ils auraient put nommer l’ouvrage Bane: Origins, Batman n’apparaît presque pas dans le récit.
L’ouvrage est très bon en tout cas vu qu’il nous présente un Bane loin des récits actuels, il n’est pas qu’une simple masse musculaire sans cervelle. Le premier récit nous présente un personnage violent, et surtout avec une ardente volonté de vivre, comme dans le second récit d’ailleurs. Ici, on voit comment Bane se façonne petit à petit (bon vu les épreuves qu’il subit, on est vraiment dans du comic-book…) avec des épreuves vraiment impressionnantes, notamment une survie dans un milieu difficile et qui justement justifiera ce côté violent du personnage, et surtout méticuleux (du moins de l’époque ou on l’utilisé comme un personnage au plan élaboré.) Il vient d’un milieu hostile, certes il est quand même à l’origine d’un meurtre ce qui justifie son enfermement dans la prison de Pena Duro. Ici le cheminement du personnage vers la puissance est décrit de façon minutieuse, c’est une vision assez brutal, digne des lutteurs de la Russie Antique (avant les princes de Novgorod) qui devait façonner leurs esprit et leurs corps.

Cette ascension ne se fera pas sans l’aide d’un gouvernement voulant en faire une machine de guerre, d’ailleurs c’est l’une des informations que l’on retient quand on parle du personnage. On voit donc un sujet déjà puissant en soit, le devenir encore plus grâce à l’utilisation du Venom (une drug très puissante et addictive, d’ailleurs on le ressent déjà le fait que c’est un produit dangereux.) En tout cas le récit est très bien écrit et nous propose un personnage pouvant être cliché au premier abord (même si on sait que par la suite, toutes les espérances qu’on avait en lui à l’époque, seront développé par la suite.)

Le second récit faite suite au premier chronologiquement et nous présente un Bane devenant encore plus dangereux et surtout toujours aussi sur de lui. Le titre spoile en quelque sorte les rencontres qu’il va faire dans le récit, c’est à dire sa rencontre avec la league des assassins et leurs maitres Ra’s al Ghul et sa daughter Talia. Les deux personnages sont dangereux, Ra’s al Ghul est un être intelligent, ancien et sage, et pourtant ce n’est pas le cas dans ce cas vu qu’il sera manipulé en quelque sorte, et surtout sa daughter par Bane. En effet Bane va se lier avec Talia, et cela dans un seul but, avoir la vie éternelle et donc accès au puits de Lazarus. On voit encore un personnage malin mais aux ambitions particulières, il veut vivre et survivre, et même sans accéder à ce qu’il désire, on est épaté par ce qui arrive. J’aime beaucoup les dialogues du récit, l’élégance face au côté primaire mais intelligent! J’aime beaucoup!
On continue de voir l’ascension d’un personnage ambiguë aux motivations évidentes et dont l’avenir prendra encore plus d’ampleur par la suite comme on le sait (et j’aime beaucoup la dernière version que l’on a eu bien avant le relaunch 52 comme j’en parlais dans la version précédente de SP.)

Les dessins sont eux aussi très bons, on est à la fois dépaysé par l’ambiance qui en découle, mais aussi par le côté exotique ou se passe les aventures du vilain. Les dessins sont très beaux en tout cas ils s’en dégagent une puissance et une brutalité qui nous fait vraiment rentrer dans les récits. Après comme je l’ai dit, on pourrait être déçue de ne pas avoir une confrontation entre le héros et Bane (bon on a de nombreux autres récits heureusement dans d’autres comics qui pourront assouvir cette envie) vu qu’il n’apparaît que brièvement dans Batman: Vengeance of Bane, mais on s’en moque, c’est bien écrit, très bien dessinée, quand, comme moi vous n’aviez pas lu les dits récits depuis longtemps, cela permet de se remettre à niveau avant le prochain film de monsieur Nolan et surtout cela vous permet de lire deux bons récits et quelques pages dispensables pour une somme vraiment minime, je vous recommande l’achat en tout cas!

L’album contient Batman: Vengeance of Bane #1, Batman: Bane of the Demon #1-4 et des pages de 52 #46 et Countdown #4-7.

Bon ben tu m’as convaincu je viens de le commander. Merci maxine

Indisponible pendant près de quinze ans, la mini-série Flex Mentallo, écrite et dessinée par le duo écossais Grant Morrison et Frank Quitely, vient de ressortir dans une luxueuse version hardcover bénéficiant d’une couverture et de bonus inédits.

