TRINITY WAR (Geoff Johns, Jeff Lemire / Reis, Mahnke, Janin)

Ci-dessous, trois double-pages de Trinity War par Ivan Reis, Mikel Janin et Doug Mahnke:

http://imageshack.us/a/img845/3662/qvkx.jpg

http://imageshack.us/a/img854/9496/tkvl.jpg

http://imageshack.us/a/img404/7575/1ayv.jpg

[size=150]INTERVIEW DU DESSINATEUR IVAN REIS[/size]

[size=150]INTERVIEW DU DESSINATEUR MIKEL JANIN[/size]

[size=150]INTERVIEW DU DESSINATEUR DOUG MAHNKE[/size]

Ci-dessous, les couvertures de Justice League #22, Justice league of America #6 et Justice league Dark #22 par Doug Mahnke:

http://imageshack.us/a/img6/9311/p8no.jpg

http://imageshack.us/a/img818/863/ajla.jpg

http://imageshack.us/a/img12/5206/alja.jpg

http://imageshack.us/a/img27/5424/mheq.jpg

http://imageshack.us/a/img163/5348/8kil.jpg

[quote]Justice League of America #6
Story by Geoff Johns, Jeff Lemire
Art by Doug Mahnke, Christian Alamy, Keith Champagne
Colors by Gabe Eltaeb, Nathan Eyring
Letters by Rob Leigh
Cover by Ivan Reis, Joe Prado, Rod Reis
Publisher DC Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, July 17th, 2013
TRINITY WAR CHAPTER 2! The War of the Justice Leagues continues as one hero is arrested and another goes rogue. Who is responsible for the evil that has infected the League? And who is the true killer? Only the Question knows the answer…[/quote]

http://imageshack.us/a/img594/2706/ms8h.jpg

http://imageshack.us/a/img577/8492/au1a.jpg

http://imageshack.us/a/img16/9237/djkp.jpg

Source: www.comicbookresources.com

http://imageshack.us/a/img96/5836/jplc.jpg

http://imageshack.us/a/img833/3739/vhwv.jpg

http://imageshack.us/a/img809/5973/8qgk.jpg

[quote]Justice League Dark #22
Story by Jeff Lemire
Art by Mikel Janin
Colors by Jeromy Cox
Letters by Carlos M. Mangual
Cover by Ivan Reis, Joe Prado, Rod Reis
Publisher DC Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, July 24th, 2013
TRINITY WAR CHAPTER 3! A member of the Justice League defects to Justice League Dark. But what does Constantine know about this murder that he isn’t telling? And what dark secret does one of our Leaguers hold that could turn the tide of this Justice League War?[/quote]

http://imageshack.us/a/img854/2126/4l3z.jpg

http://imageshack.us/a/img708/7521/m5sd.jpg

http://imageshack.us/a/img153/7882/1vf7.jpg

http://imageshack.us/a/img825/6260/x4hc.jpg

http://imageshack.us/a/img694/1234/h546.jpg

Source: www.comicbookresources.com

J’ai lu deux épisodes de cet event avant de lire prochainement le Justice League Dark dans les prochains jours.

Première chose, ça dépote graphiquement. Faut dire que Mahnke (même si son dessin est multi-encré par de multiples encreurs quelques fois pas très inspirés) et Reis (Ivan de son prénom), ça déchire.

Sinon que dire? Que les deux premiers “books” introduisent ce faux conflit avec une mort prévue dès l’apparition de ce personnage sorti de nulle part? Que (Dieu merci), ça ne se bastonne pas trop et qu’on a le temps de lire et comprendre le contexte? Oui et oui.

Restent les enjeux. Ok, il y a Pandora. Ok, il y a La Question. Ok l’étranger arrive.
Mais pour quoi faire?

J’espère que ces questions essentielles à ma bonne santé mentale vont rapidement s’emballer et donner ce que cet event a dans le ventre car pour l’instant, c’est de la bonne parlotte et de (très) beaux dessins.

