TRESE t.1 (Budjette Tan / Kajo Baldisimo)

Le premier TP regroupe 4 histoires. C’est encore les dessins originaux. Ce n’est que lors de la campagne de crowfunding que la première histoire a été redessinée. Puis, comme ils allaient être publiés aux US, ils ont tout refait … Mais depuis le 2e TP, c’est quand même plus « pro ».
Enfin, si on aligne les 3 premiers, puis les 3 suivants et pour le moment le volume 7, on obtient une fresque du monde de Trese.
Ah, et j’ai aussi un dessin original de Kajo Baldisimo représentant Trese chez moi, encadré au mur ! :star_struck:

Tu as un dessin représentant « Trese chez toi » ou bien tu as, chez toi, un dessin représentant Trese ?

En tout cas, c’est sympa de partager tout ça.
Comment te les es-tu procuré ? Tu as des origines philippines ?
Ah, je me dis que je m’adresse peut-être à Laurent Melikian, en fait…

Tori.

J’ai un dessin représentant Trese. Celui-ci est encadré et siège dans ma bibliothèque/bureau. :joy:
J’ai eu ce dessin lors de la campagne de crowdfunding en 2019, je crois. Il représente Alexandra Trese de profil.
Mon épouse est philippine donc, j’arpente les (peu nombreuses) librairies quand nous y allons pendant les vacances (justement, cet été, j’y vais). J’ai trouvé quelques perles (Arnold Arre, Ian Sta Maria, Paolo Fabregas, Manix Abrera, …). C’est souvent écrit en Anglais (mais de moins en moins depuis les 15 dernières années) et certains titres sont très TRES bien ! D’ailleurs, il me semble avoir lu que Manix Abrera allait être publié par Ablaze, comme Trese, aux US. C’est un univers incroyable.
Et je m’appelle David, pas Laurent :wink:

Ah ouais, cool, merci : c’est passionnant.

Là, tu parles d’une édition qui précède la version Ablaze ?

Intéressant.
Tu aurais une idée des raisons qui expliquent cette évolution ?

Jim

Comme Jim évoquait Laurent plus haut, et que tu es intervenu peu de temps après, je me suis posé la question…
Les Français qui connaissent la BD philippine ne doivent pas être très nombreux, quand même.

J’ai un bouquin qui parle des komiks, mais il est rangé je ne sais où. Il est assez ancien (et mériterait donc une remise à jour). Je ne sais plus s’il est en anglais ou en français, d’ailleurs.

Tori.

1 « J'aime »

Tu saurais retrouver la référence ? Sans devoir faire de la spéléo à la Gaston dans tes archives ?

Jim

Non, je ne retrouve pas… J’ai trouvé la trace d’un bouquin de Marcel Bonneff intitulé Les Bandes dessinées indonésiennes, une mythologie en image, paru en 1976 (il est possible que j’aie mélangé les komiks philippins et les komiks indonésiens : ça fait longtemps que je n’ai pas consulté cet ouvrage).
Je n’ai pas trouvé d’image de la VF de ce livre, mais ça pourrait être lui… Si c’est le cas, je vous présente mes excuses pour avoir confondu les deux.

Tori.

Tu fais bien. Inadmissible !

J’ai trouvé une image :

C’est bien le bouquin que j’ai.
Mea culpa, donc.

Tori.

Mais c’est intéressant quand même, ce bouquin !!!

Jim

Chronologie Trese :

  • Nov 2005 : publication du fascicule « At the Intersection of Balete and 13th Street »
  • Mars 2008 : publication du TP « Murder on Balete Drive » qui reprend les 4 premières histoires : At the Intersection …, Rules of the Race, The tragic case of Dr Burgos et Our Secret Constellation.
  • Juillet 2008 : 2e volume : Unreported Murders
  • Oct 2009 : 3e volume : Mass Murders
  • Dans la foulée, un Hard Back est publié sous la forme d’un recueil des 3 premiers volumes : Book of Murders (la seule pièce qui manque à ma collection)
  • Sept 2011 : 4e volume : Last Seen After Midnight
  • Oct 2012 : 5e volume : Midnight Tribunal
  • Sept 2013 : Spinoff : Stories from the Diabolical (le bar des Trese)
  • Dec 2014 : 6e volume : High Tide at Midnight
  • Nov 2015 : Bob Ong traduit Trese en philippin (un comble).
  • 2018 : Crowdfunding pour refaire « At the intersection … » dans une édition « Globale » à visée internationale.
  • Mars 2019 : publication de la « Global Edition » - à partir de là, les versions « amateurs » ne sont plus publiées. Je crois qu’on peut les trouver sur le net de manière légale : penlab.ink ?
  • Sept 2019 : 7e volume : Shadow Witness
  • Dec 2020 : Spinoff Trese Bloodlines (qui suit les aventures des frères d’Alexandra) par des auteurs de komiks connus et reconnus
  • Puis Ablaze et Delcourt (et publié en Italien et autres) qui reprennent les nouvelles versions des premiers volumes. Toutefois, à partir du volume 4 (pas encore publié par Ablaze), je pense que les dessins ne changeront pas, ou seulement à la marge tellement on gagne en qualité et en détails.
  • Enfin Netflix (j’ai aimé les dessins, mais l’animation m’a déçu ; aussi, Trese en couleurs, ça fait bizarre).

