TUMATXA : L'ÉMISSION !

Ah oui, ses centres d’intérêt recoupent complètement un paquet de sujets que nous évoquons régulièrement ici, ça devrait brancher du monde…

Et y a pas un titre concaténé ?

Ah c’est vrai, ça, j’ai oublié de reprendre la numérotation des émissions, et le petit titre qui va avec…

Tout se perd …

Grâce à ta piqûre de rappel, je remédie à ça.

Ah, j’ai hâte !

Tu devrais pas, je me suis pas emmerdé. :sweat_smile:

Y avait de la vodka pendant l’émission ?

Ha ha !! Même pas. Dommage avec un titre pareil…

Encore une fois une interview passionnante cette semaine. J’en suis à une petite moitié de l’émission pour le moment (et je sens que le meilleur est à venir).
En revanche, il y a quelque chose que je trouve curieux. Tu as l’air très en retrait quand Franck Buioni assène des avis péremptoires sur pas mal de sujets (la fin du rock/rock et cinéma pas compatibles/la Dernière Tentation du Christ…). Tu rigoles mais j’ai eu l’impression que c’était pour cacher quelques désaccords.
Bref ma question est la suivante : est-ce que la première interview (la non diffusée) a changé ta façon d’aborder ces types de divergences avec lui?

Très bonne question. Je dirais que non. Mais tu n’as pas tort, je suis loin d’être d’accord sur tout avec lui ; par contre, j’estime qu’il ne serait pas très constructif de le contrer directement. C’est lui l’invité, à lui la parole.
Il est probable que mes rires cachent certains de ces désaccords mais pas toujours. Parfois il me fait juste rire par « l’outrance » (qui me va très bien), parfois parce que je suis bien d’accord avec lui, et d’autres fois encore pour la raison que tu évoques…

Par contre, je suis également parfois convaincu par ses arguments sur des sujets où ma « religion n’est pas faite » : cette histoire de cinéma et de rock pas compatibles, je ne suis pas loin de partager son avis totalement. Je ne l’aurais peut-être pas formulé en ces termes, mais je le pense. Idem pour la fin du rock : peut-être est-ce excessif de le formuler ainsi, mais je vois très bien ce qu’il veut dire. Les conditions (ou le zeitgeist, si on veut) qui ont vu la naissance du rock, si le rock n’est pas mort, sont bel et bien mortes, elles.

Ceci dit, il est vrai que je ne partage pas du tout son avis sur « La Dernière tentation du Christ », que j’aime beaucoup… Là je rigole, car la tête d’Harvey Keitel me fait effectivement marrer quand même dans le film, mais à part ça je ne partage pas ses réserves sur le film (qui sont beaucoup plus étayées dans son bouquin, soit dit en passant).

Même si ça remonte un peu maintenant, et que cet entretien a un peu « effacé » le précédent dans mon esprit, je crois que celui-là est meilleur, moins fouillis, plus structuré, ce qui n’est jamais facile sur un entretien aussi long, et plus abordable pour le néophyte, aussi…

Merci pour la réponse ! :wink:
Peut-être que cette impression que j’ai eu est plus liée au côté unidirectionnel de l’interview par rapport à celles de Pacôme Thiellement ou de Clément Milian qui étaient plus dans le partage.

Oui, c’est vrai, dans le partage, mais pas dans l’opposition justement. Après, le côté « péremptoire/avis définitif » des bouquins de Buioni fait vraiment partie du charme de ses livres, il en tire des effets souvent comiques très roboratifs. Et je crois qu’il dit toujours ce qu’il pense, il ne fait pas dans la mauvaise foi, comme je lui dis durant l’entretien…

Je chipote car je suis souvent comme ça aussi.
Par exemple pour les Stones, ma vanne préférée est de dire que c’est le meilleur groupe de reprises au monde. Ça fait hurler les puristes mais c’est ce que je pense vraiment. Après « Aftermath », ils ne m’intéressent plus (sur la longueur d’un album en tout cas). :grin:

Oui, d’ailleurs tu l’as faite ici-même. :wink:

Et merde, je radote déjà. :sweat_smile:

Ajout: je suis rassuré, tu n’as pas laissé passer son avis sur « Conan le Barbare ». :wink:
Et merci pour le « River Deep - Mountain high », j’adore ce morceau et ça fait longtemps que je ne l’avais pas entendu. Toujours aussi impressionné par le boulot de Phil Spector

Je n’ai pas encore fini d’écouter mais je me suis fait la même réflexion que vinch sur certains points. Quand vous avez commencé à parler de Donald Cammell, je me suis dit que je connaissais ce nom. Et c’est quand vous avez évoqué Génération Proteus que ça a fait ch’boum là-dedans. Buioni déteste clairement…et tu en as parlé comme d’un « excellent petit film » dans les colonnes du ciné-club. Mais je me suis dit que si tu devais le reprendre sur toutes vos divergences, l’entretien aurait duré encore plus longtemps (tu l’as fait sur Conan le Barbare et c’est déjà ça ^^)…
En tout cas et comme on l’a dit plus haut, les sujets me parlent et c’est très intéressant. Il y a des histoires que je connaissais déjà (Apocalypse Now) et d’autres beaucoup moins (je connais très mal Performance) et ça donne une très chouette écoute pour un entretien encore une fois très bien mené…

Oui, moi j’aime bien ce film (notamment parce que j’aime beaucoup Julie Christie), mais effectivement j’ai préféré insister sur nos points d’accord quand il y en avait (comme sur « Les Diables » de Ken Russell, un film que j’adore et Franck Buioni aussi) que sur les divergences. Même un film plus tardif de Cammell comme « White Of The Eye », objectivement mauvais si j’ose dire, m’avait intéressé en tant que variation sur le cadre très balisé du slasher…
Concernant « Apocalypse Now », même si ma lecture du premier tome de « Absolute Directors » remonte un peu (c’est là qu’il traite la question), j’ai vraiment appris beaucoup à travers ses écrits. On est resté durant l’entretien sur les faits les plus connus, mais le bouquin regorge de dizaines d’autres anecdotes qui ne font que renforcer l’aura de ce film-monstre.

En tout cas, tous les 2, vous m’avez diablement donné envie de le voir.
Je suis allé voir une bande annonce et visuellement déjà, ça m’intéresse énormément.

Ah, c’est une bombe…