Tsubaki Love - Manga

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!
Lire la critique sur Manga Sanctuary

Merci à Sorata pour cette critique

Excellent ! J’adore ! La suite est aussi vraiment bien !

J’ai pu lire pas mal de séries de cette mangaka qui au final m’a paru effectivement banal et assez niais.
Mais ! personnellement Kyo koi wo hajimemasu rattrape ses autres séries, je l’ai connu sur internet et je regrette pas de l’acheté pour continuer cette série !

Les femmes ont souvent un avis négatif sur elle mêmes, et pour le peu de confiance que notre héroine Tsubaki a en elle, on comprend à ce moment là cette “double personnalité” si on peux dire ça comme ça.

Bref, manga excellent !

Personnllement moi je trouve que cette auteur est très bien et j’adore ces histoires et je trouve que il existe peu de mangas de ce genre là, donc moi j’ai toujours un grand plaisir à lire ces histoire et je lui auraus mis une note un peu meilleur que ça !!!

J’ai fait assez de dégâts sur le topic Girl friends, donc je ne vais pas participer à celui-ci (malgré la tentation) :mrgreen:

Bonne lecture à ceux qui aiment l’auteur. :mrgreen:

C’est dommage Cceles car pour une fois on est peut etre d’accord;-) j aurais bien aime avoir ton avis sur ce manga en particulier.

@Pour les autres et histoire de lancer le debat: vous dites avoir aimer, mais ca vous derange pas le comportement de kyota vis a vis de tsubaki?

Je n’ai pas lu Tsubaki Love en particulier, mais connaissant l’auteur, je sais exactement à quoi m’attendre.

Je voue une haine farouche à ce genre de shôjo, pour plein de raisons, mais surtout à cause du syndrome du “ta bouche dit non mais ton corps dit oui”. :mrgreen:
On peut me traiter de prude ou je ne sais quoi (et encore, c’est mal me connaître), mais je ne peux pas lire ce genre d’histoires sans avoir des boutons partout et des envies de massacre.

Sur ce, je vais éviter de débattre davantage sur le sujet, sous peine de me faire reprendre par la modération. :mrgreen:

pour ma part j’ai lu les deux premiers chapitres! (oui j’avoue , j’ai vu le nom sur la couverture et je me suis dit “est ce qu’elle nous a pondu le même genre de merde que ses mangas précédent”)

l’avantage avec cette auteure (encore que je trouve que c’est vraiment lui faire bien trop d’honneur que d’utiliser ce terme) c’est qu’on est jamais déçu … dès le premier chapitre on à le droit au “ah mais moi je suis un rebelle et je suis beau donc vu que t’as pas été gentille je vais te violer pendant 10 volumes” "ah mon dieu non! c’est horrible! mais il est beau donc je vais pleurer comme une cruche pendant 10 volumes avec mon syndrome de stockholm"
au final les psychopa… les fans de l’auteure (…) vont adorer et les autres vont toujours trouver ça aussi nul et malsain!
sans dec plutôt avoir un shojo ou les personnages se tiennent la main une fois en 50 volumes plutôt que de lire des trucs pareils …

Ton avis me donnerait presque envie de jeter un coup d’oeil ! :laughing:

C’est la première fois que je pose un commentaire mais j’avais envie de répondre à ce sujet ^^
De mon côté, je n’ai jamais lu ni connu les précédents manga de l’auteur mais en lisant vos commentaires j’ai bien compris le principe de ses histoires xD

Mais voilà, j’ai découvert “Tsubaki Love” par hasard, en anglais et j’ai entamé sa lecture à la découverte d’un nouveau manga.
Pour la réponse à la question de @Sorata, pour ma part, le comportement de Kyoya est intolérable, j’avoue. Et c’est ce qui m’a fait grandement hésité à continuer la suite… Mais j’ai voulu voir si le personnage allait évolué (dans le bon sens bien sur) et il est clair que durant quelques chapitres, on a légèrement (bon, énormément…) envie de lui en coller une à la place de la pauvre Tsubaki XD
Et puis, plus les chapitres ont passé et plus la personnalité de Kyota s’est adouci et son histoire approfondie.
Il n’y a pas de scène où il force qui que ce soit à se retrouver dans son lit (Enfin, à part le chapitre 5… Mais il n’est pas allé loin ! Je précise ! XD Et il me semble que c’est la seule fois ^^ (Ma lecture remonte à loin =)).
Donc, à ma grande surprise, je me suis attachée au personne de Kyota malgré un début plus que difficile è_è

