TUMATXA : L'ÉMISSION !


(Lord-of-babylon) #1801

Pas les premiers épisodes qui furent publiés dans un RCM (ou un Top BD)


(Le Doc) #1802

Oui, entre le RCM et les V.I., on a eu tous les épisodes du duo (plus la suite avec Lee Weeks et Kieron Dwyer à la partie graphique). Pour le run de Nocenti, il manque la première année et des numéros comme le 264 par Ditko, le 277 par Rick Leonardi et le 283 par Mark Bagley (même pour les “fill-in”, il y avait du beau monde aux dessins).


(Photonik) #1803

Oui, elle a été bien “servie”, c’est le moins qu’on puisse dire. Pour ce numéro avec Ditko, Nocenti s’est toujours demandée ce que le dessinateur légendaire, dont elle connaissait les idées (objectivistes), avait pensé de son script, à mille lieues sur le plan “politique”.


(FC powaaaa) #1804

Ah ouais. Donc, après la première année, on a tout eu, sauf 3 petits trous. J’aurais pas cru (bon, j’avais oublié le RCM/Top BD, que j’ai pourtant normalement.
Merci pour ces précisions.


(Jean-Marc Lainé) #1805

Le 236, dessiné par Barry-Smith, a été traduit dans un album chez Glénat / Comics USA (qui avait la particularité d’être tête-bêche et de contenir un épisode de X-Men également dessiné par BWS), et il est vachement sympa.

Couv_22276

Verso_22276

Elle reprend la série au 238. Un certain Louis Williams est pressenti pour devenir le dessinateur régulier, mais il ne reste pas. Il y a un épisode de Keith Pollard, un autre de Todd McFarlane, et il y a notamment les deux formidables chapitres de Rick Leonardi dans les #248-249. Ainsi que des couvertures d’Art Adams.
Ouais, vraiment bonne période.

Jim


(FC powaaaa) #1806

Ah bah tiens, je l’ai aussi celui-ci (c’est quand même pratique de vider ses cartons)


(Le Doc) #1807

Panini annonce le “tome 2 sur 2” pour mars. On dirait qu’ils vont donc surtout se concentrer sur les épisodes du duo. Mais bon, si ça marche ils changeront peut-être d’avis pour proposer plus, on ne sait jamais…:wink:


(Photonik) #1808

Ah ben ça vient vite !! Tant mieux, tant mieux…


(Photonik) #1809

EPISODE 11 : La maison que Klaus a construite en Angleterre

Meilleurs vœux à tous !! C’est la rentrée, mais on reste un peu dans les fêtes de fin d’année, avec le Papa Noël qui s’invite insidieusement dans le sommaire de l’émission…
Le programme cette semaine :

  • Pour le cinoche, on se penche sur le dernier-né de la filmographie de Lars Von Trier, avec “The House That Jack Built”, un film de serial-killer étonnamment drôle et réjouissant, et très riche surtout.

  • Pour la littérature, on aborde un livre important (aux yeux de votre serviteur en tout cas) signé par David Keenan, “England’s Hidden Reverse”, tentaculaire biographie croisée de trois groupes parmi les plus importants de la scène industrielle anglaise des années 80, à savoir Current 93, Coil et Nurse With Wound.

  • Pour la BD, on évoque avec “Klaus” de Grant Morrison et Dan Mora un des pitchs les plus délicieusement couillons de ces dernières années, puisque ce sont ni plus ni moins que les origines du Père Noël qui nous y sont contées.

Et pour la musique, programmation un peu spéciale cette semaine (entièrement consacrée aux groupes évoqués dans “England’s Hidden Reverse”) ; on écoutera donc :
“The Policeman Is Dead”, morceau issu de “The Light Is Leaving Us All”, dernier album en date de Current 93, “Red Demise” de Cyclobe, duo formé par deux ex-Coil, Stephen Thrower et Ossian Brown, “Two Mock Projections”, extrait du tout premier album de Nurse With Wound, et on termine en beauté avec le bouleversant “A White Rainbow”, extrait du “Moon’s Milk In Four Phases” de Coil…!!

“A white rainbow
A lunar ascension, a solar declension
A tremulous column of air hanging there
A bleached beach, a psychosis”

Episode 11


(Le Doc) #1810

Cool, la reprise !

En attendant d’écouter ton avis sur Klaus, je me permets de partager à nouveau le mien ici :

https://www.sanctuary.fr/avis/94253/

Et meilleurs voeux à toi aussi ! :wink:


(Photonik) #1811

Je l’ai d’ailleurs relu juste avant d’aller mettre l’émission en boîte…
J’aurais dû te créditer comme co-auteur de la chronique !! :smile:


(Vinch64) #1812

Yes, c’est reparti pour 2019! (Bonne année à tous au fait! :wink:)
Enorme programme où tout m’intéresse au niveau des chroniques.Belle reprise!
Pour la musique, je connais déjà 2 des morceaux (celui de Current 93 dont j’écoute souvent le dernier album et celui de Coil).
Sinon en réécoutant les archives de l’émission, tu m’as trop donné envie lors d’une chronique de “Terminus les étoiles” d’Alfred Bester. Il est arrivé ce matin chez ma libraire. J’ai hâte de le lire.


