UNCANNY X-MEN #1-14 (collectif)


(FC powaaaa) #181

Oui, mais quand tu as suivi les persos au fil des ans comme j’ai pu le faire, tu peux aussi trouver qu’il y a des évolutions de perso qui ne sont pas naturelles.


(victor newman) #182

Je ne dis pas le contraire. Sauf que certains ont aussi du mal à comprendre que les personnages ne sont pas des personnages monolithiques et qu’ils peuvent aussi changer. En bien ou en mal.


(Ben Wawe) #183

Complètement.
Après, c’est comme pour tout : je n’ai aucun problème avec le principe du changement, j’ai un problème quand le changement n’est pas expliqué… et, donc, n’a pas de sens.
Le Cyclope des années 2000 et 2010 a du sens : on peut ne pas aimer son changement, mais il est construit - de Morrison à Whedon, puis Brubaker, Fraction, Gillen et Bendis, son évolution est écrite, et cohérente dans le projet sur Cyclope.

Maintenant, concernant cette saga Disassembled, la caractérisation des personnages est “spécifique” : si elle commençait plutôt bien, parce que la gestion des “jeunes” était plutôt bonne, il y a rapidement trop de personnages, et des erreurs assez lourdes (les “jeunes” qui s’acharnent entre eux, Jamie Madrox considéré par tous comme un lâche, Kitty et la majorité prêts à abandonner les “jeunes”…) qui font sortir de la lecture.
Ca n’est pas gênant, sur le fond, de dire que Madrox est un lâche ; mais ça n’est pas justifié dans le récit (c’est un principe de base, comme une évidence), et ça n’a jamais été le cas avant. C’est donc une vraie et grosse erreur.


(victor newman) #184

Mais ce n’est pas en rapport avec la mini sortie juste avant ?


(Ben Wawe) #185

Je n’ai lu que le premier, que j’ai trouvé illisible.
Après, Storm & Kitty ont des dialogues où il apparaît clair que ce sentiment de “Madrox lâche” est clair, évident et ancien ; ce qui n’est pas logique ou crédible, vu son histoire.
Et si celle-ci a changé dans sa mini-série, il aurait fallu que ça soit évoqué, a minima par un astérisque et une référence à cette saga, non ?


(victor newman) #186

Sans doute maïs là c’est plus une erreur éditoriale.


(nikohell) #187

Après connaître les personnages depuis le début, c’est faire avec leurs évolutions respectives, là entre les séries précédentes et les versions proposées, il y a un fossé de la taille de l’Everest


(nikohell) #188

Non dès le premier volume de la mini-série, il a hérité de toute cette hargne de la part des autres x-mens, Beast inclus et même les petits jeunes qui n’ont jamais eu affaire à lui.


(Marko) #189

Alors cet annual, “Ben Wawe approved” ou pas ? :wink:


(Ben Wawe) #190

BEN WAWE APPROVED. :stuck_out_tongue:
Ed Brisson a ici la très lourde charge de ressusciter Cyclope et de le repositionner au sein de l’univers Marvel. Un sacré défi sur ce personnage, qui a été l’emblème de l’évolution de la franchise Mutante… et notamment de son extrémisme, avec un isolationnisme de plus en plus brutal. Cyclope s’est perdu, comme la franchise s’est perdue, à force de crossovers, de décisions dites difficiles, et de non-sens.
Mais… c’est terminé tout ça, semble dire ce numéro. C’est terminé, et je dois avouer que Brisson s’en sort plutôt bien, ici.
Si la méthode utilisée pour ramener Cyclope “passe” bien, même si elle n’est pas brillante Kid Cable fait travailler un scientifique deux ans avant la mort de Scott, pour retravailler une boîte que les Avengers avaient utilisé pour contenir le Phénix dans Secret Avengers. Ca a échoué, mais le principe est repris, miniaturisé, et placé dans le torse de Cyclope juste après sa mort dans Death of X. Ainsi, quand Jean possédée par le Phénix ramène Scott 5 minutes dans sa récente résurrection, le fameux dispositif “absorbe” une partie de l’énergie cosmique, pour ressusciter Cyclope après mais elle a l’avantage de surfer sur des éléments existants. Brisson utilise la continuité pour ramener Scott plutôt qu’un Deus Ex Machina de son cru, et… ça fait du bien.
D’autant plus que Brisson a l’intelligence de suivre ce que tout le monde voulait : Scott fait son auto-critique, et revient sur ses actions en les dénonçant ; ça fait du bien. Mais, surtout, Cyclope est placé ici moins comme le leader des Mutants que comme un héros ! Et ça, ça fait vraiment du bien ! Même si Brisson y va avec de gros sabots, le message passe bien : Scott ne veut plus se placer comme le meneur de son peuple, il ne porte plus ce poids, il redevient un super-héros, notamment en choisissant de sauver le fameux scientifique (qu’il avait déjà sauvé, jadis) plutôt que de participer au gros combat d’Uncanny X-Men #10.
C’est une vraie bouffée d’oxygène que de retrouver un Scott moins “responsable torturé et rongé”, et plus héroïque. Brisson n’a pas tout réussi, attention, mais il a réussi son pari : Scott est revenu, l’explication “passe”, et l’orientation est agréable. Carlos Gomez livre des planches très correctes, même plutôt jolies régulièrement ; un très bon travail, comme pour le scénario.
Une réussite, pas forcément exceptionnelle, mais suffisamment pour considérer que Brisson a bien bossé ! Bravo et merci !