Alors voilà, pour tous ceux qui n’aiment pas les récits de l’auteur, “Tsubaki Love” mérite tout de même un coup d’œil (et de la patience aussi XD) :wink:

Donc, au final, j’ai énormément apprécié ce manga et j’attends la suite avec impatience (mais cette fois en français ! ça va être long… xD) en espérant que tout ne se dégrade pas (sinon, je risque de faire quelques meurtres ! XD).

Voilà ! ^^

Etant une grande fan de l’auteur, j’ai voulu tenté ce dernier titre. Eh bien, moi, je me suis bien amusée. C’est vrai que le caractère de Kyota donnerait envie de mettre quelques claques, et je me demande comment Tsubaki a pu se retenir! Mais, les situations entre eux sont amusantes car même si cela commence par un rapport de force, Kyota s’adoucit petit à petit. Mais voilà, il n’a pas vraiment l’habitude de côtoyer ce genre de filles alors, il peut être maladroit par moment. Surtout que Tsubaki est totalement naïve et inexpérimentée dans le domaine de l’amour. Vivement la suite! :))

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Voilà un tome 2 beaucoup plus intéressant que le tome 1!!!
Les élements s’enchainent et pour une fois les personnages ne perdent pas leur temps…
Cependant une fin à laquelle on ne s’attendait vraiment pas!On en reste sans voix et se demande si on devrait continuer cette série…
Mais finalement juste pour savoir si Tsubaki va vraiment l’abbandonner je continue!!!

Franchement moi j’ai lu je suis rester sur le c** . la fin ma vraiment un peu déçu , j’ai d’abord penser arête la série. mais je me suis dit j’ai déjà acheté les 2 tomes a quoi bon , je pense que il ne peut pas l’abandonner comme ça donc je ne m’inquiète pas pour autant. !:smiley:

C’est rare qu’un manga m’accroche aussi rapidement, je raffole de ce manga, je suis très impatiente de l’avoir au complet :slight_smile:

Je suis tombée sur ce manga par hasard en errant, et j’ai voulu tenter le coup, même si je m’attendais bien à un shôjo “de ce genre”. Et j’avoue mon crime (car oui, ce n’est pas loin d’en être un), j’ai déjà bien avancé dans ma lecture. Mais, ça, c’est parce que je me sens obligée de finir une série quand je la commence. Ca entraîne parfois un gros problème de perte de temps, comme avec ce manga. D’une part, on est dans le vide absolu concernant l’originalité, les personnages ne sont pas intéressants ou poussés psychologiquement ; l’auteur nous sert de vieux chapitres sur de vieilles péripéties et de vieilles réactions vues et revues. Je passe tout ça, les gens s’en rendent bien vite assez compte. Le lectorat visé est clairement jeune ou stupide (ou même les deux): aucune personne d’un certain âge ou possédant un cerveau ne peut accrocher à une histoire d’amour aussi niaise et/ou surfaite. Mais le pire reste pour moi l’espèce de pseudo fantasme féminin très “prisé” et pas toujours bien travaillé du shôjo : une fille plus ou moins à l’aise socialement et qu’aucun garçon ne remarque et tiens, justement, le beau gosse de service sur lequel tout le monde bave finit par s’intéresser à elle et plus si affinité. Ca me fait penser un peu à un “shônen ecchi version shôjo” ; on aussi les “hommes” à moitié nus d’ailleurs. Et justement, ce fameux Kyota : cliché du mec beau et intelligent, un peu salaud, mais gentil juste pour LA fille et qui sort des phrases à mourir étouffés sous de la guimauve, juste bonnes à - excusez-moi l’expression - “faire mouiller la pucelle/nunuche/fille à qui il en faut peu”.
Aucun personnage pour en rattraper un autre, aucune surprise … aucun intérêt ?
A vous de voir. Si vous en avez le courage.