UNIVERSAL WAR TWO t.1-3 (Denis Bajram)

Discutez de Universal War two

La critique de Universal War two T.1 (simple - Casterman BD) par ginevra est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Universal War two T.2 (simple - Casterman BD) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Universal War two T.2 (simple - Casterman BD) par ginevra est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Sur UW1, je trouvais épatant le tour de force que représentait la construction en paradoxes imbriqués, et du coup, j’appréhendais un peu la nouvelle série, en me demandant comment Bajram pourrait faire mieux.

Et bien il ne me déçoit aucunement : alors que la première série posait sa problématique en termes humains assez simples et en termes physiques très retours, celle-ci inverse clairement la donne. Les paradoxe sont plus discrets (ce n’est peut-être qu’une apparence, à ce stade, allez savoir), mais la problématique fondamentale se déplace sur le terrain de l’éthique. Là où dans UW1, les camps et les enjeux étaient tranchés, nous nous trouvons confrontés dans UW2 à une situation qui a évolué, et pas forcément dans le bon sens, tant l’enfer est pavé de bonnes intentions. Être persuadé d’avoir raison comme le sont les Cananéens finit mécaniquement par leur donner tort, et la démonstration est glaçante dans son efficacité.

Un très bon début de série, et vite la suite !

oh oui c’est du tout bon de chez tout bon

La critique de Universal War two T.3 (deluxe - Casterman BD) par ginevra est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

De la grande SF.

Jim

Hum, curieux cet article…
On dirait une retranscription de la démo de Cherbourg (certaines phrases quasi identiques) mais montée comme une entrevue… Et vu la date de publication…

N’ayant pas assisté à la démonstration de Cherbourg, je ne saurais dire, mais la proximité des sujets m’a mis la puce à l’oreille, et donc je me suis dit « allez, postons, il en sortira bien quelque chose ». La preuve.
:wink:

Jim

Après, dans l’article, le « journaliste » semble observer l’espace de travail de Denis Bajram…
Mais même la souris gamer, le « Nostromo » (je n’avais jamais vu ce nom propre employé de cette façon , ça m’avait interpellé) et son siège ergonomique avaient été évoqués durant sa présentation.

Pour le reste du discours, à force de faire des démos, il doit avoir des automatismes au niveau de ses réponses.

Bref, je parle pour ne rien dire. On n’en saura pas plus. :grin:

L’article reste quand même intéressant même si je pensais que cette pratique du « tout numérique » était beaucoup plus répandue que ça.

Tu crois que ça m’arrête, moi ?
:wink:

Jim

Denis Bajram prend du recul par rapport à l’action syndicale :

https://www.actuabd.com/+Denis-Bajram-en-retrait-de-l-action-syndicale+

Jim

Denis Bajram revient sur les retards concernant Universal War Two tome 4 :

J’ai déjà vu ça chez un créatif. Ça semble terrible comme ressenti.

Comment, les auteurs de BD sont donc des êtres humains, avec leurs failles et leurs angoisses ? O___o

Tori.
PS : Je ne pensais pas qu’il se mettait autant la pression pour Goldorak… Je pensais que c’était un peu une récré, une pause salutaire… Manifestement, lui non plus ne pensait pas que ce serait si rude.