(nikohell) #191

Franchement surpris par rapport à ce que l’on pouvait attendre au vu des derniers épisodes de la franchise, c’est plutôt sympathique même. Si on pouvait continuer sur cette lancée, ce serait vraiment génial.


(Le Doc) #192

UNCANNY X-MEN #11

Written by: Matthew Rosenberg.

Art by: Salvador Larocca, John McCrea, Juanan Ramirez…

Covers by: Salvador Larocca, Alan Davis, In-Hyuk Lee, Rob Liefeld, Ron Lim.

Description: Special oversized issue. After the devastating events of “X-Men Disassembled,” it falls to Cyclops to rebuild the X-Men in the face of overwhelming hatred. Thankfully, he’s not the only X-Man to have just returned from oblivion. Scott and Logan are together again, and they are mutantkind’s only hope. Writer Matthew Rosenberg and returning X-Artist Salvador Larroca lead the X-Men into their darkest hour…and beyond!

Pages: 56.

Price: $7.99.

In stores: Feb. 6.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #193

Ha merde, Rosenberg.


(Blackiruah) #194

Ha merde Larocca non ?


(Marko) #195

Il n’y a que son mini-run sur Astonishing X-Men qui a trouvé grâce à tes yeux ?
Il y a peut-être un maigre espoir pour qu’il se sorte les doigts ici (mais je n’y crois pas trop).


(Jean-Marc Lainé) #196

Je crois n’avoir jamais lu un truc de lui, mais j’ai bien remarqué qu’il n’attirait guère les éloges, à part pour ses épisodes d’Astonishing X-Men. Du coup, je me suis pris le TPB. Mais pour le reste, la prudence m’incite à ne pas trop m’approcher.

Jim


(Marko) #197

Merci à Ben-Wawe d’être en première ligne si j’ose dire. Ceux qui suivent ses avis auront peut-être évités pas mal de X-bouses du coup.


(Jean-Marc Lainé) #198

Et tenté pas mal de trucs chouettes.
Il m’est arrivé bien souvent de voir que ses avis correspondaient aux miens ou bien éclairaient ma vision, et donc me dirigeaient vers des découvertes intéressantes.

Jim


(KabFC) #199

De ce que je vois pas nécessairement.


(Ben Wawe) #200

J’ai trouvé que sa résurrection de Jean Grey était fort lisible : complètement “inutile” pour lire X-Men Red, complètement prévisible, mais… pour une mini-série prétexte, où on sait comment ça finit avant même de lire le début, c’était fort correct.
Evidemment, le fait que Marvel publie des nullités comme Death of/Quest for/Return of Wolverine ou Man Without Fear, elles aussi mini-séries prétextes, ça fait relativiser.
Par contre, j’ai détesté son Multiple Man #1, et je le soupçonne d’être derrière le pire de Uncanny X-Men Disassembled.

Je suis fort curieux de ton avis !