UNE PLAIE OUVERTE - Patrick Pécherot (Gallimard Série Noire)

http://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpt1/v/t1.0-9/11217676_10205069448725075_8420303309472836952_n.jpg?oh=32742f68c72de77df59b80d7ac0fb9ec&oe=56A0FEA9

[quote]présentation de l’éditeur:
*1870, la défaite de Sedan scelle la guerre franco-prussienne.
Dans Paris assiégée, l’heure de la Commune va sonner.
Une bande d’amis vit la fièvre de l’insurrection.
Ils se nomment Vallès, Verlaine, Courbet, Gill, Marceau, Manon, Dana…
Mais le temps des cerises s’achève dans le sang.
Les amis sont dispersés, arrêtés ou recherchés.

Dana, en fuite, est condamnée à mort, accusé d’avoir participé au massacre des otages de la rue Haxo.
Qui était-il ?
Communard authentique ? Personnage trouble ?
L’homme aux gestes de fumée a laissé derrière lui un halo de mystère.
Son souvenir hante Marceau jusqu’à l’obsession.
Trente ans plus tard, il croit le reconnaître parmi les figurants du premier western de l’histoire du cinématographe, et n’aura de cesse de retrouver sa trace.
Elle croise celle des chercheurs d’absolu, exilés de la vieille Europe, qui parcourent les États-Unis…*[/quote]

de septembre 1870 à mai 1871,de la défaite de Sedan à celle de la Commune la désillusion sera forte.
Courbet,Vallès,Verlaine,Manon,Marceau et Dana ont porté l’espoir en vain.Ils seront recherchés,arrêtés.Dana qui disparait.
Marceau qui croit le reconnaitre 30 ans après.Mais qui est Dana? était-il vraiment là?
un roman surprenant à la construction peu commune.On se demande où on va,où on est.Un peu à l’image des souvenirs de Marceau
L’écriture est belle,juste.Elle restitue parfaitement le parler populaire de l’époque,les événements et les gens pris dans l’effervescence du moment.
Les ellipses,la construction et la narration à la 3ème personne pourront dérouter mais insistez un peu et laissez vous porter par l’Histoire et l’histoire