UNDER THE DOME (Saisons 1-3)

Les habitants de la petite communauté de Chester’s Mill se réveillent un matin, coupés du monde et piégés dans la ville à cause d’un immense dôme transparent. Certains tenteront, de manière dissimulée, de tirer profit de cette situation inquiétante et inexpliquée, afin de prendre le pouvoir. Mais une résistance va s’organiser autour d’un vétéran de la guerre en Irak, pour empêcher ces personnes malveillantes de parvenir à leur fin.

Développée par Brian K.Vaughan (auteur entre autres des comics Y The Last Man et Saga et scénariste/co-producteur sur les saisons 4 et 5 de Lost) et produite par la société de Steven Spielberg Amblin Television, l’adaptation du roman de Stephen King (publié en France sous le titre Dôme) sera diffusée à partir du 24 juin 2013 sur CBS.
Le network a commandé directement 13 épisodes, sans passer par la case pilote.

Le premier épisode sera écrit par Brian K.Vaughan et réalisé par Niels Arden Oplev (Millénium). Le casting n’a pas encore été dévoilé.

excellent!!!

Oooooouuuuuuuhhhhhh ça c’est de l’annonce.

Mike Vogel (Cloverfield, Pan Am) sera le héros de Dôme, le capitaine Dale “Barbie” Barbara, un vétéran de la guerre d’Irak, désormais cuisinier à Chester’s Mill, qui se verra chargé par son ancien supérieur hiérarchique de découvrir l’origine du dôme :

Dean Norris (Breaking Bad) sera “Big” Jim Rennie :

Second adjoint municipal, assoiffé de pouvoir, Rennie va profiter de la situation pour asseoir sa main-mise sur la ville et la diriger d’une main de fer grâce à son contrôle de la police, nommant policiers plusieurs jeunes particulièrement brutaux, dont son fils, Junior (interprété par le nouveau venu Alexander Koch), sujet à des accès de violence incontrôlables.

Aïsha Hinds (True Blood) sera Carolyn Hill, une avocate de Los Angeles qui se retrouve piégée sous le dome avec son compagnon alors qu’ils allaient déposer leur fille dans un centre pour jeunes difficiles :

Colin Ford (Supernatural) sera Joe, petit génie de l’informatique qui prêtera main forte à Dale Barbara :

On va avoir droit à la réplique?

*- Vous devez être quelqu’un des forces spéciales ou un truc dans le genre.

  • Non, moi je suis cuisinier…*

Toujours se méfier des cuisiniers…

Le premier teaser :

Le compte-rendu de la conférence donnée au WonderCon 2013 par l’équipe de **Under the Dome ** :

[quote]After the trailer, Brian K.Vaughan, actors Rachelle Lefevre and Dean Norris were joined by producers Neal Baer and Jack Bender to answer questions from both moderator and fans.

Vaughan says that Stephen King has been very creatively generous, encouraging the writers to use the book as a jumping off point, taking the characters and plot in a new direction. He says that they took the best parts of the book and will take it unexpected places for fans of the book.

The series is being produced by Steven Spielberg’s Amblin Television and marks the first King/Spielberg collaboration.

Bender says that they consider the show a character piece with science fiction elements rather than the other way around.

Vaughan and Baer were drawn to the idea of commenting on real life issues like dealing with limited resources and the nature of democracy in the context of science fiction, which allowed them to broach heavy socioeconomic issues without being preachy or heavy handed.

Norris began shooting Under the Dome almost immediately after wrapping on Breaking Bad and was attracted to the role because his character Big Jim, the main antagonist of the show, is so different from his character on Breaking Bad.

Bender considers the season to be broken up into thirds, which he calls the “Three Fs”: faith to fear to fascism.

The panel was emphatic that the show is not a mini-series and that they have plans for it to continue long term. Since it takes about 36 hours for civilization to fall apart in the novel they will be diverging significantly from the source material.

Vaughan says they have taken a very scientific approach to the concept of the dome with the help of Scott Gold, but when he presented their research to King he said, “You know you just make shit up, too?” They are now trying to balance science and making shit up.

King sat in on the writer’s room for a session and has been super hands on.

In a very meta moment, Vaughan, who is mentioned in the novel, is now producing and writing for the series.

Norris says Big Jim enjoys being trapped in the dome because it allows him to do things he could never get away with before and find his power.

Vaughan thinks that deep down most people want the apocalypse in a primal way so that we don’t have to deal with things like emails and taxes.

The show will finish shooting in July; it will be thirteen episodes that air all in a row.

Vaughan says you can count on references and Easter eggs to other Stephen King novels. Lefevre begged him that it not be Pennywise.

They have a roadmap of how they want the series to end, but they also want to have enough flexibility to allow for multiple seasons. The ending will be different from the book[/quote]

Source : collider.com/under-the-dome-panel-recap-wondercon/

[quote=“Le Doc”]Mike Vogel (**
Aïsha Hinds (True Blood**) sera Carolyn Hill, une avocate de Los Angeles qui se retrouve piégée sous le dome avec son compagnon alors qu’ils allaient déposer leur fille dans un centre pour jeunes difficiles :

Personnages absents du roman d’ailleurs. Je suis curieux de voir quels seront les entorses faites ( 13 épisodes c’est peut-être excessif s’ils avaient suivi le roman, pourtant dense ). En espérant que ça soit moins manichéen que le roman de King (mais bon, 1200 pages, s’il avait rajouté des zones d’ombres il serait encore en train de l’écrire vu le nombre de protagonistes !)[/quote]

Je viens de voir le premier épisode, et je ne suis pas particulièrement emballé par ce que j’ai vu.
Ni spécialement déçu d’ailleurs.

