UNCANNY X-MEN #1-6 (collectif)


(KabFC) #101

les deux mon vieil ami, les deux


(FC powaaaa) #102

Ah ? J’aime bien ces pages d’Asrar, moi !


(Jim Lainé) #103

Pareil.

Jim


(victor newman) #104

Aussi.


(Le Doc) #105

Encore une couverture variante pour le #1…et cette fois, elle est signée David Finch :


(Le Doc) #106

Un nouvel aperçu du #1 :

Source : www.cbr.com


(victor newman) #107

Ça se précise quand-même non ?


(FC powaaaa) #108

Nom d’un traficotage temporel : le FLM ! Ils étaient pas morts, eux aussi ?


(Le Doc) #109

UNCANNY X-MEN #1

Written by: Ed Brisson, Kelly Thompson, Matthew Rosenberg.

Art by: Mahmud A. Asrar, Mark Bagley, Mirko Colak.

Cover by: Leinil Francis Yu, Dave Cockrum, David Finch, Rob Liefeld, Scott Williams.

Description: New ongoing series kicking off with a 10-part weekly epic, the flagship X-Men series that started it all is back and better than ever! Starting with a mysterious and tragic disappearance, the X-Men are drawn into what might be…their final adventure?!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: November 14.

Source : www.comicscontinuum.com


(Le Doc) #110

Après DisassembledDevastation !


(Le Doc) #111

Et c’est donc officiel : Salvador Larroca est de retour aux dessins des X-Men. Je ne vais pas relire la série de sitôt…


(Ben Wawe) #112

Et, a priori, on a un retour de certaines pratiques anciennes :

Après le lancement de la nouvelle série Uncanny X-Men dans la journée d’hier, Marvel prend les devants pour sanctifier le retour en grâce des enfants de l’atome en annonçant d’emblée ses plans pour l’avenir. Les sorties de février 2019 commencent à dessiner les contours de ce qui suivra l’arc Disassembled , un pan baptisé Age of X-Man qui s’étendra sur toute une série de parutions.

Le teaser partagé par la Maison des Idées développe l’annonce des titres suivants pour le mois de février : Marvelous X-Men #1 , Nextgen #1 , The Amazing Nightcrawler #1 , The X-Tremists #1 , Prisoner X #1 et Apocalypse & the X-Tracts #1 . L’ensemble devrait être lancé par le single Age of X-Men : Alpha #1 le 30 janvier prochain.

_ _

_Du côté du tronc commun Uncanny X-Men , l’arc Devastation démarré au onzième numéro verra le départ de Kelly Thompson et Ed Brisson du scénario, ne laissant que Matthew Rosenberg à l’écriture avec l’arrivée de Salvador Larocca aux dessins. _

_ _

BleedingCool pense deviner ici un effet cyclique reprenant la logique de l’arc The Age of Apocalypse qui avait donné vie à toute une série de parutions tierces. Autre conclusion purement spéculative, l’idée pourrait être de ne pas donner suite à Uncanny X-Men après le onzième numéro pour mieux relancer au numéro #1 ensuite passé cette grosse parenthèse éditoriale qui devrait occuper les mutants pendant une partie (ou toute) l’année prochaine.

_ _

Rien de tout cela n’est confirmé, pas plus que la durée des nouveaux titres, mais les habitudes de Marvel récemment vis a vis des one shots nostalgiques jetablespour grappiller quelques dollars supplémentaires. A voir dans les mois prochains.

Source : http://www.comicsblog.fr/32882-Marvel_annonce_larc_Devastation_et_six_nouveaux_titres_mutants_pour_feevrier_2019?fbclid=IwAR1CD4qY4JK51VMQs74BAuUhmvQGF13y911QV52OR50skU_YLsjLDt5Moh0


(Le Doc) #113

La couverture du #12 :

Matthew Rosenberg : “This is the fight to save mutantkind, the fight to restore their legacy, and this is the fight for their lives. This is forever.”


(KabFC) #114

Ah ca y est c’est le retour de cyclope ?


(Blackiruah) #115

C’est ce que je me suis dit…


(Fab) #116

je ne vois pas ce qui te permet d’être aussi affirmatif :wink:


(FC powaaaa) #117

Quand je dis que Marvel sabote les X-Men depuis des années. Et quand je vois la couverture ci-dessus, ça se confirme !
Pinaise de pinaise !


(Le Doc) #118

UNCANNY X-MEN #2

Written by: Ed Brisson, Kelly Thompson, Matthew Rosenberg.

Art by: R.B. Silva.

Cover by: Leinil Francis Yu.

Description: Does X-Men Disassembled mean the final adventure for the mutant heroes?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: November 14.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #119

