UNDISCOVERED COUNTRY t.1-2 (Charles Soule, Scott Snyder / Giuseppe Camuncoli)

91MugygyKbL

Undiscovered country T01

Les USA sont devenues une terre mystérieuse et surtout dangereuse après s’être armée puis fermée au reste du monde, sans aucune explication, il y a plus de trente ans. Lorsqu’une équipe à la recherche d’un remède contre une pandémie mondiale franchit les frontières américaines, elle se retrouve rapidement acculée afin de lutter pour sa survie sur ce continent dorénavant perdu, étrange et mortel !

  • Relié : 192 pages
  • ISBN-10 : 241303952X
  • ISBN-13 : 978-2413039525
  • Éditeur : Delcourt (6 janvier 2021)

Donc c’est la terre qui s’est armée et fermée au reste du monde. Pas les Etats-Unis ?

C’est l’inverse qui est écrit

Euh, non.
À ta décharge, c’est écrit comme les pieds.
Parce que, logiquement et grammaticalement, « après s’être » devrait renvoyer au sujet de « sont devenus » (qui devrait s’écrire ainsi : USA est masculin singulier puisqu’il s’accorde sur sa traduction, donc sur « États »), et donc à « USA ».
La phrase devrait donc être « Les USA sont devenus une terre mystérieuse (…) après s’être armés puis fermés (…) ». C’est donc l’Amérique qui s’est fermée.
Mais c’est mal écrit.
Et je ne parle même pas de la formulation « acculée afin de lutter »…

Jim

Oui, c’est l’accord qui m’a perdu !

Jim, tu as oublié « pandémie mondiale »…

Tori.

Ah bah ouais, je ne l’avais même pas vue, tout en me disant qu’il y avait encore un truc qui clochait : ça doit être ça !

Jim

Une fausse manœuvre, en fait !

Tu es gentil, Doc. Tu sais que je t’aime et j’apprécie énormément le boulot que tu abats.

Mais là, non.

La lecture a été imbuvable malgré un très bon Camuncoli (dans les traits) qui a dû s’embêter à trois euros de la journée à dessiner des scènes de dialogues lourdes et peu inspirées pour raconter un contexte proposant peu d’intérêt, il faut reconnaître.
Je passerais sur les figures de la Desitinée ou les pseudos références à Mad Max.

J’ai abandonné la lecture à la quasi-fin. J’ai senti le goût du Métal revenir en moi, celui de la Mort. Et il me rappelle une année 2020 épouvantable d’un point de vue comics. J’ai apprécié Soule sur Swamp Thing et son histoire natura-chevalière. Mais ça sent trop le Snyder qui part en vrille et qui « écrit comme il dit ».

Et dire que ce mec est prof d’écritures. Ben purée…

Toi, tu t’es infligé trop de Snyder l’année dernière (perso, je ne lirais pas tous les trucs Metal, je ne suis pas maso). Je reconnais les défauts de cette nouvelle série, mais il y a des choses posées qui m’ont intrigué, oui. Mais ce n’est qu’un premier tome et ça ne veut pas dire que ça va tenir sur la durée.
Après, je n’ai jamais dit que c’était excellent non plus. Des critiques plus « gentilles » que la mienne, il y en a eu beaucoup plus…^^

815eXg7lCoL

Undiscovered country T02

Après avoir tout juste échappé aux griffes mortelles de l’Homme du Destin, l’équipe d’expédition traverse l’étrange nouvelle zone de «Unity» - un monde futuriste fait de technologie et d’intelligence artificielle. Mais vont-ils y trouver un havre de paix, ou sont-ils destinés à être absorbés par l’esprit de la ruche ?

  • Éditeur ‏ : ‎ Delcourt (10 novembre 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 160 pages

Un couv sympa, mais moins intrigante que le premier.

C’est d’un fade, Soule… Que ce soit sur Letter 44 ou Cursed Words, ou Twenty-Seven et maintenant ça, on a l’impression qu’il s’en fout, de ses personnages. Et du coup, eux-mêmes se foutent de ce qui leur arrive, et nous, on s’en fout aussi, par un principe de vases communiquants sans doute.
Ils n’ont aucune expression, et lorsqu’ils réagissent enfin, c’est de manière tellement absurde ou disproportionnée que cela ne prête qu’à sourire. Alors parfois, on arrive quand même à accrocher à l’histoire et bon gré mal gré, on va au bout, mais ce coup-ci, les voitures à la Mad Max tractées par des requins volants, ça a été la proverbiale goutte d’eau…

Tu

Encore une fois TU

TU.

Je comprends ta critique, mais je me sens pas concerné. Je suis pas un fan de Soule et encore moins de Snyder, mais j’ai bien aimé ce premier tome et largement intrigué pour lire le second.

C’est vrai que tu fais des critiques tellement mesurées (et profondes au passage) que tu peux te permettre de me reprendre sur le sujet.

1 « J'aime »

Ah mais je te reprends pas sur ta critique, mon petit lapin, mais sur l’usage du on qui englobe les gens.
Je ne me reconnais pas dans ta critique et dans cet avis.

Relis mes critiques j’utilise beaucoup plus le je que le on. Tu aurais pu faire un très lapidaire, j’aime pas c’est de le merde que je t’aurais rien dit.

Quand à la mesure j’en vois pas bien l’intérêt, je donne mon avis, et je vois pas pourquoi il serait mesuré. Quand à la profondeur, je lis beaucoup trop et je commente beaucoup trop à droite et à gauche (pas qu’ici d’ailleurs) pour approfondir l’abyssal intérêt ou désintérêt d’une BD.

et de plus ce n’est que de la BD.

Je pense que nous vivons dans une société où les avis, divers et multiples, sont, si ce n’est encouragés, à tout le moins tolérés, et j’aime à penser que jamais un mouvement sectaire ne choisira de suivre mon courant de pensée, auquel cas ça virerait vite au joyeux bordel. Mais s’il te parait si important de préciser la nature très personnelle des posts que l’on produit sur ce forum, je t’invite à relire quelques-unes de tes précédentes prestations. La paille, la poutre, toussa.

Je ne suis pas parfait, mais je prend en compte la critique. Eclaire donc moi de ta lumière sataniste.

Non, je n’ai pas envie de rentrer dans ce jeu. Si l’envie t’en prend, tu feras toi-même la recherche, et sinon, tu choisiras ou non de me croire, mais il est déjà fastidieux pour moi de trouver les posts récents sur ce forum, alors les plus anciens…