Ce premier épisode est pour le moins standard tant par ses personnages qu’au travers de la situation : isolés les habitants du dôme vont révéler leur “vraie” nature.

D’autres avis ?

J’ai bien aimé, pour ma part. C’est effectivement limité en termes d’originalité (le microcosme qui sert de vecteur allégorique à la société toute entière), réalisé proprement mais sans génie aucun, très correctement interprété. A ce sujet c’est un plaisir de retrouver l’excellent Jeff Fahey, que les fans de “Lost” ou de “Machete” pour le cinéma connaissent bien, ainsi que les amateurs des “Hollywood Nights” de TF1 dans les années 90 (il a bien du jouer dans la moitié d’entre eux, après avoir tourné pour Eastwood dans les années 80 !! quel parcours…).

Certaines pistes narratives soulevées en fin d’épisodes (des liens de parenté, des dilemmes à venir) sont intéressantes, même si tout ça sent un peu le pré-fabriqué (la proportion de psychopathes dans la société américaine devient préoccupante décidément), et q’on rajoute du piment à la sauce un peu artificiellement.

L’un dans l’autre, je vais regarder la suite : je suis intrigué (pas lu le roman).

[quote=“Photonik”]…]

L’un dans l’autre, je vais regarder la suite : je suis intrigué (pas lu le roman).[/quote]

Pour ma part, te lire m’a fait repenser succinctement à ce premier épisode, et mon souvenir est encore moins bon que ma première impression.
Je vais donc prendre la direction opposée à la tienne, et ne pas regarder cette série.

[quote=“Photonik”]J’ai bien aimé, pour ma part. C’est effectivement limité en termes d’originalité (le microcosme qui sert de vecteur allégorique à la société toute entière), réalisé proprement mais sans génie aucun, très correctement interprété. A ce sujet c’est un plaisir de retrouver l’excellent Jeff Fahey, que les fans de “Lost” ou de “Machete” pour le cinéma connaissent bien, ainsi que les amateurs des “Hollywood Nights” de TF1 dans les années 90 (il a bien du jouer dans la moitié d’entre eux, après avoir tourné pour Eastwood dans les années 80 !! quel parcours…).

Certaines pistes narratives soulevées en fin d’épisodes (des liens de parenté, des dilemmes à venir) sont intéressantes, même si tout ça sent un peu le pré-fabriqué (la proportion de psychopathes dans la société américaine devient préoccupante décidément), et q’on rajoute du piment à la sauce un peu artificiellement.

L’un dans l’autre, je vais regarder la suite : je suis intrigué (pas lu le roman).[/quote]

Intrigué, je ne dirais pas ça, mais je vais pousser, juste pour voir et parce que le concept de départ est séduisant.
Et puis, je veux savoir pourquoi le vent traverse le dome sans que ça étonne. :slight_smile:

D’après les interviews, l’explication finale sera différente de celle du bouquin. J’adore le livre, mais perso, ça me va. Si les changements apportés sont judicieux tout en restant dans l’ambiance du roman, c’est banco pour moi et ça apporte plus de surprises. Et c’est d’ailleurs une constante dans la longue histoire des adaptations cinématographiques et télévisuelles des oeuvres de Stephen King (même si ça n’a pas toujours donné des résultats heureux, bien entendu).

Verdict pour moi quand la série sera diffusée en France (ça devrait me donner le temps de me replonger dans les 1000 pages de Dôme d’ici là).

Je suis comme Artemus, je l’ai regardé hier ce pilote et clairement ça sera sans moi pour la suite, j’ai pas du tout aimé ce que j’ai vu, c’est fait pas mal fait, mais sans le petit truc en plus, il n’y a pas trop d’âmes, ça sent le truc bien huilé hein, mais juste ça. Non j’ai vraiment pas accroché, ça sera donc sans moi. J’admets être déçu car j’en attendais beaucoup.

Le 2 est dans la lignée du 1… ça occupe faute de convaincre vraiment.
Ils ont l’intelligence de remettre régulièrement le dôme au centre. Mais le fils barjo, c’est vraiment l’intrigue de trop.

C’est bon. Ils ont bien travaillé.
J’étais pourtant volontaire, mais l’épisode 3… comment dire…
Under the Dome, c’est l’ennui sous cloche.

Je vais switcher sur Do No Harm puisque NBC a décidé de programmer la saison.

Les habitants de Chester’s Mill passeront une saison supplémentaire sous le dôme.

Je suis en train de regarder le premier épisode. La montée est propre, sans génie, mais bon, les personnages sont posés, on sent des choses pas claires entre certains… faut voir comment ils développent.
Pour l’instant, c’est classique, fait avec compétence et efficacité, mais ça ne sort pas du niveau habituel.

Jim

Globalement, c’est assez faible.

C’est construit comme une recette maîtrisée, sans atmosphère ou génie.

Il y a au moins un mort par épisode. Comme pour imposer l’idée qu’aucun personnage n’est à l’abri… sauf que ça ne fonctionne pas. On assiste à ça comme le bovidé coupé en deux broutait son champ : placidement.

Je ne pige pas pourquoi ça marche autant. Moyennement joué, relativement prévisible… À part le “charme” de l’Amérique profonde version King, il n’y a pas grand-chose.

Cela dit, le mystère lié au dôme évolue d’épisode en épisode. Pas de surplace de ce côté-là.

À l’origine, c’était une mini série prévue en 12 ou 13 épisodes. Je me demande ce qu’ils vont avoir à raconter derrière.