USHIJIMA, L'USURIER DE L'OMBRE t.1-46 (Shohei Manabe)

image

Ushijima nous plonge dans un milieu underground sans pitié : le milieu des usuriers.
En clair, nous allons suivre le quotidien d’Ushijima qui accepte de prêter de l’argent aux personnes les plus endettées…mais à quel prix !

L’auteur nous décrit un monde sans pitié où le seul but du prêteur est de revoir un jour son argent et pour cela, il emploiera toutes les méthodes…même les plus extrêmes.

Voilà encore un sujet très original mais aussi très réaliste et d’actualité.
L’auteur met en avant la misère humaine. En effet, les personnes qui viennent le voir sont prêtes à tout pour obtenir un crédit et feront n’importe quoi pour le rembourser.
On découvre par la même occasion la vie de ces personnes et ce qui les a poussées à se mettre dans cette situation.

Les dessins ne sont pas extraordinaires mais se marient parfaitement avec le scénario ce qui produit une ambiance vraiment glauque.

Ushijima, l’usurier de l’ombre et un manga qui pourra choquer les âmes les plus sensibles, tant notre héro est sans pitié mais pourra séduire par la façon dont le sujet est abordé.
A découvrir pour les amateurs du Japon underground .

j’en profite pour remettre mon avis qui est dans “dernières lectures manga”.

[quote=“hikaru_no_go”]le moins qu’on puisse dire, c’est que le résumé est vraiment à l’image du manga. “sans aucun état d’âme”, c’est exactement ce qui ressort à la lecture de ce tome. on assiste à la déchéance la plus totale de plusieurs individus qui viennent s’endetter encore plus auprès d’ushijima, qui a pour objectif de “les presser comme un citron”.
noir, cynique, cru, malsain, voyeur, un manga à lire absolument, mais à ne pas mettre entre toutes les mains.[/quote]

hum vu la couverture qui m’a beaucoup plu, j’ai hésité mais finalement mes poches vides m’ont convaincu de pas le prendre… Mais d’après ce qui est dis je me laisserai sans doute convaincre

image

Ushijima enchaîne avec un 2ème volume encore plus noir que le premier.
Dans ce tome, notre usurier favori va se retrouvé mêlé dans des affaires de plus en plus dangereuses.
Dès qu’on joue avec l’argent, il faut s’attendre à se frotter à des personnes peu recommandables voire dangereuses.

Le rythme ne faiblit pas dans Ushijima et l’auteur paraît ne pas avoir de limites scénaristiquement parlant.

Je pense qu’il serait appréciable que dans les volumes qui suivent, on ait droit à un petit flashback sur le personnage principal pour voir comment il est arrivé dans le milieu et surtout comment il s’est fait une réputation.

Ushijima est réellement une bonne surprise dans ce label Dark Kana.

une série qui a vraiment l’air intéressante décidément, mais je me demande quand même si j’apprécierais ce côté trop anti-héros et finalement bad boy du personnage principal.

Bad boy est un mot faible en plus lol Mais c’est pas lui le pire dans le milieu…

arf, ce sera peut-être plus pour Sephi alors, parce que je pense avoir trop de mal à m’attacher aux personnages si il n’y a pas un côté “humain” qui en ressort!

j’ai lu, et c’est toujours aussi bon, même si je le trouve quand même moins trash que le 1er volume, qui nous montrait vraiment la déchéance humaine, alors que ce volume se concentre essentiellement sur la guéguerre entre ushijima et son nouveau protégé.

J’ai préféré ce tome vu qu’il se concentre sur une seule et unique histoire . Même s’il est moins trash que le premier, il reste le passage où le jeune veut prendre des photos de sa mère pour qu’elle puisse rembourser l’argent qu’elle doit (si j’ai bonne mémoire) . On reste tout de même dans une ambiance assez malsaine …

Oui, moi je les ai trouvé aussi trash l’un que l’autre !

Du meme avis que Hikaru, moins trash à première vu, mais je pense (et j’espère) que la nature de Ushijima va ressortir.

J’ai autant apprécié ce second tome que le premier et j’attends impatiement la suite… et quand à la nature humaine(côté bon) de Ushijima elle se manifeste avec les lapins il me semble. En plus j’aime bien cette image : avoir plus “d’affection”, de “considération” pour des animaux (en l’occurrence des lapins) que pour des êtres humains.

La critique par Skeet est disponible sur le site!

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

D’accord avec Skeet !
Ca fait du bien d’avoir un volume d’Ushijima avec une histoire se finissant bien :smiley:
Si je ne me trompe, je crois bien que c’est la première fois que ça arrive dans cette série…
En attente du prochain volume pour voir quelle nouvelle histoire l’auteur nous sortira (retour des histoires à fin très malheureuses ou poursuite dans la voie optimiste ?)

Personnellement j’ai juste un peu peur que ça la série s’essouffle s’il n’y a pas quelque chose de nouveau mais jusque là l’auteur a toujours su nous surprendre alors on verra bien.

Par contre je pense que ce serait bien qu’Ushijima revienne un peu sur le devant de la scène et qu’il soit plus développé.

On est bien d’accord ! J’ai trouvé que le retour d’Ushijima dans l’histoire a boosté la fin de ce volume, d’autant plus qu’il est apparu un peu plus “humain” en ne s’acharnant pas sur la famille d’Utsui… J’espère que la prochaine histoire sera tout de même moins longue que les deux dernières… On verra bien :smiley:

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Ushijima est un des rares mangas où la société japonaise est décrite de manière si sombre et si réaliste.
Il faudrait que les gens qui idéalisent le Japon lisent ce manga…c’est une vraie claque !
Par contre après, je ne sais si tout est réaliste mais ça en a tout l’air tellement c’est décrit avec précision et noirceur.

Mais ce qui serait bien, c’est que l’auteur mette plus de messages positifs dans ce manga car c’est pas le genre de manga qui aide à voir la vie du bon côté…(quoique quand on voit la vie des personnages, on trouve la sienne plutôt pas mal lol)