Concernant l’Anglais en « perdition » aux Philippines ; vaste question. Très rapidement, au début des années 2000, il y a une « philippinisation » de la société. Alors que le tagalog ou le visaya étaient parlées à la maison, l’Anglais était enseigné à l’école. Dans un souci d’unité nationale, le « philippin » (Filipino) est créé en quelque sorte, sur la base du tagalog et appris à l’école. C’est la langue de base (sauf pour les enseignements scientifiques). Aussi, les Philippins ont un énorme complexe d’infériorité concernant l’Anglais et l’accent typique philippin est moqué par les « oncles d’Amérique » : on l’appelle le « taglish ». Kajo Baldisimo par exemple a un très bon niveau en Anglais, mais a « honte » de le parler devant un anglophone. D’autres comme Manix Abrera écrivent volontairement en Tagalog par fierté nationale. Le plus grand auteur philippin à mes yeux est Francisco Sionil Jose. Il vient de mourir. C’est un des seuls auteurs philippins à être traduit en Français (je devais le rencontrer en 2020, mais la pandémie m’a empêché d’y aller et n’y suis pas retourné depuis). Il écrivait en Anglais pour être lu par le plus grand nombre. En effet, il y a des décennies (même encore au tout début des années 2000), un habitant de Manille qui parlait tagalog dans le sud ne trouvait pas de réponse et devait s’exprimer en Anglais. Idem pour les habitants de Cebu qui se déplaçaient à Manille. La télé aidant, et les élites parlant Anglais de moins en moins bien, le tagalog s’impose petit à petit. Heureusement pour moi, l’export en masse de travailleurs philippins (marins, infirmières, …) conserve un enseignement de qualité en Anglais. Budjette Tan, le créateur de Trese travaille par exemple pour Lego au Danemark.
Bon, j’arrête, j’en ai assez dit … mais on pourrait en converser toute la soirée et plus !

Et cette édition, tu l’as, si je comprends bien ?

C’est la version dont Budjette Tan parle dans une de ses préfaces (reprises dans l’édition Delcourt).

Merci pour toute cette chronologie.

Tu connais d’autres récits aussi intéressants (par ces deux lascars ou par d’autres) ? Et sais-tu si les « vieux » trucs de Mars Ravelo, ou plus récents de Nestor Redondo ou Alfredo Alcala, connaissent des éditions patrimoniales accessibles ?

Hé bien n’hésite pas. C’est passionnant. Reviens quand tu veux !

Jim

J’ai l’édition de 2005 (les feuillets agrafés) et l’édition de 2008 (mais achetée en 2009).

J’adore la série des Manix Abrera : 12 et 14
J’aime tout ce que fait Arnold Arre. Il a commencé une série, Mythology Class. Le deuxième volume sort ces jours-ci aux Philippines.
ATTENTION !! INCONTOURNABLE : Filipino Hero League de Paolo Fabregas. C’est la JLA mais aux Philippines avec des héros fauchés qui se déplacent par exemple en vélo plutôt qu’en batmobile :wink: Mais ça vaut le coup. Il y a 3 volumes et la série est close.
Ce que fait Ian Sta Maria est remarquable aussi : Salamangka n’est pas vraiment une BD, mais plutôt un livre illustré. C’est sublime. Il au aussi fait Skyworld ou Sixty-Six.

Je n’ai jamais eu l’opportunité de lire beaucoup de trucs plus anciens. Zsazsah Saturnah bien sur, Darna aussi … il y a Kalaayan (sorte de Superman local). Y a une page Facebook sur les fans de Komiks philippins. Y a beaucoup de trucs inconnus et des titres plus connus (El Indio par exemple).

Je reviendrai si y a quelque chose de là-bas qui me semble intéressant.

C’est super intéressant. Merci pour ces éclairages.

Est-ce qu’il y a des compilations chez des éditeurs « officiels » susceptibles d’être faciles à commander ?

Ça, c’est pour Soyouz !!!

