UNE BIEN BELLE NUANCE DE ROUGE (Mauricet)

J’attendais avec une grande impatience la sortie de cet album. Parce que j’aime le travail de Mauricet et parce que j’aime également beaucoup le bonhomme. Je me suis bidonné avec ses planches de la Cosmic Patrouille et j’étais curieux de le lire sur quelque chose de moins léger.
Et je n’ai pas été déçu.
Dès les premières pages, l’impression de découvrir une nouvelle facette de l’auteur est évidente. Pas véritablement une grande surprise parce que l’on sait que Mauricet un être sensible avec, entre autres, sa part de mélancolie et de romantisme. Deux sentiments superbement canaliser pour en extraire l’essence qui nous offre un premier tome empreint de cette fameuse nuances de rouge. Le rouge évoque essentiellement l’interdit, le danger, la sensualité et l’amour. En jouant justement sur la nuance, Alain Mauricet nous dépeint les tracas d’une jeune femme pas bien dans ses basquettes, et mêle le tragique au poétique, l’espoir au désespoir.
C’est un premier tome à la fois envoûtant et troublant qui met en avant une héroïne atypique mais dont l’aura ne va pas nous laisser insensible.
Vraiment hâte de lire la suite de cette histoire qui navigue en terrain onirique, entre rêve et réalité, qui ne peut que prendre encore plus d’ampleur de par la suite.
Une bien belle nuance dans la palette d’Alain Mauricet qui rappelle, si besoin est, qu’il est un grand conteur d’histoires et qu’il a encore mille choses à nous dire.
Une lecture que je conseille vivement.

**À 16 ans, Garance est une ado mal dans ses Converse. Comme beaucoup de filles de son âge, elle se trouve trop grosse. Et puis moche aussi. Mais s’il n’y avait que ça… Orpheline de mère, Garance a vécu ce décès comme un abandon, d’autant que les absences répétées et le manque d’affection de son père n’ont fait qu’aggraver son traumatisme. Heureusement qu’il y a l’obscurité, la nuit… Ces ténèbres rassurantes et fascinantes dans lesquelles elle peut se blottir et trouver refuge. C’est ainsi qu’un soir, Garance fait la rencontre d’Ambroise, un vieux beau romantique, étrange et troublant, qui ne la laisse pas insensible… **

Source : 4decouv.com/2012/03/bd-une-b … t1-de.html

Fredo Fontès

Momo m’a montré l’album, et j’ai adoré.
Pas encore pris mon exemplaire, mais ça ne saurait tarder.

Couv_158955

Outre que l’histoire est touchante et bien maîtrisée, c’est aussi un travail formidable de composition, de narration et de lettrage. Et ça, c’est un truc qu’on a un peu oublié en franco-belge (malgré la tradition des Uderzo ou Greg qui travaillaient à fond sur le potentiel du lettrage).

PlancheA_158955

Et là, y a un travail sur les bulles, les récitatifs de narrateur, les onomatopées, qui fait que l’album est un cran (voire plusieurs) au-dessus du reste de la production. On n’est qu’en mars, mais pour moi, y a bien des chances que ce soit l’album de l’année. Une réussite totale, au niveau du fond et au niveau de la forme.

Jim

La critique par Tzara est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Un album formidable, qui n’a jamais eu de suite, hélas…

Couv_158955

Jim