[Lire l'article sur Superpouvoir](http://www.superpouvoir.com/news/1384/flex-mentallo.html)

Rooooh … du matos adaptable donc ?

Magnifique mini-série, **Urban **a une jolie carte à jouer.

Pour ceux qui ne connaissent pas le personnage quelques billets sont disponibles ici.

Pour ceux qui voudraient découvrir les origines de Flex Mentallo et d’autres choses étonnantes liées à cette mini-série, notre camarade artemus dada a rédigé une série d’articles sur son blog Ici, je suis ailleurs :

edit: devancé par artemus, je laisse quand même le détail des liens vers les différents billets.

Je vois que monsieur a pris des notes.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

Je vois que monsieur a pris des notes.

Jim[/quote]

Il apprend (même s’il ne comprend pas toujours tout). Mais il essaie !

[quote=“soyouz”]

Je vois que monsieur a pris des notes.
Il apprend (même s’il ne comprend pas toujours tout). Mais il essaie ![/quote]

A+ pour l’assiduité.

Jim

Je veux je veux chez Urban!!!

Yes, il était temps. Commandé depuis un an chez bookdepository, je viens d’avoir un message comme quoi il allait bientôt être dispo.

Si j’ai bien tout compris, la date de sortie c’est…aujourd’hui tout pile !!

Perso je me tâte entre me jeter sur la V.O. et attendre une éventuelle V.F… Pas si éventuelle que ça d’ailleurs à mon avis, je vois mal Urban faire l’impasse là-dessus.

[quote=“Photonik”]Si j’ai bien tout compris, la date de sortie c’est…aujourd’hui tout pile !!

Perso je me tâte entre me jeter sur la V.O. et attendre une éventuelle V.F… Pas si éventuelle que ça d’ailleurs à mon avis, je vois mal Urban faire l’impasse là-dessus.[/quote]

Je les vois bien faire l’impasse la dessus, super ou pas, il faut que ça soit vendeur et le but principal d’Urban, c’est avant tout de s’installer, des rééditions de vieux trucs super qui ne parlent à personne, ça sera au moins l’étape suivante à mon avis.
Et en plus pour éditer Flex Mentallo, ne faut t’il pas aussi penser à publier la Doom Patrol ?
(je l’ai préco depuis tellement longtemps le Flex Mentallo, que j’avais oublié que je l’attendais…)

En théorie oui :smiley:

[quote]
Perso je me tâte entre me jeter sur la V.O. et attendre une éventuelle V.F… Pas si éventuelle que ça d’ailleurs à mon avis, je vois mal Urban faire l’impasse là-dessus.[/quote]

Je me tâte sur pas mal de choses en Vo depuis les débuts d’Urban… mais cela dit, mon Flex est préco depuis juin 2011, et je n’ai plus envie d’attendre. Surtout que comme l’a souligné Guy Gardner, il faudrait sûrement passer par Doom Patrol avant. Et pour les Doom Patrol justement, j’attends une annonce de la part d’Urban car c’est sûrement une des séries que je voudrais le plus en VF.

Enfin bref, hâte de voir mon Flex Mentallo arriver… du MORRISON + du QUITELY, difficile de résister il faut bien l’avouer :smiley:

Il me semble que Morrison, en soi, c’est vendeur : j’ai des potes pas du tout accros aux comics qui font une exception pour Morrison (et quelques autres comme Ellis, et bien sûr, Moore)… WE3 par exemple a séduit bien au-delà de la sphère des amateurs de comics, voire des amateurs habituels de Morrison.

Je sais bien que Flex Mentallo s’adresse plus à un lectorat de “connaisseurs” (avec sa réflexion sur l’évolution des comics), mais tout de même, la dream team Quitely / Morrison a de quoi donner envie de surmonter cet obstacle…

Je ne crois pas du tout, par contre, que le fait de ne pas connaître le run de Morrison sur la Doom Patrol soit un handicap : un peu de travail éditorial, une recontextualisation un peu habile suffira à mettre le lecteur dans le bain, je pense. Parce que même si ça fait mal au coeur (perso, ce run de “Doom Patrol” est dans mon Top 3 des plus grands runs de Comics à tout jamais), je ne crois pas à une V.F., notamment à cause de la partie graphique, trop ancrée à mon avis pour le gros du lectorat dans les années 80 / 90…

Et pourtant, moi ça me branche bien la Doom Patrol. Je suis curieux de connaître cette série depuis la diffusion des Teen Titans sur France 3 (même si je suis frileux avec Morrison).