Ahahahaha
Marrant.

Si jamais il te prenait l’envie de mettre des photos, sache déjà que ce serait grandement apprécié et savouré !

Jim

Qui ça ?

Pour Darna et autres, je ne sais pas. Je vais écumer les librairies de BD à Manille en juillet, je vous dirai.
Bon, voici des photos de ce que j’ai à la maison qui me semble intéressant, mais j’ai pas tout mis car j’ai des trucs anecdotiques et pas traduits.
Donc, Filipino Hero League de Paolo Fabregas. Les 2 premiers volumes ont été publiés il y a un moment et l’auteur ne finissait pas la série. Ce n’est qu’en 2019 qu’il a fini le 3e volume, qui est beaucoup plus gros que les autres, pour terminer l’histoire. Marrant car on y retrouve la société philippine en super-héros : les pauvres qui se démerdent comme lis peuvent, la classe moyenne montante mais frustrée, les super-héros philippins émigrés aux USA, …

Skyworld d’Ian Sta Maria.

Sixty-Six d’Ian Sta Maria aussi (Russell Molina au scénario) : un mec de 66 ans se retrouve avec une force superhumaine … Très bien.

Salamangka (1 et 2) d’Ian Sta Maria. Bouquins d’illustrations avec une histoire en fil rouge. Pas un komiks en tant que tel. Mais sublime !


Ensuite, une série sur Arnold Arre (son site : https://arnold-arre.com/), je crois que j’aime tout ce qu’il fait : On commence avec After Eden et Halina Filipina. Ca parle de ruptures amoureuses et de recherche des racines pour des « Filam » : Filipino-American.

Mythology Class, toujours d’Arre, parle d’étudiants de Manille qui choisissent une option « Mythology » à la fac et se retrouvent dans des aventures avec les créatures mythiques qu’ils étudient. Très bien. Le 2e volume (en photo) a été publié en 2019 et le 3e arrive cette année (normalement).

Manix Abrera ( https://www.manixabrera.com/)avec 12,14 et « Bertong’s Badtrip ». Il écrit en Tagalog, mais 12 et 14 sont muets. Vraiment à découvrir. Va être publié par Ablaze aux US.

Kajo Baldisimo a aussi travaillé avec Russell Molina sur 12:01, sur les événements ayant mis fin à la dictature de Marcos. Aussi, Pedro Penduko est une relecture de l’oeuvre de Francisco Coshing.

Mythspace parle des créatures mythiques philippines dans un soap opera. Ablaze a lancé un crowdfunding sur une plateforme (je ne sais plus laquelle, indiegogo peut-être) pour le publier aux US. Pas mal du tout.

Puis, rapidement, Strange Natives (que j’ai beaucoup aimé et qui m’a été dédicacé lors d’un mini ComicCon intitulé KomiKet à Cebu), Patay Kung Patay en Taglish she des zombies.

The Black Bestiary qui est un bestiaire comme son nom l’indique, plus qu’un comics. Maktan parle du chef local qui aurait tué Magellan en 1521 (en philippin).

Tabi Po est très bien mais en tagalog (donc long à traduire). Demon Dungeon est une autre histoire écrite par Budjette Tan.

Enfin, Black Ink publie énormément de komiks plus « cheap », souvent avec des auteurs inconnus qu’on remarque plus tard sur des publications plus importantes. Ca coûte 100Php les 3 (2€ les 3 donc). Y a du très bon et du très mauvais … mais quand on en achète 3, on choisit pas, c’est un pack enveloppé dans du plastique. On ne sait pas ce qu’on achète. En même temps, à 0,66€ pièce …


C’est un bon début. Y a pleins de trucs que je n’ai pas mais que j’aimerais avoir. J’ai un ami, très grand amateur de comics, a une collection impressionnante de comics Thai, Indonésiens ou Philippins ; des trucs introuvables et incroyables parfois. Dès que je vais chez lui, je ferai des photos et je vous les montrerai.
Sur Shopee.ph, y a des milliers de trucs à acheter, mais il faut avoir une adresse aux Philippines, sinon ça coûte trop cher en frais de port.
Kalaayan komiks par exemple : Kalaayan sur Shopee.ph

T-T mais je vais avoir besoin de combien de vies pour lire tous les trucs qui me tentent T-T .

Dis donc … mais y a moyen d’éditer en VF des trucs de là-bas.

Ce serait génial.
sur le net, y a « Wasted » de Gerry Alanguilan qui est décédé l’an dernier. C’est sur son site : Wasted

Aussi, j’attends Urban Animal de Justin Jordan.

Enfin, y a pleins d’infos sur la page Facebook : KOMIKS