Un zoo en hiver - Manga


(Skeet) #1

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(opaline) #2

j’avais lorgné sur ce titre à album et au vu de ta critique, je me procurerais sûrement ce titre. :wink:


(Den d Ice) #3

Rha la la, il serait temps que je me mette au Taniguchi :unamused:


(MagicSeb) #4

ah oui, tu loupes un gros truc den, je pense offrir celui-ci à ma copine… comment ça, non, ce n’est pas un cadeau intéressé… :mrgreen:


(ivan isaak) #5

Le seul souci que j’ai avec les titres de Taniguchi (c’est un tout pitit souci) , c’est la volonté de Casterman de publier ces derniers en sens de lecture français et sous le nom de “roman graphique” et non de manga… Après, ils sont en général de très bonne qualité en effet. :wink:


(Fatliner) #6

C’est le premier Taniguchi que j’ai découvert et j’ai beaucoup aime!
la propreté des dessins rend le tout très agréable a lire et l’idée d’en savoir plus sur le métier d’assistant est très intéressant.


(euphorik) #7

C’est aussi mon premier Taniguchi et j’ai été charmé… ensuite j’ai acheté quartier lointain et rebelotte… mais ensuite lorsque j’ai acheter l’homme qui marche et le prommeneur je suis un peu rester sur ma faim… c’était bien mais sans plus…

Pour ce qui est d’un zoo en hiver puisque l’on parle de ce titre ici. J’ai trouvé l’histoire bien développée ( personnages, lieux, intrigue? ) et les dessins très accrocheurs. C’est pour cette raison que je me suis lancé dans la Tanigushi Path… La voie de Tanigushi et que je compte me procurer d’autre titres comme Le journal de mon père et Le gourmet solitaire sous peu.


(ivan isaak) #8

Avec un peu de retard, j’ai donc moi aussi lu Un zoo en hiver.

Ce n’est pas le meilleur Taniguchi, c’est sûr, mais il est très loin d’être le plus mauvais titre de l’auteur également. On sent bien dans ce récit la difficulté rencontrée par les apprentis-mangakas, qui ont toutes les peines du monde à atteindre leur rêve, à savoir obtenir de voir l’une de leurs oeuvres être publiée. Il est vrai que certains passages sont un peu longuets, que la partie romancée fait moins “réel” que le reste, mais finalement, Taniguchi réussit à rendre ces moments attendrissants et la chute est plutôt réussie. Bref, un bon Taniguchi pour moi. 8/10.