http://imageshack.us/a/img266/6803/p3jh.jpg

http://imageshack.us/a/img27/692/ji5x.jpg

[quote]JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #7
Written by: Geoff Johns, Jeff Lemire.
Art by: Doug Mahnke, Christian Alamy.
Cover by: Doug Mahnke.
Description: “Trinity War,” chapter 4! The hunt for a murder suspect leads Superman and his new teammates to the secret behind the Secret Society, while Batman finds the key to the crime-and one of the Leaguers will be forever changed by it. Plus, who is the Secret Society of Super-Villains and what are their plans for Pandora?
Pages: 32.
Price: $2.99.
In stores: August 14. [/quote]

http://imageshack.us/a/img405/636/h6uh.jpg

http://imageshack.us/a/img59/7623/ftv3.jpg

http://imageshack.us/a/img819/1026/cpzn.jpg

http://imageshack.us/a/img33/6825/0v33.jpg

http://imageshack.us/a/img16/8302/1q73.jpg

Source: www.comicscontinuum.com

http://imageshack.us/a/img836/1805/76fh.jpg

[quote]Justice League: Trinity War - Director’s Cut #1
Story by Geoff Johns
Art by Ivan Reis
Cover by Ivan Reis
Publisher DC Comics
Cover Price: $5.99
Release Date Wed, August 21st, 2013
The War of the Justice Leagues is here—and now, DC Comics presents the first chapter in this epic event in a new Director’s Cut, featuring Geoff Johns’ original script from JUSTICE LEAGUE #22 and Ivan Reis’ artwork presented in pencil form![/quote]

http://imageshack.us/a/img849/9374/0hi0.jpg

http://imageshack.us/a/img838/9410/6e2e.jpg

http://imageshack.us/a/img18/3322/4mif.jpg

http://imageshack.us/a/img543/2735/jy9g.jpg

http://imageshack.us/a/img546/8545/0d9m.jpg

http://imageshack.us/a/img35/3508/ck6x.jpg

http://imageshack.us/a/img543/9563/1isn.jpg

http://imageshack.us/a/img600/2495/ojd7.jpg

http://imageshack.us/a/img580/4926/k547.jpg

http://imageshack.us/a/img10/699/lb5a.jpg

http://imageshack.us/a/img16/7500/8v7d.jpg

Source: comicbookresources.com

http://imageshack.us/a/img191/5639/gvzc.jpg

http://imageshack.us/a/img196/4717/y20q.jpg

http://imageshack.us/a/img202/8611/y7mp.jpg

[quote]Justice League Dark #23
Story byJeff Lemire
Art by MIkel Janin
Colors by Jeromy Cox
Letters by Rob Leigh
Cover by Doug Mahnke, Alex Sinclair, Mikel Janin
Publisher DC Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, August 21st, 2013
TRINITY WAR CHAPTER 5! The Justice Leagues continues to fracture as the murder of a hero is solved—and the line between justice and vengeance blurs as they head off to find those responsible![/quote]

http://imageshack.us/a/img38/4261/tk9n.jpg

http://imageshack.us/a/img59/3729/ozz8.jpg

http://imageshack.us/a/img845/7357/tvcl.jpg

Source: comicbookresources.com

[quote=“Hush”]J’ai lu deux épisodes de cet event avant de lire prochainement le Justice League Dark dans les prochains jours.

Première chose, ça dépote graphiquement. Faut dire que Mahnke (même si son dessin est multi-encré par de multiples encreurs quelques fois pas très inspirés) et Reis (Ivan de son prénom), ça déchire.

Sinon que dire? Que les deux premiers “books” introduisent ce faux conflit avec une mort prévue dès l’apparition de ce personnage sorti de nulle part? Que (Dieu merci), ça ne se bastonne pas trop et qu’on a le temps de lire et comprendre le contexte? Oui et oui.

Restent les enjeux. Ok, il y a Pandora. Ok, il y a La Question. Ok l’étranger arrive.
Mais pour quoi faire?

J’espère que ces questions essentielles à ma bonne santé mentale vont rapidement s’emballer et donner ce que cet event a dans le ventre car pour l’instant, c’est de la bonne parlotte et de (très) beaux dessins.[/quote]

Cinquième partie de la saga.

Avant la conclusion de TW, j’ai repris l’ensemble des titres dédiés (Pandora, Phantom Stranger, Constantine, JL, JLD et JLA) et je dois dire que j’ai plutôt apprécier cette relecture (sauf pour Constantine, qui est vraiment maltraité et qui ne va pas endormir la mort du titre Vertigo).

Comme je le disais, ça parle beaucoup mais le style veut ça. Les auteurs souhaitent développer une intrigue bourrée de manipulations (qui est derrière cela? Pandora? Waller? la société secrète?) et de mystères bien sûr.

Au final, c’est rythmé et très efficace. Le fait de voir tous ces personnages ensemble (voir Constantine parlait à Batman, ça me botte), parler, débattre, se liguer rend la course poursuite attrayante. Alors de là, à parler d’event du siècle, je soulignerai le fait que je n’ai pas l’impression d’en lire un (je prends Blackest Night ou Flashpoint). C’est une bonne histoire sur la rencontre des JL. Toutefois, il m’est regrettable que tout le travail antérieur ne soit pas plus mis en relief (les secrets de Constantine que Black Orchid avait aperçue par exemple, la raison pour laquelle le Martien quitte les équipes régulièrement, etc).

La sixième partie va paraître la semaine prochaine et je l’attends avec impatience avec l’espoir d’avoir à lire une conclusion digne de ce nom, certes ouverte mais assumée.

Parallèlement, je crois, à l’instar du Trône d’Atlantis, que la parution des 6 books sur deux mois est un bien fait pour la lecture. J’appréhende, en revanche, le Forever Evil qui va s’étendre sur 6/7 mois. Dur.

Enfin, pour l’aspect artistique, Reis est bien sûr au dessus. Le “perdant” de ce concours reste Mahnke très en deçà de ses Green Lantern ou JLE (que j’avais adoré avec Joe Kelly). La confirmation revient à Mikel Janin qui s’assure de beaux jours chez DC. Ses épisodes sont impressionnants et sa progression sur le titre l’est tout aussi.

To be conclued. :wink:

[size=150]INTERVIEW DE GEOFF JOHNS ET JEFF LEMIRE[/size]

http://imageshack.us/a/img855/7642/mg9i.jpg

http://imageshack.us/a/img90/2234/qymf.jpg

http://imageshack.us/a/img708/4439/gx5x.jpg

[quote]Justice League #23
Story by Geoff Johns
Art by Ivan Reis, Joe Prado
Cover by Doug Mahnke, Mikal Janin
Publisher DC Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, August 28th, 2013
TRINITY WAR CHAPTER 6! Trinity War concludes! But that doesn’t mean all ends well for our heroes. The secret behind Pandora’s Box is revealed and it means the end of the Justice Leagues!
This issue is also offered as a combo pack edition with a redemption code for a digital download of this issue.[/quote]

http://imageshack.us/a/img405/9448/42ux.jpg

http://imageshack.us/a/img809/874/7cba.jpg

http://imageshack.us/a/img844/2302/nhl7.jpg

Source: www.Buzzfeed.com

Ca y est! C’est fini. Enfin, ça ne fait que commencer.

C’est un peu par cette tirade que je pourrais résumer ce fameux Trinity War formé depuis le New 52, lancé depuis le Free Comic Book day de 2012 et pensé par Geoff Johns pour la majeure partie.

Alors est-ce un Civil War like? Un peu. Au début surtout. D’ailleurs, c’est assez semblable en matière d’approche puisqu’une catastrophe survient et c’est le branle-bas de combat pendant 32/50 pages. Après, tout se calme et l’enquête débute enfin.

Comme, je l’ai déja dit, ça parle beaucoup, ça pose beaucoup de questions sans trop de réponses, il faut bien dire. Les Ties-in (excepté Constantine) sont très intéressants et complètent efficacement le récit principal. je pense surtout à Pandora qui se révèle être un indice fort de la conclusion imaginée par Johns.

Petit aparté. Celui s’est quand même réservé les meilleurs morceaux à savoir la mort du Leaguer et la résolution autour de la fameuse boîte. l’introduction et la conclusion mais force de constater que Jeff lemire s’est aussi révélé précieux dans le développement des 2-3-4-5 épisodes. Je retiendrais surtout les JLD toujours aussi plaisants à dévorer.

Alors cette conclusion alors? Qui est ce fameux Outsider (référence au personnage de Flashpoint - la mini série est d’enfer à ce sujet)? Et la formation du New 52 alors?

La deuxième question restera sans réponse (et puis, on s’en fout un peu quand même) mais la première est répondue. Et c’est une bonne surprise… si l’on est bon client, bien sûr. Et je le suis.

A ce sujet, Johns donne une solide explication, très sommaire et ne s’enferme pas du tout dans l’inexplicable. Sans spoiler, et si les sollicitations de Forever (People) Evil l’annoncent, on vous avait dit que le Cluedo était le meilleur ami de Johns.

Bref! L’aventure est très bonne, très rythmée et magnifiquement dessinée par un Reis E-N-O-R-M-E. J’ai juste envie de souligner que si l’aventure m’a plu, le twist final n’a pas répondu à la question de la Trinité du Péché. Tout simplement et volontairement mise de côté par son scénariste au profit d’autres intrigues.

Alors le lecteur doit-il se sentir berné ou secoué (dans le bon sens)? Inévitablement, les deux.

Bouquiné ça récemment, et c’est plutôt pas mal.
Question dessin, ça assure bien (Reis est impérial, puissant, hiératique, péchu, bref, tout ce qu’il faut pour un comic book de super-héros…), question narration, c’est plutôt intéressant.

Les fausses pistes sont nombreuses (la séquence “I see the future” dans Justice League #22 en est une magnifique), l’enchaînement des scènes d’action est plutôt pas mal, comme je le soulignais en parlant de la Ligue on sent bien un plan longuement mûri, les révélations d’identités (l’éminence grise, le traître…) sont bien amenées, Amanda Waller commence enfin à retrouver de l’épaisseur (en termes de caractérisation, pas de silhouette) qu’elle avait avant le reboot, la baston entre les héros est un peu mieux justifiée que dans plein d’autres événements qui se résument souvent à trouver un prétexte foireux (et en définitive manichéen) afin de justifier des couvertures où les justiciers se tapent sur le museau, bref, c’est propre. Qui plus est, six épisodes, deux mois de publication, c’est plutôt chouette.
La montée est plutôt pas mal, et bien préparée en amont. L’événement ne tombe donc pas comme un cheveu sur la soupe. Johns a pris le temps de poser des personnages qui ont chacun une petite touche sympathique et fragile (Element Woman, Atom, Doctor Light) si bien que l’on s’intéresse à eux.
L’intrigue s’appuie sur la continuité récente, mais fait également des renvois à la continuité plus ancienne : le personnage de l’Outsider renvoie bien entendu à celui qu’on a vu dans l’univers Flashpoint, mais aussi à la saga de l’Outsider qui avait secoué l’univers de Batman dans les années 1960 (Gardner Fox au scénario, il me semble…). C’est plutôt bien vu, parce que voilà un élément qui flatte un peu les vieux lecteurs (parfois laissés sur le bas-côté avec tous les reboots brutaux et les réécritures). Cette relecture est pas mal du tout.
Incidemment, plein d’éléments posés dans les épisodes précédents auraient dû (ou l’ont sans doute fait pour des lecteurs plus attentifs que je n’ai pu l’être) nous mettre sur la voix, des indices pour nous informer de qui sont les véritables méchants de l’intrigue. L’astuce de Johns est de démultiplier les actions et les acteurs, afin de faire diversion, si bien que l’on oublie certaines évidences, et qu’on se laisse bercer. L’ensemble se tient bien, même avec une relecture a posteriori.
Et l’autre astuce consiste à avoir fait monter la sauce depuis deux ans autour de la magie, et de donner une explication, et un tournant dans le récit, purement SF. C’est plutôt bien joué, parce que la montée dramatique dans le serial de Shazam! est à la fois une bonne remise à zéro du personnage et une gigantesque diversion pour le réel sujet de “Trinity War”.
Donc dans l’ensemble, lecture sympa, avec une bonne accroche et une résolution enlevée.

Après, la forme pèche un peu. C’est légèrement décompressé, les deux épisodes de Justice League traînant un peu (le premier prend son temps pour installer la chose, et le second n’en finit plus de dramatiser des scènes sur trois pages là où trois cases suffisent). Si les événements sont intéressants, ils ne sont pas particulièrement nombreux non plus.
Cette impression de décompression est renforcée par l’effet de déjà qui consiste à remettre en scène des séquences du passé (l’assaut de Darkseid) ou déjà évoquées dans des flash-forward (le tronc dans la tronche). De là, on a l’impression de relire constamment la même chose. Les effets d’annonce ronflants trouvent ici rapidement leurs limites.
Enfin, et c’est mon gros reproche, le cross-over se conclut sur le début d’un gros événement éditorial. “Trinity War” ne se finit que pour que commence Forever Evil. Et ça, c’est tout de même enquiquinant : pour intéressant que soit le premier, il donne vraiment l’impression de n’être qu’une usine à fric installée pour préparer le lancement d’une autre usine à fric. Ces gros événements se dérouleraient dans une seule série que l’effet serait moins pesant. Là, en revanche, on retombe dans les travers éditoriaux de l’écriture en “méga-sagas”, où tout s’imbrique et où toutes les séries sont concernées. Chaque événement perd un peu de son intérêt, dilué dans le grand tout, et les lecteurs sont contraints de lire plein de choses pour apprécier. Ce sentiment de “rien ne finit jamais” n’est pas grisant du tout, et au final vient un peu à rebrousse-poil du “à suivre” des feuilletons.
Il est dommage qu’un chouette cross-over bien roublard débouche sur une machinerie aussi lourde. Il aurait sans doute été préférable de privilégier l’option choisie sur les titres Green Lantern, où les cross-overs se suivent (“Rise of the Third Army” lançant “Wrath of the First Lantern”…) sans déborder sur l’univers DC entier.

Jim