Bon.
La série-mère des Mutants revient avec ce #1, qui débute non pas par une relance douce, mais par la première partie de Disassembled ; ce qui rappelle des souvenirs, pas forcément les plus brillants, mais il faut avouer que l’Avengers Disassembled avait su surprendre, choquer et donner un sacré coup aux Avengers. Cet autre Disassembled le fera-t-il ?
Aucune idée, on verra à la fin ; mais ça n’en prend pas le chemin, déjà.
Ed Brisson (très bon sur Extermination), Matthew Rosenberg (très bon sur Astonishing X-Men) et Kelly Thompson (excellente sur Mr & Mrs X) s’occupent de cette première saga - qui se lance bien trop lentement, et bien trop sagement en fait. Et c’est déjà un problème.
Avec, donc, la réunion de tous les Mutants, on entrevoit des visions futuristes de Jean Grey, une disparition inquiétante de Kitty Pryde, un Jamie Madrox a priori dément (mais, ne nous leurrons pas, il vient du Futur, et tente d’empêcher le pire ; hélas, dans la caractérisation lui a donné dans sa mini-série récente, que je n’ai pas supportée), un énième sénateur raciste, des jeunes qui râlent d’être laissés de côté mais ne gèrent pas le FLM (sérieusement ?), un nouveau vaccin anti-mutant, une manifestation qui dégénère… et un final surprenant, à base de “mais qui a enlevé ces trois-là”. Beh. Ce n’est vraiment pas original… ni passionnant.
Attention, les trois auteurs s’en sortent bien dans les caractérisations : rien ne gêne ou ne sort du cadre (bon, Bishop a été pardonné bien trop vite, mais ça ne vient pas d’eux), la narration est fluide, et “ça passe”… mais c’est tout ? Pour Uncanny X-Men #1 ? Disassembled 1/10 ? Vraiment ?
Bendis avait créé un climat étrange, malsain, lourd, et finissait sur une explosion terrible, de mémoire ; ça surprenait, ça choquait, ça claquait. Rien de tout ça ici, et c’est bien dommage, tant cette manifestation qui dégénère a été vue cent fois dans la franchise.
Mahmud Asrar s’en sort bien, il gère et ses planches sont belles. Mais ce qu’il dessine n’est pas passionnant, définitivement.

Bon, soyons honnêtes : ceci n’était que la première partie, fort faible, du numéro.
D’autres choses suivent.
Rosenberg livre un passage sur Bishop, qu’il gère très bien en enquêteur bad-ass, blasé et cynique, mais prêt à tout ; rien d’original, mais très efficace. Mirko Colak livre des planches peu inspirées, mais ça fait le job. J’aime bien cette idée que Bishop ait une machine à probabilités/à catastrophes, ça ferait une bonne mini-série.
Kelly Thompson enchaîne sur Jean Grey, qu’elle gère très bien dans un discours terrible avec une femme âgée, désespérée par l’état du monde ; la discussion est bonne, et réaliste. Dommage que ça embraye sur une baston un peu bête, et qu’il ne puisse pas faire le dialogue Jean/Ororo qui manque depuis le retour de la première. Ibraim Roberson livre des planches un peu figées, mais très jolies, dans la veine de Cassaday.
Enfin, Ed Brisson se concentre sur Anole & Armor, qui se plongent dans un dialogue fort juste et assez “méta”, sur le statut des “jeunes” X-Men, toujours mis de côté dans les crises. J’ai beaucoup aimé le passage où Anole dit que c’est comme s’ils étaient un centre d’intérêt/hobby que les X-Men gardent par habitude, mais pour qui ils ont perdu tout intérêt ; c’est très fort et bien vu. Dommage, en fait, que ça doive enchaîner sur la fin de la baston lancée avec Jean, très convenue. Mark Bagley s’en sort idéalement au début, mais est moins bon sur la fin ; comme si, lui aussi, n’était guère passionné par le combat.
Enfin, Kelly Thompson conclue le tout, arrive à retomber sur ses pattes alors que cet exercice de micro-récits était casse-gueule… bon, c’est pas brillant, hein, mais ça “passe”, encore une fois. Bagley est bon, même si… franchement ? Franchement, Marvel ? Un tel final, une telle case finale, un tel suspense ? Avec toutes vos annonces depuis des mois ? Age of X-Man ? Sérieusement ? C’est du foutage de gueule, clairement.

Bon, en conclusion, que dire de cet Uncanny X-Men #1 // Disassembled 1/10 ?
C’est une déception, clairement.
Ce n’est pas une bonne lecture ; mais quelques bons moments, réels, l’empêchent d’être une mauvaise lecture.
Le graphisme est plutôt bon, même si ce qui y est raconté n’est ni original, ni passionnant, ni même intriguant.
Quel triste lancement. Je serais de la suite, mais mon intérêt, déjà échaudé par les annonces de ce qui va (re)venir, retombe. Déjà.


(Ben Wawe) #120

Bon. Le #1 était clairement une déception, le #2 ne rehausse pas le niveau - mais il ne l’abaisse pas, et reste sur la même ligne ; en soi, ça rend la lecture agréable, même si fondamentalement “l’événement” paraît plutôt faible, pour l’instant.
Avec plusieurs crises étranges dans le monde, le camp des héros est occupé, les X-Men décident d’agir (= “bon on y va car tous les autres sont en RTT, sinon hein…”), mais doivent encore retrouver Kitty & le Sénateur, voir comprendre ce qui arrive à Jamie Madrox (j’aimerais aussi le savoir, histoire que le personnage devienne cohérent, un peu). Le mystère s’épaissit, ça patine un peu, les “jeunes” X-Men en ont marre d’être pris pour des novices, et… un invité surprenant arrive dans la danse, pour tout arranger.
Bon. Rien de gênant, rien de choquant… rien de vraiment passionnant. Brisson, Rosenberg & Thompson s’en sortent bien pour narrer l’action et les échanges ici, les dialogues sonnent bien (ce qui est devenu rare, sur la franchise, ces dernières années), et le cliffhanger surprend ; ça fait le job, sérieusement.
RB Silva livre de très jolies planches, pour un numéro donc très correct ; mais loin de l’événement devant justifier le retour de la série phare, et le titre Disassembled. C’est très sage et… déjà-vu, beaucoup. A voir la suite, mais cette relance est définitivement pépère.