UNCANNY X-MEN (collectif)


(Le Doc) #1

Pendant le panel X-Men de la San Diego Comic Con, Marvel a confirmé le retour de la série Uncanny X-Men pour le mois de novembre 2018.

L’équipe créative n’a pas encore été communiquée.

Plus de détails prochainement…

Source : www.cbr.com


(Jim Lainé) #2

Oh que ce logo me rappelle d’excellents souvenirs de lecture.

X-Men248

X-Men-268-cover

X-Men277

Jim


(KabFC) #3

pareil.


(sylvain cordurié) #4

Ouais.
Sauf que s’accrocher au passé, je ne suis pas sûr que ça aide l’univers mutant.
Pour eux, il ne faut pas un Fresh Start, mais un New Start, Not The Same Old Shit Since These Past Years.


(Jim Lainé) #5

Oh, pour l’heure, je ne réagissais qu’à un logo. Ils peuvent très bien utiliser un vieux logo et injecter une énergie rafraîchissante. Par exemple, je ne suis pas très emballé par le logo de la nouvelle version de Fantastic Four (écrire “four” et mettre un 4 à côté, quelle idée), mais je vais lire l’épisode avec gourmandise. Comme je dis souvent, je mange le gâteau, pas le papier qui l’emballe.

Jim


(softverre) #6

Je trouve ça problématique que Marvel annonce le retour de ce titre sans équipe créative. Comme si ça ravivait un quelconque intérêt juste avec le titre. Marvel se repose trop sur ses acquis.


(Blackiruah) #7

Bof, ils font toujours ça avec les X-men, ils ont fait pareil avec Blue et gold par exemple… Ils rentabilisent sur la nostalgie… Mais tu verras ils vont te balancer des cover à gogo avec un nouvel auteur (d’ailleurs, y’a un gros turnover en ce moment, c’est plutot bon signe). C’est peut être un boulevard ouvert pour Al Ewing qui mériterait une série phare ou tout simplement Taylor qui aura les rênes


(Lord-of-babylon) #8

Le boulevard, d’autres l’ont eu avant lui pour les résultats médiocres que l’ont sait. Le problème de la franchise c’est pas les auteurs, c’est l’immobilisme éditoriale qui gangrène le tout.

La solution ?


(sylvain cordurié) #9

Oui ! Absolument !
Tu fais revenir le Phénix et…

Ah non… ça, ils l’ont déjà fait…


(Blackiruah) #10

J’ai encore foi en Al Ewing, il a les tripes pour te sortir des nouveautés là où on ne l’attend pas.


(Ben Wawe) #11

C’est pas faux.


(nikohell) #12

Tu déconnes là franchement, mais il y aurait des trucs sympa à faire avec les sentinelles nanites … Ah merde ça aussi c’est fait à chaque fois ou presque … Un télépathe surpuissant issu de la famille Xavier, ça pourrait avoir de la gueule non ?


(sylvain cordurié) #13

Franchement, signer un titre X-Men, c’est presque devenu un risque plus qu’autre chose.
À part Jason Aaron, ils n’ont pas été beaucoup à faire quelque chose de bien avec les mutants ces dernières années.


(soyouz) #14

Un mutant barbouze proche du président !


(frerec) #15

Vous voulez de “l’original” et de l’excitant pour les X-Men !!! Voici mon pitch : Cyclope est de retour et devient ultra populaire, notamment en emprisonnant Magnéto et ne sauvant pas (volontairement ?) le président des Etats-Unis d’une tentative d’assassinat. On suit son ascension politico-médiatique et son rapprochement sentimental avec Storm. Ensemble ils créent une équipe de X-Men exemplaires qu’ils nomment les X-Men White.

Pendant ce temps Jean Grey blasée d’une nouvelle résurrection au sein des X-Men et par la liaison qui apparait évidente entre son ex-mari et sa “meilleure” amie décide de virée lesbienne. Elle entame une liaison avec Emma Frost elle aussi désœuvrée par le comportement de son ancien amant. Ensemble elles reforment une nouvelle version du Hellfire Club entièrement saphique.

La monté en puissance de Cyclope et ses X-Men White inquiètent de plus en plus certains mutants et ils s’organisent en une nouvelle mouture de X-Force dont le but est de neutraliser le mutant aux Ray-ban et les siens. Cette équipe composé de cadors comme Marrow, Leech, le Crapaud, Masque et Golden Balls (on ne pourra pas dire que Bendis n’aura pas laisser d’héritage majeur après son passage sur les X-Men) prend le nom de X-Men Grey.

Mais Cyclope n’est pas sans ressource, son équipe (qui ne sont que des mutants capitalistes en marche vers le pouvoir) devient tellement populaire et ses manigances politiques sont si subtiles qu’il finit par être élu président des Etats-Unis. On découvre alors qu’en réalité il est le fils de crane rouge et qu’il a hérité de ses pouvoirs mentaux (volé à Xavier certes !). Il prend le nom de Onslaught le blanc.
Le jour de l’investiture du président Summers, les X-Men Grey sont présents ! Leech neutralise les pouvoirs des mutants présents et Marrow grimée en Storm (grâce aux pouvoirs de Masque) poignarde Cyclope.

Storm, que tout le monde croit responsable de la mort de Summers, devient l’ennemie publique numéro un et doit se réfugier au Wakanda. Elle y forme le Projet Weapon-X-Black-panthers…

Bon vu qu’il me reste encore de la drogue je pourrais continuer encore quelques temps mais je vais plutôt m’arrêter là et attendre vos avis


(Blackiruah) #16

Pour l’instant, je me dis qu tu dois prendre de la bonne


(KabFC) #17

j’ai rien contre le bon vieux plan fantasme moi même j’en ai fait sur certaines séries en perdition, mais il faut être un minimum réalistes sinon ca ne sert à rien.


(とり) #18

C’est vrai que c’est le genre de truc qui se décide, ça…

Tori.


(frerec) #19

Citation : C’est vrai que c’est le genre de truc qui se décide, ça…
Tori.

En tant que personne LGBTI+ je ne vais pas me lancer dans le débat, surtout ici.

Mais je tiens à préciser (il faut dire qu’il pouvait y avoir confusion) que le réaliste social n’était pas ma priorité.

KabFC :
j’ai rien contre (…) mais il faut être un minimum réalistes sinon ca ne sert à rien.

En fait mon post n’a jamais eu prétention de servir à quoi que ce soit. C’est juste du Trolling bas du front. Mais sérieusement KabFC peux tu me dire (droit dans les yeux) que des éléments comme “le retour de Golden Balls” ou “une liaison entre Storm et Cyclope” sont irréalistes et qu’ils ne serons jamais sérieusement mis en scène par Marvel dans aucun comics ???


(nikohell) #20

Je tweet ça à James Gunn … comme ça on reste dans l’actu non ?

PS : Humour de merde inside :wink: