UNTOLD TALES OF SPIDER-MAN : L'INTÉGRALE 1995-1996

Untold Tales of Spider-Man: L’intégrale 1995-1996

Peter Parker vient d’être mordu par l’araignée radioactive qui lui donnera les pouvoirs de Spider-Man. Il sait qu’il veut être un héros, mais par où commencer ? Comment mener de front la scolarité de l’élève Parker et la vie de justicier de Spider-Man ? Découvrez une série d’histoires accessibles à tous les lecteurs, qui retracent les premiers mois de la carrière de Spidey.

Au milieu des années 90, Marvel lance des comics à moins d’un dollar afin d’attirer de nouveaux lecteurs. Parmi ceux-ci, cette série de Kurt Busiek et Pat Oliffe, décrivant les débuts du plus emblématique des héros Marvel. Elle deviendra rapidement culte et durera 25 numéros, plus quelques spéciaux.

  • ASIN ‏ : ‎ B09TSSCDR7
  • Éditeur ‏ : ‎ Panini (15 juin 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 288 pages
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 979-1039107198
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 788 g

(détail du sommaire à venir)

Les numéros -1 à 10 et le premier annual de cette série ont été publiés dans la revue Marvel.
Pour le deuxième annual, c’était dans Marvel Top.
Les #11 à 15 ont été publiés dans Spider-Man Extra.
Les #16 à 25 sont inédits.

Même plus besoin de poser la question (et pour une fois que j’avais une partie des réponses)

C’est quand même une série qui a été publiée de manière chaotique, rarement dans deux numéros qui se suivent. Presque un bouche-trou…

Les épisodes s’y prêtent un peu, aussi.

C’est pas une raison…^^

Comme toutes les séries publiées dans le magazine Marvel à l’époque. Green goblin à pas mal été charcuté ( je serais pas contre une intégrale) et pour Daredevil ce n’était guère mieux.

On n’a pas tout eu, en plus, il me semble.

Je confirme
On a quasi rien de kelly et kesel est charcute

Le sommaire :

UNTOLD TALES OF SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1995-1996

Kurt Busiek, Pat Olliffe, Paul Lee I 288 pages, 36,00 €

Revenant sur les années lycée de Peter Parker, cette série nous fait découvrir de nouveaux amis et ennemis du héros, approfondit certaines thématiques et, de manière générale, ramène à plus de simplicité après une période de récits particulièrement complexes.

(Contient les épisodes US Amazing Fantasy (1995) 16-18 et Untold Tales of Spider-Man (1995) 1-8, précédemment publiés dans MARVEL 1, 3, 5 , 7 ,9, 12, 15, 16 et inédits)

Bon là, ils ont oublié que les Amazing Fantasy ont été publiés dans un TOP BD…^^

Donc pas d’inédit.
(Pas de comic-book avant Panini, voyons).

c est etonnant car dans la derniere integrale Doc Strange, y a du Chamber of Chills avec des courtes histoires d horreur et là c etait indiqué la VF chez aredit
apres bon lug semic c est des charcutier (censure) qui vendent de la soupe mutos et arachneene

Très sympa cette intégrale, Busiek gère très bien l’ambiance rétro et le casting de l’époque. Une petite note pour dire après quel numéro se situe l’épisode n’aurait pas été de refus. Olliffe que j’appréciais peu à l’époque m’a bluffé, alors il est moins tape à l’oeil que des joe Mad ou autres kubert de l’époque, mais ses planches sont très jolies, la narration y est bonbe et elles fourmillent de détails. Je serais pas contre une intégrale spider girl. Par contre je suis beaucoup moins fan des amazing fantasy par Lee avec son style peinture

Il doit y avoir une frise dédié à cela en VO (dans l’omnibus & le 1er tpb complete collection).

Suite au succès de Marvels, il y a eu pas mal de récits de ce type avec ce genre de planches (tel ceux regroupés dans le tpb Marvels Companion).

6p6h6f

Surtout que cela existe dans la VO

Autant sur Olliffe je revois mon jugement/appréciation avec l’âge, autant l’âge ne me fait pas plus aimer ce style peint. Y’a que Ross que je supporte et qu’à petite dose. J’évitais les code of honor ou travaux de Ross chez dc du début 2000. J’ai mis du temps avant de lire kingdom come. En couverture j’aime assez, par contre pour les intérieurs je trouve ça trop figé

C’est exactement ce pourquoi je suis toujours circonspect face au succès de Ross et le fait de l’élever au rang de dessinateur ultime.

(mais fondamentalement c’est le même problème que j’ai avec le fait que certains dessinateurs sont mis en avant sur la base de beau dessin pleine page ou d’une couverture et non de planche correctement construite)

de romans photos :smiling_imp:

Y a bataille avec les Gregs (Horn et Land)

Et Greg Smallwood (sauf que lui il utilise les références photos de façon moins voyante, pour un résultat final élégant).