(Ektah) #1813

Et voilà, l’épisode est dans la boîte.

Content de voir l’émission revenir, même si, encore une fois, tes chroniques font des ravages dans mon compte bancaire. Je n’ai même pas encore écouté l’épisode que j’ai déjà commandé “England’s Hidden Reverse” (qui n’est pas donné). Bon, pour être honnête, ça fait un moment que le livre est sur mon radar. C’est l’occasion. En fait, je pense le lire en conjonction avec “Electric Eden: Unearthing Britain’s Visionary Music”, un autre essai (assez définitif, semble-t-il) sur le folk psychédélique anglais (souvent nommé “acid folk”), ce qui n’est bien sûr pas sans liens avec le sujet du livre de Keenan.

Concernant “Klaus”, je dois bien avouer que la première chose à laquelle j’ai pensé est “Rare Exports”, ce film où Santa se révèle être une sorte de troll (dans le sens premier du terme). Un peu “Hogfather” aussi, ce roman du Disque Monde et son (étonnamment recommandable) adaptation cinématographique, où, cette fois, le Père Noël est plus ou moins un orc (dans le sens tolkienien du terme). Remarque, un Conan-like dans le rôle, ça marche aussi. C’est juste amusant de voir combien de versions “brutales” existent du personnage. Curieux de voir ce que l’écossais en a fait. J’aime bien aussi ses oeuvres moins ésotériques. Enfin, certaines d’entre elles: il y a quand même un paquet d’histoires qui sont visiblement écrites au kilomètre. Mais j’imagine que ce n’est pas le cas ici.

Et bonne année à tous.


(Photonik) #1814

Ah, c’est cool si j’ai pu te donner envie de découvrir ce roman. Je l’adore, tout comme “L’Homme démoli”, l’autre bijou de Bester. C’est un auteur qui a peu écrit, mais avec ces deux seuls romans-là, il mérite sa place au panthéon des auteurs de SF, sans souci…


(Photonik) #1815

Tiens, je ne connais pas, ça. Et effectivement, le “programme” indiqué par le titre, au-delà même du cousinage avec l’ouvrage de David Keenan, donne furieusement envie.
J’ignorais qu’il y eût tant de “variations” que ça sur la figure du Père Noël ; pour ma part, j’en étais resté aux slashers du type “Douce Nuit, Sanglante Nuit”. :grin:

Et bonne année à toi aussi !!


(Vinch64) #1816

J’avais noté la référence. Tu l’as bien vendu aussi dans ta chronique. :wink:


(Lord-of-babylon) #1817

Pour l’anecdote Straczynski rend hommage à ce livre et son auteur dans Babylon 5 à travers le Psi-Corps (organisation terrienne chargée de réguler et contrôler les télépathes humains) et son membre le plus illustre à savoir l’agent Alfred Bester (interprété par Walter Koenig)


(Photonik) #1818

Oui, j’avais vu ça en me renseignant sur le bouquin ; il faut préciser pour ceux qui ne connaissent pas le roman que “L’Homme démoli” explore les conséquences d’une société où la télépathie est monnaie courante, d’où l’allusion.
Et on peut aussi préciser, au sujet de Bester, puisque ça cause pas mal comics par ici, qu’il fut scénariste de comics durant le Golden Age du genre. Il a écrit Superman (son épouse incarnait d’ailleurs Lois Lane dans la version radiophonique des aventures du perso), Green Lantern (créant pour l’occasion le personnage de Solomon Grundy, et donnant naissance au fameux “vœu” du Green Lantern Corps, “in brightest day, in blackest night”, etc…) ; il a également écrit Mandrake et le Phantom pour le compte de Lee Falk…


(Lord-of-babylon) #1819

Il me semble d’ailleurs qu’il y a des épisodes signés par lui dans certaines anthologies d’Urban


(Vinch64) #1820

Pour revenir sur un point que tu évoques dans l’émission, je n’ai jamais acheté un livre de chez “Camion Blanc”. Bizarrement et sans réelle raison, je n’ai jamais eu confiance en cette maison d’édition. Certainement dû à certains choix éditoriaux (Indochine, Tokio Hôtel,…) ainsi qu’à la piètre qualité apparente des ouvrages. J’ai souvenir de grosses coquilles en feuilletant un de leurs ouvrages et des formulations pas terribles (peut être une mauvaise traduction).
Je serai un peu plus vigilant et plus ouvert les prochaines fois que je tomberai sur un de leurs livres. :sweat_smile: